fbpx
Suivez nous sur

Destinations au banc d'essai

Ma retraite en Europe : la République Tchèque

Prendre sa retraite en Europe ? C’est le choix de 8,3 % des retraités français. Français à l’étranger s’est intéressé aux conditions de la retraite dans 32 pays européens. Le point sur la République Tchèque.

Publié

le

Ma retraite en Europe : la République Tchèque

Châteaux issus de tous les plus beaux contes, paysages riches et variés, forêts, réserves naturelles et sources d’eau minérale sont autant de raisons qui peuvent vous attirer en République tchèque. Ce pays d’Europe de l’Est et ses 10 millions d’habitants n’a cessé de se développer économiquement ces dernières années. 

Santé 

En République tchèque, les soins de santé sont principalement assurés sur la base de l’assurance maladie publique obligatoire. L’assurance maladie contractuelle n’est qu’une assurance complémentaire. Peuvent profiter de l’assurance maladie publique ceux qui résident dans le pays. L’affiliation au régime de l’assurance maladie publique est prévue par la loi, il n’est donc pas nécessaire de contacter cette caisse, malgré tout, vous pouvez choisir la caisse d’assurance auprès de laquelle vous souhaitez être assuré. Ceux qui ne remplissent pas les conditions nécessaires pour être couverts par l’assurance maladie publique peuvent souscrire un contrat d’assurance maladie. Vous ne pouvez souscrire ce contrat qu’auprès de six caisses: la Caisse générale d’assurance maladie de la République tchèque et les caisses d’assurance Axa Assistance, ERGO, Maxima, Slavia et UNIQA. Bien qu’il faille désigner un médecin traitant, un pédiatre, un dentiste et un gynécologue de référence, on peut consulter un médecin spécialiste directement, sans avoir besoin au préalable de la recommandation d’un généraliste. Il y a beaucoup d’établissements de santé publics et privés à travers tout le pays, dotés d’équipements sophistiqués (surtout dans les grandes villes) et d’une bonne capacité d’accueil. Il y a de nombreux médecins et la République tchèque est très vigilante sur les questions de santé.

Il est nécessaire de disposer d’une carte nationale d’identité à jour et de se procurer le formulaire S1 auprès de votre caisse de retraite. Ce document vous permettra par la suite de bénéficier du système de protection sociale local en vous inscrivant auprès de l’organisme de sécurité sociale de votre lieu de résidence. Par ailleurs, n’oubliez pas de demander votre Carte européenne d’assurance maladie  qui atteste de vos droits dans tous les pays de l’Union européenne. Sans elle, il faut régler la totalité des frais pour les soins reçus, conserver toutes les factures et justificatifs puis les présenter à l’organisme d’assurance maladie avec le formulaire cerfa n°12267*03 « soins reçus à l’étranger » afin de percevoir le remboursement des soins. 

Fiscalité : 

Il n’est pas nécessaire de résider en France pour percevoir sa pension retraite française (sauf l’Allocation de solidarité aux personnes âgées et l’Allocation supplémentaire d’invalidité car ces prestations sont soumises à condition de résidence en France). Il convient d’informer les caisses de retraite du changement de résidence.

Les personnes physiques résidant dans le pays plus de 183 jours par an ou qui sont domiciliées dans le pays sont imposables sur l’ensemble de leurs revenus mondiaux, excepté si le centre de leurs intérêts vitaux est à l’étranger. 

La convention fiscale entre la France et la République-tchèque du 27 juillet 2005 prévoit que les pensions versées au titre d’une activité professionnelle antérieure à un résident d’un État ne sont imposables que dans cet État. Elle permet aux retraités de ne pas payer de double-imposition.

> Infos pratiques : 

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l❜étranger

GRATUIT
VOIR