fbpx
Suivez nous sur

Actualités économiques

Investissement immobilier des expatriés : le Covid rebat les cartes

De plus en plus d’investisseurs se tournent vers la France. Malgré la crise sanitaire, le pays continue d’exercer une forte attractivité, notamment grâce à des taux d’emprunt fixes et très modérés.

Publié

le

Investissement immobilier des expatriés : le Covid rebat les cartes

Se constituer un patrimoine, dégager des revenus complémentaires, préparer sa retraite, acquérir un pied-à-terre ou tout simplement anticiper son retour en France : la stratégie d’investissement locatif des expatriés français peut répondre à des objectifs très différents. Valeur refuge, la pierre est le placement préféré des Français de l’étranger. Et pour cause, dans de nombreuses villes, la vacance locative est quasiment inexistante, et la rentabilité très élevée. De plus, le taux moyen pour un emprunt n’a jamais été aussi bas (1,07% selon l’Observatoire Crédit Logement CSA) ! Ce type de placement permet aussi de profiter d’avantages fiscaux très attractifs, comme le dispositif LMNP (Loueur en Meublé Non Professionnel). Accessible aux non-résidents, ce statut permet de bénéficier d’une déduction des charges et d’un amortissement du prix d’achat du bien. Immoneos, la communauté de confiance entre investisseurs immobiliers expatriés, a étudié les investissements de plus de 1.000 expatriés en France.

Les régions ont la côte

Les résultats montrent notamment l’attractivité des grandes métropoles de province et de certaines régions françaises. Paris reste une zone très intéressante pour les Français de l’étranger : à elle seule, elle rassemble 17% des investissements des expatriés, ce qui la place en tête du podium de l’investissement locatif. Elle est particulièrement prisée par les Français vivant à Singapour, en Amérique du Nord et en Asie du Nord. Mais la majorité des investisseurs se tournent vers les régions, qui offrent de très belles opportunités et présentent un prix au mètre carré nettement moins élevé. Parmi les villes les plus populaires, citons Nantes (3e), Rennes (6e) et Nice (7e). Les plus grandes villes sont évidemment représentées : Marseille arrive en deuxième position, Lyon en quatrième et Toulouse occupe le cinquième rang. Les Français de Singapour privilégient généralement Marseille, Nantes et Lyon ; ceux qui sont en Suisse achètent à Lyon et à Mulhouse ; depuis l’Amérique du Nord on investit à Marseille, Nantes et Bordeaux ; en Asie du Nord c’est plutôt Lyon et Toulouse qui ont la côte. Enfin, au Moyen-Orient, l’investissement locatif cible plutôt Nantes et Rennes.

> Aller plus loin

Consulter l’étude

Le baromètre de l’immobilier des Français de l’étranger

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR