fbpx
Suivez nous sur

Actualités politiques

L’Europe vent debout contre le « travel ban » américain

« On y est allé en pack ». Jean-Baptiste Lemoyne, le secrétaire d’État chargé des Français de l’étranger, monte à nouveau au créneau, et avec lui tout l’état-major européen, contre cette loi qui oblige tous les étrangers, vaccinés ou non, à observer une quarantaine stricte pour entrer aux États-Unis.

Publié

le

L'Europe vent debout contre le « travel ban » américain

Certes, le discours s’est un peu adouci ces derniers jours. La Maison-Blanche projette désormais de rouvrir, à terme, ses frontières aux personnes pleinement vaccinées, mais aucun calendrier n’est avancé. La prudence est de mise à Washington et la loi reste donc la même pour les étrangers : vacciné ou non, pas d’accès aux États-Unis sans quarantaine. L’Europe a beau avoir mis le paquet, rien n’y fait témoigne Jean-Baptiste Lemoyne, le secrétaire d’État chargé des Français de l’étranger : « La France a naturellement fait savoir que nous aurions souhaité la levée de ce « travel ban ». Jean-Yves Le Drian, le ministre des Affaires étrangères, l’a évoqué avec le secrétaire d’État américain Antony Blinken, le président de la République également. Thierry Breton (Commissaire européen au marché intérieur, ndlr) et Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, ont plaidé cette cause.Hélas, en raison de la recrudescence du variant Delta sur le sol européen, les autorités américaines ont décidé de prolonger ces restrictions. »

> Inégalité de traitement

Le « travel ban », c’est la bête noire des expatriés français aux États-Unis. Décidée par Donald Trump, la loi a été maintenue par Joe Biden et oblige tous les étrangers, vacciné ou non, à observer une quarantaine stricte pour accéder au sol américain. « Je vois bien combien ça complique la vie des familles, reconnaît M. Lemoyne, parce que beaucoup de Français, y compris avec des statuts réguliers dans le temps aux États-Unis, hésitent à revenir en France de peur de ne pouvoir être réadmis. C’est pourquoi nous continuerons de façon inlassable parce que nous pensons qu’avec la vaccination, c’est aussi une vraie réponse qui est apportée. » Les Français des États-Unis dénoncent une inégalité de traitement et une absence de réciprocité puisque les Américains complètement vaccinés peuvent aller et venir en Europe sans aucune restriction. Mais M. Lemoyne n’est pas pour autant partisan de fermer les portes de l’Europe aux Américains : « On considère que sur des bases rationnelles, scientifiques, grâce à la vaccination, on peut s’ouvrir. Nous espérons que ces arguments seront également entendus outre-Atlantique, mais on ne va pas punir deux fois. A quoi bon empêcher des touristes américains de venir sur le sol français dès lors qu’ils ne posent aucun problème de sécurité sanitaire ? »

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR