fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Coronavirus : quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Tous les jeudis, le Journal des Français à l’étranger fait un point sur la pandémie de coronavirus à travers le monde.

Publié

le

Coronavirus : quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Le coronavirus aujourd’hui dans le monde :

Environ 171 millions de personnes contaminées

Plus de 3,57 millions de décès

Afrique

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) signale qu’après 3 semaines de baisse, une nouvelle accélération des contaminations est constatée dans plusieurs pays d’Afrique et, par ailleurs, l’Organisation rappelle que les chiffres liés à la pandémie sur le continent africain sont certainement sous-estimés. 

L’OMS a aussi décidé que les variants du coronavirus ne seraient plus désignés par le nom des pays où ils ont été détectés pour la première fois. Ces appellations utilisées par les médias étant accusées d’être « stigmatisantes et discriminatoires ».  Les mutations du virus ne porteront pas non plus leurs noms de codes scientifiques à base de chiffres et de lettres, trop compliqués. L’OMS encourage autorités et médias à utiliser leurs dénominations par des lettres grecques. Le variant anglais s’appelle désormais : variant alpha, celui d’Afrique du Sud : bêta, du Brésil : gamma, et les deux variants indiens : delta et kappa.

Les cas de contaminations dus au variant “bêta“ sont à nouveau en hausse en Afrique du Sud, où la vaccination prend du retard. Après un passage au Rwanda, le président français est venu cette semaine en visite à Prétoria (la capitale), cette visite prévue depuis plus d’un an était sans cesse remise pour cause de crise sanitaire. En plus de sujets économiques, Emmanuel Macron a largement évoqué la levée des brevets sur les vaccins anti-Covid et l’inégalité vaccinale dans le monde. Au Botswana les chiffres restent stables, la campagne de vaccination s’étend. En Namibie et en Zambie, l’épidémie se propage, même si le nombre de cas répertoriés paraît peu important, il est en augmentation. Au Zimbabwe, les chiffres communiqués sont très faibles et le Mozambique signale de moins en moins de cas, malgré une situation économique et sociale apparemment très difficile. Quant à la Tanzanie, elle souhaite avant tout ouvrir ses frontières au « touristes vaccinés“, c’est un pays déjà facile d’accès, un test PCR négatif suffit pour y entrer. Les chiffres des victimes de la pandémie en Tanzanie ne sont toujours pas communiqués. Il semblerait que le virus circule activement à Zanzibar

Selon le ministre de la santé de Madagascar, le pic de l’épidémie est passé. Même si la situation est toujours très tendue, il y moins de patients dans les hôpitaux et le taux de létalité diminue. Malgré tout, les autorités appellent à la prudence, l’accalmie actuelle n’étant pas forcément la fin de cette deuxième vague qui fut si meurtrière au mois d’avril. L’état d’urgence a été prolongé et les élections des conseillers des Français de l’étranger et des délégués consulaires prévues le 30 mai ont été reportées à une date ultérieure. La situation s’améliore aussi timidement sur l’île de la Réunion, certaines mesures seront sans doute bientôt assouplies.

Le Kenya vient d’annoncer (le 30 mai) le prolongement de 60 jours du couvre-feu actuel et le maintient de l’interdiction de tous les rassemblements politiques, en raison des risques posés par les nouveaux variants du coronavirus présents sur son territoire. Le Kenya redouble d’effort pour acquérir des doses de vaccin supplémentaires. Une nouvelle vague se profile aussi en Ouganda, pays relativement épargné jusqu’à présent. Si le nombre de cas positifs continue de se multiplier, de nouvelles mesures restrictives seront mises en place (un couvre-feu est déjà en vigueur). Au Congo Kinshasa (RDC), les cas de contamination sont aussi en hausse, certainement à cause de la présence des variants delta, kappa et alpha… La population congolaise reste méfiante vis à vis des vaccins.

D’après les annonces des autorités, la vaccination est rapide et bien acceptée en Ethiopie, où la courbe épidémique décroit. Le Soudan du Sud va rendre 132 000 doses de vaccins à l’initiative Covax, ces vaccins ne pourront pas être administrés avant leur date de péremption (18 juillet) pour cause de problèmes logistiques (état des routes et sécurité dans le pays). Au Tchad, la campagne de vaccination va débuter le 4 juin, très peu de cas sont recensés dans le pays. Le Niger a accordé un “prêt” de 100.000 doses de vaccins AstraZeneca à la Côte d’Ivoire pour lui permettre de poursuivre sans interruption sa campagne de vaccination contre le coronavirus. Les vaccins trouvent difficilement preneurs au Niger, pays relativement peu touché par l’épidémie. Dés mars 2020 des mesures drastiques avaient été prises pour stopper sa propagation: fermeture des frontières, état d’urgence, couvre-feu, fermeture des lieux de culte et des écoles, isolement de Niamey du reste du pays. Ces mesures ont été progressivement levées mais les frontières terrestres restent toujours fermées. Au Gabon, les restrictions liées au Covid seront allégées pour les personnes vaccinées. À partir du 15 juin, celles-ci pourront voyager librement à travers le pays et participer à des rassemblements (sportifs ou religieux). Au Cameroun l’audit de gestion des fonds affectés à la lutte contre le Covid-19 continue de créer des tensions au sein du gouvernement et du monde des affaires. La chambre des comptes de la Cour suprême a relevé dans un rapport de nombreuses fautes de gestion et les ministères de la santé et de la recherche scientifique sont soupçonnés de ces erreurs volontaires.

Au Nigéria très peu de cas sont déclarés ces dernières semaines mais la pandémie laisse derrière elle une crise économique sévère. Une première livraison de doses de vaccins anti-covid est arrivé au Burkina Faso via le dispositif Covax. Selon le ministère de la santé, “les cibles concernées par cette première phase sont le personnel de santé, les personnes atteintes de co-morbidités et les candidats au pèlerinage de la Mecque”. Le Togo entame la deuxième phase de sa campagne vaccinale. La Guinée, déjà confrontée à la pandémie de Covid-19 et à la maladie à virus Ébola, fait maintenant face à la fièvre de Lassa. Au Sénégal, des suspicions lourdes continuent de trainer autour des vaccins anti-Covid-19 et les cas de contaminations sont en légère hausse. La Mauritanie, où la courbe épidémiologique semble stable , a reçu la semaine dernière un deuxième lot de vaccins contre le coronavirus offert par le gouvernement chinois…

L’épidémie connaît un faible rebond en Algérie, mais l’approvisionnement en vaccins, pas toujours simple ces derniers temps, se précise. Par ailleurs, face à la colère de la diaspora algérienne, les autorités du pays ont été contraintes d’assouplir les conditions d’entrée sur son territoire à ses ressortissants bloqués à l’étranger. Au Maroc, les mesures sanitaires deviennent moins strictes. Même si le respect des gestes barrières est encouragé, le Royaume rouvre ses plages ainsi que ses salles de cinéma et de théâtre. La vaccination se déploie à un rythme satisfaisant et un certificat numérique de circulation va être adopté, qui permettra les déplacements des personnes disposant d’une attestation de vaccination ou d’un test PCR négatif. En Tunisie, la courbe épidémiologique refuse de décroître suffisamment, la population est exaspérée par les restrictions sanitaires et la situation est tendue dans le pays et dans les hôpitaux…

Amériques

Au Canada, la situation s’améliore toujours, les cas recensés de contaminations au coronavirus sont en baisse dans toutes les provinces. Les déconfinements prudents se déroulent sans heurts notables. Le Canada vient d’autoriser l’injection d’un vaccin différent entre la 1ère et la 2ème dose. Le CCNI (Comité consultatif national de l’immunisation au canada) estime que les vaccins peuvent être combinés en toute sécurité, même s’il est souligné que les Canadiens doivent si possible essayer d’utiliser le même vaccin pour leurs deux injections.

Aux États-Unis, les personnes totalement vaccinées peuvent déambuler à visage découvert, les chiffres n’ont jamais été aussi bas depuis presque un an. Certaines autorités sanitaires s’inquiètent du fait qu’un trop grand relâchement des gestes barrières puissent être dangereux pour les personnes non vaccinées. D’autre part, le président Joe Biden a fait savoir qu’il souhaitait approfondir l’enquête sur les origines du coronavirus, laissant comprendre que son administration prenait au sérieux la possibilité que ce virus se soit propagé après sa fuite accidentelle d’un laboratoire…

Au Mexique, la pandémie était en recul depuis plusieurs mois, les chiffres repartent très légèrement à la hausse depuis une semaine, la campagne de vaccination se poursuit à travers le pays. Le Panama signale le plus grand nombre de nouveaux cas depuis mars. L’état d’urgence sanitaire est en vigueur dans tout le pays.

Certaines îles de la région Caraïbes sont également en difficulté face à la pandémie, surtout Haïti, qui prolonge l’état d’urgence sanitaire de 15 jours face à l’augmentation du nombre de cas de Covid-19 sur son sol. La situation paraît grave, les centres de soins sont débordés. Haïti n’a pas encore commencé sa campagne de vaccination et devrait recevoir 130 000 doses du vaccin AstraZeneca d’ici la fin du mois de juin.

Le coronavirus continue à circuler activement en Amérique latine, la situation est encore très préoccupante. La vaccination a de nouveau ralenti au Brésil car la production locale de vaccins a diminué. Le nombre de cas recensé est en baisse, mais la situation sanitaire est épouvantable dans certaines régions, les patients atteints de formes graves du Covid-19 sont de plus en plus jeunes. Le Vénézuela, pays très durement touché par une deuxième vague de l’épidémie depuis plusieurs mois, va recevoir en juillet 5 millions de vaccins contre le Covid-19 via le système Covax.  Le CNRS en Amérique du sud met régulièrement à jour des informations détaillées sur la situation liée au Coronavirus dans la plupart des pays de cette région du monde.

Asie

D’après l’OMS, seule une sous-lignée du variant “delta“  détecté pour la première fois en Inde, est réellement préoccupante (plus contagieuse et offrant moins de protection vis à vis des vaccins). Les deux autres versions de cette mutation ont été rétrogradées.

Un deuxième vaccin chinois, “Sinovac“ a été homologué d’urgence par l’OMS.  (“Sinopharm“, venu aussi de Chine, avait été homologué le 7 mai dernier par la même Organisation).

Même si l’épidémie semble s’apaiser en Inde, le taux de mortalité reste très élevé et le système de santé est soumis à une forte pression. Les médecins et autres personnels soignants paient un lourd tribut, beaucoup sont décédés lors de cette crise sanitaire sans précédent. Mardi 1er juin, des milliers de médecins à travers l’Inde portaient des brassards noirs pour réclamer l’arrestation d’un gourou extrêmement populaire. Ce gourou affirme qu’une certaine pratique du yoga peut empêcher d’attraper le Covid-19 et que la médecine conventionnelle a tué des milliers de patients atteints du coronavirus. Au Sri Lanka, le pic de l’épidémie semble aussi passé, mais la situation est toujours très inquiétante. Les cas augmentent au Bangladesh, le confinement a été prolongé jusqu’au 6 juin. De nombreux cas sont signalés en Birmanie (Myanmar), mais le pays semble avant tout dans une grande confusion et au bord de la guerre civile … La Thaïlande enregistre un nombre record de contaminations, le virus s’est facilement répandu dans les prisons. Les mesures restrictives en vigueur ne paraissent pas suffisantes pour freiner cette troisième vague de l’épidémie. La Malaisie subit un confinement total depuis le début de cette semaine, la plupart des établissements sont fermés (sauf produits essentiels), la courbe épidémique s’affole et les lits des services de soins intensifs sont pleins. Au Vietnam, c’est le confinement partiel d’Ho Chi Minh-Ville qui a été annoncé, un variant hybride, issus des souches alpha et delta semble la cause de cette flambée épidémique dans le pays. Les campagnes de vaccination se mettent en place, mais ces pays d’Asie du Sud-Est, longtemps épargnés par la pandémie, doivent trouver des moyens d’approvisionnement. Les cas de Covid sont également en hausse en Indonésie, ainsi qu’aux Philippines.

Taïwan, qui était parvenu jusque là à contrôler l’épidémie, n’est plus épargné, des clusters ont été découverts mi-mai dans certains quartiers de Taipei, des restrictions sont en vigueur. En Corée du Sud les chiffres sont en baisse, la campagne de vaccination se poursuit. Au Japon, la tenue des Jeux Olympiques dans le contexte sanitaire actuel est contestée par une partie de la population. Le nombre de cas recensés décroit et la vaccination d’abord mal accueillie, s’accélère dans le pays.

Le Pakistan a lancé sa version produite localement du vaccin contre la Covid-19 de la société chinoise CanSino (pas encore homologué par l’OMS). Le nombre moyen de nouveaux cas recensés dans le pays est en baisse sur 10 jours consécutifs. En Afghanistan par contre, les chiffres atteignent des records, les écoles ont fermées dans 16 des 34 provinces du pays, d’autres rassemblements sont interdits. Le Turkménistan, pays frontière avec l’Afghanistan assure par contre n’avoir jamais eu de cas de coronavirus, grâce aux actions menées par les autorités. L’Iran va débuter la vaccination de masse de sa population avec deux vaccins produits localement, les cas de covid-19 sont en baise. Aux Emirats arabes unis, le nombre de nouveaux cas recensés est en hausse depuis 12 jours consécutifs. Compte tenu de l’amélioration sanitaire dans le pays, la Turquie est rentrée dans une phase de “normalisation progressive“ depuis le 1er juin. Certaines mesures vont être graduellement assouplies.

Europe

La pandémie est en net recul en Europe. Pour la première fois depuis des mois, le Royaume-Uni n’a enregistré aucun décès lié au Covid pendant au moins une journée, et pourtant la présence du variant delta laisse planer l’incertitude sur l’avenir … Les dispositifs sanitaires sont allégés un peu partout et la Russie va reprendre ses liaisons aériennes avec plusieurs pays (avec le Royaume-Uni le 2 juin, puis à partir du 10 juin avec l’Autriche, la Hongrie, la Croatie, le Liban, le Maroc etc.) En Suisse, la vaccination avance vite et la vie reprend. Les restaurants peuvent accueillir leurs clients et les lieux culturels reçoivent du public depuis plusieurs semaines.

Dans l’Union européenne, la reprise des économies, l’avancée de la vaccination, le pass sanitaire, l’ouverture des frontières et la relance du tourisme sont les préoccupations majeures. “Rester prudents“ étant les maîtres-mots.  En France par exemple, même si la situation globale s’améliore, la circulation du virus repart à la hausse dans certaines régions comme la Nouvelle-Aquitaine ou l’Occitane… Pour connaître plus en détail l’évolution des mesures mises en place dans les pays d’Europe, le site touteleurope.eu  fait régulièrement un point sur chaque pays de l’Union.

Océanie

En Australie, afin de contenir un cluster dû au variant kappa découvert la semaine dernière dans le Victoria,  le confinement de la population de Melbourne est prolongé d’une semaine, jusqu’au 10 juin. Les restrictions seront allégées dans les espaces ruraux de ce même État.

Une assurance santé unique pour les soins liés au virus !

En savoir plus

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR