fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Les derniers conseils aux voyageurs du Quai d’Orsay

Français à l’étranger partage les informations mises à jour du 30 avril au 7 mai par le Quai d’Orsay concernant les mesures prises face à la crise sanitaire liée au coronavirus et les autres appels à la vigilance dans de nombreux pays.

Publié

le

Conseils aux voyageurs du quai d'orsay

Ces informations concernant chaque pays, publiées sur le site diplomatie.gouv.fr, sont classées par ordre alphabétique.

Mesures concernant l’infection pulmonaire – Covid-19

> Allemagne

Toute personne entrant sur le territoire allemand (par voie aérienne, maritime, fluviale, ferroviaire ou routière) ayant séjourné ou transité dans les 10 derniers jours dans une zone classée comme « à risque » (dont la France) par les autorités sanitaires allemandes devra se conformer à quatre principales obligations, voir ci dessous :

  • Mesure 1 : Informer les autorités sanitaires locales de son entrée sur le territoire allemand (https://www.einreiseanmeldung.de)
  • Mesure 2 : Présenter un test (PCR ou antigénique) réalisé au maximum 48 heures avant l’arrivée en Allemagne pour entrer sur le territoire allemand. Les voyageurs peuvent se voir refuser l’embarquement par la compagnie de transport en l’absence d’un certificat de test négatif (attention : certaines compagnies exigent uniquement un test PCR. Il est recommandé de se renseigner auprès de sa compagnie aérienne). Pour les frontaliers alsaciens, le Bade-Wurtemberg autorise la réalisation du test en Allemagne si l’employeur ou l´établissement scolaire propose des tests à réaliser en Allemagne (dans un centre ou chez l´employeur ou dans l´établissement scolaire).
  • Mesure 3 : Observer une quarantaine de 10 jours à son domicile, sans y recevoir de visite (hors autres membres du domicile) ; dans certains Länder, cette quarantaine peut être réduite à 5 jours sur présentation d’un second test PCR négatif réalisé en Allemagne au plus tôt 5 jours après l’entrée sur le territoire allemand. Pour les frontaliers, des exemptions à l’obligation de quarantaine seront accordées par la Sarre et la Rhénanie-Palatinat.
  • Mesure 4 : Informer les autorités sanitaires de toute apparition de symptômes.
  • Les Länder peuvent mettre en place diverses exceptions à l’obligation de mise en quarantaine, notamment pour les séjours inférieurs à 72 heures. Il est vivement recommandé aux voyageurs de vérifier auprès du Land de leur lieu de séjour quelle est la législation applicable et quelles exceptions sont prévues.
  • La France étant classée en zone à incidence élevée depuis le 28 mars par les autorités fédérales allemandes, tout voyageur y ayant séjourné durant les 10 derniers jours, quelle que soit sa nationalité ou son lieu de résidence habituel, doit se conformer aux mesures mises en place par les autorités allemandes. La liste des zones concernées est évolutive. Il convient de consulter très régulièrement le site du Robert Koch Institut (information disponible en allemand et en anglais).
  • A compter du 2 mai 2021, le département de la Moselle n’est plus classé en zone de circulation de virus variant mais reste soumis aux mêmes conditions sanitaires que les autres régions françaises.

Plus d’informations sur les mesures en vigueur en Allemagne

Contact utile :

Site de l’ambassade de France en Allemagne

> Andorre

Depuis le 1er juin 2020, les autorités andorranes ont levé les restrictions de circulation et d’accès à la Principauté pour les personnes en provenance de la France. En cas de déplacement depuis l’Andorre vers la France, il convient de noter que les tests TMA (Transcription Mediated Amplification), courants en Andorre, sont reconnus par le Ministère français des Solidarités et de la Santé au même titre que les tests PCR.

  • Au regard de la géographie montagneuse et de l’interpénétration particulièrement profonde des bassins de vie andorran et des départements des Pyrénées-Orientales et de l’Ariège, il a été décidé que les personnes résidant dans ces deux départements et qui se rendent en Andorre pour une durée inférieure à 24 heures bénéficient d’une exemption à l’obligation de présenter un test Covid de moins de 72h lors de l’entrée sur le territoire français, de même que les personnes résidant en Andorre qui se rendent dans ces deux départements pour moins de 24 heures.

Contacts utiles :

les sites du gouvernement d’Andorre (en catalan), de Visit Andorra (en français) et de l’ambassade de France.

> Bangladesh

Afin de lutter contre l’aggravation de la crise sanitaire au Bangladesh, le gouvernement a décidé d’imposer un confinement strict du pays à compter du 14 avril. Par ailleurs les autorités bangladaises ont autorisé la reprise des liaisons internationales. A l’exception des passagers arrivant de 38 pays, les voyageurs devront effectuer une quatorzaine à domicile à leur arrivée au Bangladesh. Les passagers en provenance des 26 pays suivants (dont la France) doivent effectuer une quatorzaine dans un hôtel agréé par le gouvernement et produire leur réservation dans l’établissement à leur arrivée, autres pays concernés par la quatorzaine, voir ci-dessous :

  • Allemagne, Autriche, Azerbaïdjan, Bahreïn, Belgique, Chili, Croatie, Espagne, Estonie, France, Grèce, Hongrie, Irak, Koweït, Italie, Lettonie, Lituanie, Paraguay, Pays-Bas, Pérou, Qatar, Slovénie, Suède, Suisse, Turquie, Uruguay.
  • Enfin, aucun passager en provenance des 12 pays suivants n’est autorisé à entrer au Bangladesh : Afrique du Sud, Argentine, Brésil, Chypre, Colombie, Costa Rica, Géorgie, Inde, Iran, Mongolie, Oman, Tunisie.
  • Dans ce contexte, il est conseillé de différer tout projet de déplacement au Bangladesh.

Plus d’informations

Contact utile :

Ambassade de France au Bangladesh

> Cameroun

L’espace aérien camerounais est ouvert aux vols commerciaux. Un test PCR négatif est exigé à l’arrivée sur le territoire, y compris pour les jeunes enfants. Le prélèvement doit avoir été effectué dans les 72 heures précédant l’embarquement sur un vol à destination du Cameroun. Un test est systématiquement effectué à l’arrivée, pour tous les voyageurs, à l’aéroport.

  • Sur place, les possibilités de prise en charge médicale étant très limitées, il est essentiel de respecter scrupuleusement les mesures de prévention : éviter les lieux de rassemblement et appliquer les gestes barrières. 

Plus d’informations sur la situation au Cameroun

Contact utile :

Ambassade de France au Cameroun

> Comores

Avant tout déplacement aux Comores, il est recommandé de contacter sa compagnie aérienne pour vérifier le statut de son vol, ainsi que les modalités de départ. Un test PCR de moins de 72 heures précédant le départ est exigé pour l’entrée sur le territoire comorien. Un contrôle de température est effectué par les autorités sanitaires sur tous les passagers à l’arrivée sur le territoire comorien, qui doivent se soumettre à un test PCR en cas de température supérieure à 38°C.

  • Un test PCR de moins de 72 heures précédant le départ est exigé pour la sortie du territoire comorien, quelle que soit la destination.

Des mesures de restriction sont maintenues, les connaître

Contact utile :

Site de l’ambassade de France aux Comores

> Danemark

L’accès au territoire danois est actuellement restreint. Il convient de lire attentivement les indications en suivant ce lien, avant tout déplacement vers le Danemark, pour connaître les obligations et les motifs d’exemption. Un plan d’assouplissement progressif des différentes restrictions à la frontière a été annoncé. Il est recommandé de consulter régulièrement le site en anglais des autorités danoises qui précisera les différentes étapes à venir. Les pays de provenance sont classés selon trois catégories (jaune, orange et rouge) liées au taux d’incidence prévalant dans ces pays, et qui détermineront les règles applicables aux voyageurs. La France est actuellement considérée comme un pays « orange ».

  • Depuis le 1er mai, les voyageurs ayant reçu une vaccination complète depuis au moins deux semaines et résidents dans des pays « jaunes » ou « orange » (dont la France) peuvent désormais accéder plus librement au Danemark. Ces personnes sont exemptées de conditions de tests préalables ou à l’arrivée, de mesures d’isolement, et n’ont plus à fournir de motif de séjour valable. Le certificat vaccinal doit notamment mentionner le type de vaccin utilisé (obligatoirement un vaccin reconnu par l’agence européenne du médicament), et la date de vaccination (dont la seconde, selon le type de vaccin).
  • Pour les autres personnes, il convient toujours de faire valoir un motif de séjour valable (selon une liste définie par les autorités danoises) et de se soumettre à des mesures sanitaires (test préalable de moins de 48 heures, test à l’arrivée, isolement à l’arrivée). Les motifs de séjour sont plus restreints pour les personnes en provenance de pays « rouges ».
  • Dans les semaines à venir, le critère du taux d’incidence pourrait être assoupli, de même que les restrictions liées aux motifs de séjour, pour les personnes non vaccinées et en provenance des pays « orange ».

Plus d’information sur les mesures en vigueur pour entrer au Danemark

Contact utile :

Site de l’ambassade de France au Danemark.

> Egypte

Depuis le 1er juillet 2020, l’Égypte a repris ses liaisons aériennes en provenance et à destination de l’étranger. Depuis le 15 août 2020, il est obligatoire de présenter un test PCR négatif pour pouvoir entrer sur le territoire égyptien. Cette mesure concerne tous les voyageurs sauf les enfants de moins de 6 ans. Le test doit avoir été réalisé dans les 72 heures avant l’embarquement et être présenté en format papier (une version électronique n’est pas suffisante).

  • Toutefois, les voyageurs arrivant directement à Sharm el Sheikh, Taba (orange sur la carte des niveaux de vigilance), Hurghada et Marsa Alam, qui n’auraient pas effectué le test PCR avant leur départ, pourront l’effectuer dans ces aéroports. Au vu des délais nécessaires (plusieurs heures d’attente pour effectuer les tests PCR, puis entre 12 et 24 heures pour obtenir les résultats), il apparaît préférable d’effectuer les tests en France.

Dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de Covid-19, les autorités égyptiennes ont adopté les nouvelles mesures suivantes, qui entreront en vigueur à partir du 06 mai jusqu’au 21 mai 2021, les connaître

Contact utile :

Site de l’ambassade de France en Egypte

> Iran

La délivrance de visas touristiques pour l’Iran est suspendue jusqu’à nouvel ordre. Les autorités iraniennes interdisent l’entrée sur le sol iranien de toute personne ayant séjourné en France plus de 4h au cours des deux semaines précédant leur voyage à destination de l’Iran. Les vols à destination et en provenance de France sont donc suspendus jusqu’à nouvel ordre depuis le 17 avril.

  • L’unique compagnie qui assurait des liaisons directes entre Téhéran et Paris les a donc arrêtées pour le moment.
  • Les compagnies assurant des liaisons indirectes annulent les réservations entre la France et l’Iran, ou refusent à l’aéroport aux passagers de s’enregistrer et d’embarquer.
  • Les statistiques officielles montrent une reprise de l’épidémie depuis le début du mois de février, et une nette accélération depuis début avril (récemment, le nombre de contaminations quotidiennes a atteint des niveaux jamais observés depuis le début de la crise). Le virus, y compris le variant britannique, circulent donc actuellement activement sur le territoire iranien.

Plus d’informations sur les mesures en vigueur en Iran

Contact utile :

Site de l’ambassade de France en Iran

> Irlande

L’Irlande déconseille tout voyage international non essentiel et impose de fortes restrictions : un système de quarantaine (obligatoirement à l’hôtel pour les voyageurs arrivant de France). Le système de quarantaine à l’arrivée sur le territoire irlandais distingue plusieurs situations en fonction du contexte sanitaire dans le pays ou territoire d’origine (sauf si votre voyage a pour origine l’Irlande du Nord) : Les pays et territoires considérés comme « à haut risque » (dont la France) : il s’agit de pays figurant sur une liste officielle (https://www.gov.ie/en/publication/b…dit pays « désignés »). Les voyageurs en provenance ou ayant transité par ces pays sont soumis à une quarantaine obligatoire à l’hôtel (connaître les détails). Les exceptions sont très limitées.

  • Les autres pays et territoires n’étant pas considérés « à haut risque »  : cette catégorie inclut les pays qui ne figurent pas dans la liste des pays désignés. Les voyageurs en provenance de ces pays sont soumis à une quarantaine dans le lieu de leur choix.
  • Attention également : si vous venez en Irlande sans un test PCR négatif ou “non détecté”, vous devrez commencer votre séjour en Irlande par une quarantaine à l’hôtel (voir ci-dessous).

Plus d’informations sur les restrictions pour entrer et en vigueur en Irlande

Contact utile :

 Site de l’ambassade de France en Irlande

> Italie

Entrée sur le territoire italien : Tous les voyageurs doivent remplir ce formulaire et prendre connaissance, en le signant, de ce document d’information. L’obligation de dépistage dépend du pays de provenance ou de résidence dans les 14 jours qui précèdent le voyage en Italie (et non de la nationalité du voyageur). Un questionnaire interactif permet de connaître les mesures applicables à chaque situation (italien/anglais). Jusqu’au 15 mai, les voyageurs entrant en Italie en provenance de France (liste dite “Elenco C” consultable en ligne) doivent, voir ci-dessous :

  • Présenter le résultat négatif d’un test moléculaire (PCR) ou antigénique réalisé moins de 48h avant le voyage ;
  • Se signaler dès l’arrivée à l’autorité sanitaire régionale (consulter la liste des ASL par région) ;
  • Se soumettre à un isolement de 5 jours même si le premier test est négatif, à l’adresse indiquée aux autorités sanitaires (adresse privée ou hôtel) et refaire un test à la fin de l’isolement.

Plus d’informations sur les voyageurs exemptés de test ET de quarantaine et sur les mesures restrictives en vigueur en Italie (par région)

Contact utile :

Ambassade de France en Italie

> Jamaïque

Toute personne désirant entrer en Jamaïque est tenue d’obtenir au préalable une autorisation de voyage, sous peine d’être refusée à l’embarquement. Le résultat d’un test de dépistage de la Covid-19 réalisé mois de 72 heures avant le voyage doit être présenté à l’embarquement. À l’entrée en Jamaïque, des protocoles sanitaires sont mis en place de manière différenciée selon les catégories de voyageurs et les facteurs de risque identifiés par les autorités sanitaires.

  • Tout ressortissant non-Jamaïcain qui se serait rendu en Argentine, au Brésil, au Chili, en Colombie, en Inde, au Paraguay, au Pérou ou à Trinité-et-Tobago dans les 14 jours précédant la date d’entrée prévue en Jamaïque se verra refuser l’accès au territoire jamaïcain, quel que soit son pays de provenance.
  • Les touristes sont autorisés à séjourner dans un des hôtels situés à l’intérieur des couloirs sanitaires définis par les autorités et dont la délimitation est susceptible d’évoluer. Ils peuvent se rendre dans certains sites touristiques autorisés et se trouvant dans ces mêmes couloirs sanitaires, en utilisant exclusivement les transporteurs agréés. Les touristes entendant séjourner en dehors de ces couloirs sanitaires devront observer un protocole différent comprenant notamment une quatorzaine à l’arrivée.
  • Pour obtenir toutes les informations sur les conditions d’entrée et de séjour en Jamaïque, il convient de consulter le site https://www.visitjamaica.com/travelauthorization/.

Plus d’informations sur la situation en Jamaïque

Contact utile :

Site de l’ambassade de France en Jamaïque

> Kazakhstan

De nombreuses liaisons aériennes internationales sont suspendues et les vols peuvent être annulés à la dernière minute. Les voyageurs sont invités à contacter directement leur compagnie aérienne ou agence de voyage pour de plus amples renseignements. L’accès au territoire du Kazakhstan est interdit aux étrangers, sauf exceptions. Les voyageurs faisant partie des catégories d’étrangers autorisés à entrer sur le territoire du Kazakhstan ont l’obligation de disposer d’un visa, y compris pour les séjours de moins de trente jours et ce jusqu’au 31 décembre 2021.

Plus d’informations

Contact utile :

Site de l’ambassade de France au Kazakhstan

> Malte

Un test PCR négatif de moins de 72 heures est demandé à tous les voyageurs (y compris les enfants quel que soit leur âge) en provenance de tous les aéroports en France, y compris ceux d’Ile de France. Attention : Les autorités maltaises vérifient précisément l’authenticité des tests PCR à l’embarquement.Tout voyageur se rendant à Malte par voie aérienne est aussi tenu de se munir d’un formulaire de déclaration de voyage et d’un formulaire de localisation de passager (disponibles en ligne, uniquement en anglais) qu’il conviendra de remettre soit à la compagnie aérienne assurant son vol à destination de Malte, soit dans un espace dédié du terminal d’arrivée de l’aéroport international de Malte. Sont exemptées de quarantaine obligatoire les personnes ayant séjourné dans les pays avec lesquels les autorités sanitaires maltaises ont autorisé la réouverture des frontières (dont la France, liste en anglais).

  • Les personnes ayant séjourné dans des pays ne figurant pas sur cette liste au cours des quatorze jours précédant leur arrivée ne sont pas autorisées à se rendre à Malte.
  • Une prise de température sera effectuée par les autorités sanitaires maltaises au terminal d’arrivée.
  • Plus d’informations sur les mesures en vigueur à Malte

Contact utile :

Site de l’ambassade de France à Malte

> Mauritanie

Depuis le 29 avril 2021, tout passager aux points d’entrée aériens et terrestres doit : être muni d’une attestation de test PCR et / ou d’un certificat de test rapide antigénique négatif et datant de moins de trois (03) jours à compter du rendu des résultats (délivré par un laboratoire agréé du pays d’origine), en cas de fièvre, subir un test de confirmation RT-PCR ou un test rapide antigénique. Si l’examen PCR ou le test rapide antigénique sont positifs, le voyageur est pris en charge selon le protocole sanitaire national qui prévoit un isolement chez soi de 10 jours (pour les cas contacts la période d’isolement est maintenue à 7 jours). Pendant cette période, des visites par les équipes de surveillance sont effectuées à son domicile.

  • Par ailleurs, tout passager en provenance d’un pays source de nouveaux variants du coronavirus (Royaume-Uni, Afrique du sud, Brésil ; Inde ou tout autre pays source) doit, sous la supervision des autorités nationales du point d’entrée subir :
  • un isolement temporaire au point d’entrée ;
  • un transfert sécurisé vers un site de confinement à sa charge pendant 10 jours ;
  • un test (RT-PCR) après les 10 jours, en cas de négativité le voyageur est libéré pour regagner son domicile ;
  • si le test est positif, le voyageur est pris en charge selon le protocole sanitaire national et doit faire l’objet d’un test RT-PCR de criblage de seconde intention (séquençage), afin de déterminer s’il s’agit d’une contamination par un variant.
  • En outre, un test PCR de sortie d’isolement doit systématiquement être réalisé pour les personnes porteuses des formes mutées. En cas de test positif, l’isolement est alors renouvelé 7 jours de plus.

Plus d’informations sur les mesures en vigueur en Mauritanie

Contact utile :

Ambassade de France en Mauritanie

> Népal

Toute demande d’entrée sur le territoire népalais est soumise, avant l’embarquement, à une autorisation du gouvernement népalais, sous la forme d’un visa ou d’une autorisation spéciale. Un visa de résident en cours de validité permet d’entrer au Népal sans procédure d’immigration additionnelle. Seuls les ressortissants étrangers travaillant dans les missions diplomatiques au Népal et les organisations internationales, ainsi que leurs familles, les titulaires de passeports étrangers d’origine népalaise et leurs familles, sont autorisés à entrer au Népal en sollicitant un visa à l’arrivée.

  • Le Népal ne délivre plus de visas à l’arrivée pour les touristes. Dans le cas d’un projet de trek ou d’alpinisme, il est nécessaire de contacter une agence de voyage ou de trek fiable, et de solliciter une demande d’autorisation spéciale, recommandation letter, respectivement du Nepal Tourism Board ou du Département du tourisme (Department of Tourism).
  • Toutes les autres catégories de voyageurs doivent solliciter un visa auprès d’une mission diplomatique népalaise.
  • Avant d’embarquer, toute personne souhaitant entrer au Népal doit suivre le un protocole sanitaire, le connaître

Plus d’informations sur la situation au Népal

Contact utile :

Ambassade de France au Népal

> Nouvelle-Zélande

Depuis le 19 mars 2020, tous les ressortissants étrangers se voient refuser l’entrée en Nouvelle-Zélande. Seuls sont autorisés à entrer sur le territoire : les résidents permanents et leur famille (conjoints, enfants), les titulaires d’un visa de résident non-permanent en cours d’utilisation (la première entrée en Nouvelle Zélande ayant déjà eu lieu) et les diplomates accrédités en Nouvelle-Zélande.

  • Certaines catégories de travailleurs jugés « essentiels » (personnel de santé, transport aérien et maritime) peuvent postuler auprès des services d’immigration néo-zélandais pour obtenir une autorisation d’entrée dérogatoire.
  • Une obligation de présentation d’un résultat négatif à un test Covid-19 effectué dans les 72 heures précédant le voyage est entrée en vigueur le lundi 25 janvier 2021 pour tous les voyageurs arrivant en Nouvelle-Zélande, à l’exception de ceux en provenance d’Australie, de l’Antarctique et de certaines îles du Pacifique, dont la Nouvelle-Calédonie et Wallis-et-Futuna.
  • Sont acceptés les tests PCR et RT-PCR, LAMP et antigènes.

Plus d’informations

Contact utile :

Site de l’ambassade de France en Nouvelle-Zélande

> Philippines

Une interdiction d’entrée sur le territoire philippin est en vigueur du 29 avril au 14 mai 2021, pour toute personne en provenance d’Inde, ou ayant un antécédent de voyage en Inde au cours des 14 derniers jours. L’accès des étrangers au territoire philippin demeure cependant très limité et réservé aux catégories de voyageurs suivantes, voir ci-dessous :

  1. les conjoints et enfants étrangers de ressortissants philippins voyageant avec ces derniers,
  2. les personnels des ambassades ou d’organisations internationales,
  3. les dignitaires étrangers,
  4. les équipages d’avions,
  5. les personnes relevant de cas médicaux et d’urgence, y compris leur escorte médicale.
  • Les personnes appartenant à ces différentes catégories doivent néanmoins disposer d’un visa en cours de validité pour accéder au territoire philippin. S’agissant des conjoints et enfants de ressortissants philippins, les services d’immigration ont une instruction permanente de vigilance quant à la réalité des liens familiaux et n’accordent l’accès au territoire philippin que si les personnes concernées sont accompagnées de leurs conjoint et/ou enfants philippins lors de leur voyage.

Plus d’informations sur les conditions d’entrée aux Philippines et sur les mesures en vigueur sur le territoire

Contact utile :

Ambassade de France au Philippines et en Micronésie

> Pays-Bas

Le gouvernement néerlandais demande la mise en quarantaine à domicile pendant dix jours aux voyageurs à leur arrivée aux Pays-Bas. Pour la France, tout le pays est classé en orange – voir sur le site du ministère des Affaires étrangères néerlandais. Il existe deux options pour les arrivées par avion et par bateau, voir ci-dessous :

  • Option 1 : Les passagers doivent présenter un résultat de test PCR négatif basé sur un échantillon prélevé pas plus de 24 heures (et non plus 12 heures) avant l’embarquement. Si un passager peut montrer un résultat de test PCR négatif basé de moins de 24 heures avant l’embarquement, il n’est pas nécessaire de passer un test rapide.
  • Option 2 : Deux résultats de test requis. Les passagers doivent présenter à la fois un résultat de test PCR négatif basé sur un échantillon prélevé pas plus de 72 heures avant l’arrivée aux Pays-Bas ET un résultat de test rapide négatif basé sur un échantillon prélevé pas plus de 24 heures (et non plus 4 heures) avant l’embarquement.
  • Les passagers aériens en transit n’auront plus qu’à présenter un seul résultat : le résultat de test PCR négatif basé sur un échantillon prélevé pas plus de 72 heures avant l’embarquement.
  • Les résultats de tests doivent être fournis avant l’embarquement. Cette obligation vaut aussi pour les voyages vers la partie caribéenne du Royaume.

Plus d’informations sur les conditions d’entrée au Pays-Bas et les mesures en vigueur dans le pays

Contacts utiles :

Site de l’ambassade de France aux Pays-Bas et du consulat général de France à Amsterdam.

> Portugal

Les déplacements vers le Portugal sont strictement limités. Par voie aérienne, pour les voyageurs en provenance de pays de l’espace Schengen et de pays associés à l’espace européen (Liechtenstein, Norvège, Islande, Suisse), l’accès au territoire portugais dépend de la situation épidémiologique du pays de provenance telle qu’elle figure sur le site du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies : en tout état de cause, la présentation d’un test RT-PCR négatif datant de moins de 72H est obligatoire pour toute personne (à l’exception des enfants de moins de 2 ans). Pour les pays dont le taux d’incidence est égal ou supérieur à 500 cas pour 100 000 habitants dans les 14 derniers jours (cas de la France notamment) : déplacements pour motifs essentiels uniquement, avec obligation d’un test RT-PCR négatif datant de moins de 72 h au moment de l’embarquement ET obligation d’un isolement prophylactique de 14 jours à domicile ou dans un établissement désigné par les autorités portugaises.

  • Pour les pays dont le taux d’incidence est compris entre 150 et 500 cas pour 100 000 habitants dans les derniers 14 jours : déplacements uniquement pour motifs essentiels et obligation d’un test RT-PCR négatif datant de moins de 72h au moment de l’embarquement ;
  • Pour les pays dont le taux d’incidence est inférieur à 150 cas pour 100 000 habitants : obligation d’un test PCR négatif datant de moins de 72h au moment de l’embarquement.
  • En conséquence, depuis le 1er avril 2021, tout voyageur en provenance de la France, ne peut se déplacer que pour motif essentiel et doit, outre l’obligation de présenter un résultat négatif de test RT-PCR datant de moins de 72h (à l’exception des enfants de moins de 2 ans), respecter une période d’isolement prophylactique de 14 jours, à son domicile ou dans un établissement désigné par les autorités de santé portugaises.

Plus d’informations sur la situation au Portugal

Contact utile :

Site de l’ambassade de France au Portugal

> République de Macédoine du Nord

Tous les postes frontières terrestres sont ouverts sans obligation de présenter un test PCR négatif, ni de rester en isolement ou d’être placé en quarantaine. Une quarantaine de 14 jours est obligatoire pour tous les voyageurs venant d’Inde et du Brésil.

Dans le contexte d’une forte recrudescence des cas de Covid-19, le gouvernement a décidé d’introduire des mesures sanitaires supplémentaires, jusqu’au 15 mai 2021, les connaître

Contact utile :

Site de l’ambassade de France en Macédoine du Nord.

> Roumanie

Pour tout voyage en avion, autobus ou train de France en Roumanie, il est obligatoire de présenter une preuve de test PCR Covid-19 négatif, test effectué moins de 72 heures avant l’embarquement. Le document doit avoir une version anglaise, provenir d’un laboratoire homologué et bien préciser l’identité du voyageur. Il peut être sous forme électronique.

  • Les personnes arrivant de France par la route en véhicule individuel doivent aussi présenter une preuve de test PCR négatif, test effectué moins de 72 heures avant leur arrivée en Roumanie. En l’absence de ce test, leur entrée en Roumanie est permise, mais leur période de quarantaine obligatoire sera prolongée à 14 jours. Ces personnes auront néanmoins la possibilité de la raccourcir à 10 jours en réalisant, sur place, un test payant à partir du 8e jour de quarantaine.
  • Outre la France, plusieurs autres pays sont concernés par ces mesures. Leur liste régulièrement mise à jour est accessible sur le site de l’institut national de santé publique roumaine.

Plus d’informations sur les conditions d’entrée en Roumanie et les mesures en vigueur dans le pays

Contact utile :

Ambassade de France en Roumanie

> Singapour

Les règles sur les arrivées, départs et transits à Singapour étant très évolutives, les voyageurs et résidents de Singapour sont invités à consulter le site officiel safetravel.ica.gov.sg.

  • À l’exception des Singapouriens et résidents permanents, les voyageurs ayant séjourné en Inde, au Bangladesh, au Népal, au Pakistan et au Sri Lanka depuis le 16 avril 2021 sont interdits d’entrée à Singapour jusqu’à nouvel ordre. Cette interdiction concerne également les titulaires de titre de séjour singapourien (Employment Pass, Dependant Pass, etc.).
  • Tous les visiteurs en court séjour (tourisme, voyage d’affaires, transit, etc.) sont interdits d’entrée et de transit à Singapour, connaître les exceptions

Plus d’informations sur les conditions d’entrée à Singapour

Contact utile :

Site de l’ambassade de France à Singapour.

> Tunisie

A partir du 3 mai 2021, les voyageurs entrant en Tunisie doivent respecter les mesures sanitaires suivantes, voir ci-dessous :

  • présenter un test PCR négatif à la Covid-19, réalisé moins de 72 h avant le premier embarquement. Sont exemptés de cet impératif de test les enfants de moins de 12 ans ;
  • se soumettre, à leur arrivée en Tunisie, à un auto-isolement à leurs frais dans un hôtel agréé (liste complète des établissements ici) pour une durée de 7 jours. Les preuves de la réservation d’hôtel et du paiement (« voucher ») seront demandées à l’embarquement ;
  • la sortie d’auto-isolement est possible après un test PCR négatif au 5e ou au 7e jour d’auto-isolement, aux frais du voyageur (coût indicatif : 170 dinars tunisiens).
  • remplir les informations obligatoires demandées sur le site https://app.e7mi.tn/travelers/add puis imprimer et signer les deux documents générés par l’application : la fiche sanitaire et la fiche d’engagement qui seront remises aux services sanitaires tunisiens à l’arrivée.

Sont néanmoins exemptés de confinement obligatoire en hôtel :

  • les voyageurs vaccinés contre le COVID-19 ou ceux qui ont contracté le COVID-19 et qui ont reçu une dose de vaccination (ces voyageurs devront présenter une attestation médicale de vaccination aux contrôles et seront tenus de se conformer à l’auto-isolement sur leur lieu de résidence) ;
  • les mineurs non accompagnés, ou les mineurs accompagnant des personnes vaccinées contre le COVID-19 ;
  • les voyageurs venant pour des soins médicaux en Tunisie, conformément aux procédures en vigueur et en coordination avec les autorités sanitaires tunisiennes ;
  • les personnes à besoins spécifiques (personnes handicapées et/ou âgées) qui ont besoin d’assistance pour leur activités quotidiennes ;
  • les diplomates tunisiens et étrangers ;
  • les délégations officielles venant pour des missions de travail de moins de cinq jours.
    Ces catégories de voyageurs sont soumises à un test rapide de dépistage du COVID (TDR-antigène) à leur arrivée. Si le test à l’arrivée est positif, le voyageur sera dirigé vers un centre d’isolement COVID-19.

En savoir plus sur les conditions d’entrée en Tunisie et les mesures en vigueur dans le pays

Contact utile :

Site de l’ambassade de France en Tunisie

> Vanuatu

Dans le cadre de la pandémie de coronavirus, les autorités vanuataises ont décidé la fermeture des frontières à compter du 20 mars 2020 et ce, jusqu’au 31 juillet 2021 (prolongation de l’état d’urgence). Les liaisons aériennes commerciales sont suspendues et tous les ports de l’archipel sont fermés aux plaisanciers sans exception (bateaux enregistrés ou non au Vanuatu). Des vols de rapatriements sont organisés en provenance de Nouméa, Brisbane et Auckland.

Plus d’information sur la situation au Vanuatu

Contact utile :

Ambassade de France au Vanuatu

> Vietnam

Depuis le 22 mars 2020, il n’est plus possible aux Français ou aux ressortissants étrangers d’entrer sur le territoire vietnamien sans autorisation préalable expresse des autorités vietnamiennes. Seuls les personnels diplomatiques et d’ambassade, les dirigeants d’entreprises, les experts ou travailleurs hautement qualifiés et leur famille, ainsi que les étudiants peuvent en bénéficier. A leur arrivée, ils ont l’obligation d’effectuer une quarantaine de 21 jours à l’hôtel, suivie d’un confinement à domicile de 7 jours.

  • S’agissant des liaisons aériennes, il convient de se tenir régulièrement informé auprès des compagnies aériennes, toute réservation étant susceptible de faire l’objet de changement de dernière minute, et de prendre attentivement connaissance des conditions d’embarquement, lesquelles sont également susceptibles d’évoluer sous bref préavis, notamment en matière de présentation de tests Covid-19 négatif.
  • Dans le contexte actuel et jusqu’à nouvel ordre, le tourisme international n’est pas possible au Vietnam. Il convient donc de faire preuve d’une grande vigilance lors de la réservation de séjours.

Plus d’informations sur la situation au Vietnam

Contacts utiles :

Les sites de l’ambassade de France au Vietnam ou du consulat général à Hô Chi Minh-Ville

Autres alertes

BirmanieSituation politique (03/05/2021)

L’armée birmane (Tadmadaw) a pris le pouvoir le 1er février 2021 suite à un coup d’État. Même si les importantes manifestations qui ont eu lieu pendant plus de deux mois ont cessé, la situation politique reste très instable. Les forces de police et l’armée n’hésitent pas à réprimer par la force, y compris par des tirs à balles réelles, toute opposition. A ce jour, plus de 700 personnes sont décédées et plus de 3 500 personnes ont été arrêtées.

Par ailleurs, le pays connaît un mouvement de désobéissance civile (CDM) d’ampleur et des appels à la grève générale. Leur impact sur le secteur bancaire est perceptible. L’accès aux liquidités monétaires est difficile. Le secteur hospitalier reste particulièrement touché avec la fermeture de la quasi-totalité des hôpitaux publics du pays. Seules certaines cliniques privées (ex. SOS international et Samitivej à Rangoun) sont encore accessibles.

Suite à l’adoption de mesures restrictives, les réseaux de télécommunication et Internet restent régulièrement perturbés.

Les résidents en Birmanie sont invités à limiter au maximum leurs déplacements et à le faire en cas de nécessité avec la plus grande prudence. Il est demandé d’éviter toute présence dans les rassemblements.

Un couvre-feu de 20h00 à 04h00 du matin est appliqué sur l’ensemble du territoire. La loi martiale a été instaurée à partir du 15 mars 2021 pour 6 des townships de la région de Rangoun (Hlinethaya, Shwepyitha, north Dagon, south Dagon, Dagon Seikkan, nortth Okkalapa). Le couvre-feu dans ces 6 townships est en vigueur de 19h00 à 05h00 du matin.

Compte tenu de la situation, les déplacements en Birmanie ne sont plus possibles.

Eu égard aux conditions sanitaires et de sécurité, il est recommandé aux Français de quitter le pays (sauf motifs familiaux et/ou professionnels impératifs) via les vols commerciaux opérés vers les pays voisins. Il est par ailleurs formellement déconseillé de se déplacer à l’intérieur de la Birmanie.

L’Ambassade de France continue de suivre attentivement l’évolution de la situation à Rangoun et dans le pays.

Les Français de passage se trouvant toujours en Birmanie sont invités à se rapprocher de l’ambassade de France en Birmanie (ambafrance.rangoun@diplomatie.gouv.fr).

Burkina FasoRisque d’enlèvement (29/04/2021)

La menace terroriste et le risque d’enlèvement sont très élevés sur l’ensemble du territoire burkinabè.

Pour rappel, le territoire burkinabè est intégralement formellement déconseillé (zone rouge) ou déconseillé sauf raison impérative (zone orange). En zone orange (déconseillée sauf raison impérative), les déplacements doivent s’accompagner de mesures de sécurité renforcées : escortes de sécurité, hébergements sécurisés. Il convient d’être extrêmement vigilant et de rester discret sur les itinéraires empruntés et les lieux de destination de ces déplacements.

Colombie – Manifestations (04/05/2021)

Des manifestations ont lieu dans plusieurs villes de Colombie. Des actes de violence ont été constatés en marge de rassemblements et certains axes peuvent être bloqués.

Il est fortement recommandé de faire preuve de vigilance, de se tenir à l’écart des rassemblements et de s’informer régulièrement avant d’entreprendre tout déplacement.

Kirghizistan – Incidents armés dans les régions du sud (29/04/2021)

A la suite d’affrontements survenus entre les forces de l’ordre kirghize et tadjike dans la région de Batken, il est strictement déconseillé de se rendre dans les régions du sud du pays (provinces d’Och et de Batken) et il importe de se tenir régulièrement informé de l’évolution de la situation.

Tadjikistan – Incidents armés dans le bassin de la rivière Isfara (30/04/2021)

En raison d’un regain de tension, il est fortement déconseillé de se rendre dans la zone frontalière entre le Kirghizistan et le Tadjikistan dans le bassin de la rivière Isfara. Il importe ainsi de se tenir régulièrement informé de l’évolution de la situation.

Tchad – Situation intérieure (03/05/2021)

Le couvre-feu qui avait été instauré sur l’ensemble du territoire a été levé. La plus grande vigilance est toujours recommandée lors des déplacements en ville, particulièrement après la tombée de la nuit. Par ailleurs, il est recommandé de limiter ses déplacements au strict nécessaire en cas de manifestations dans la capitale et dans les villes de province, et de se tenir à l’écart des lieux de rassemblement. Les déplacements à l’intérieur du pays doivent être évités.

Il est recommandé de se tenir informé de l’évolution de la situation.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR