fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Coronavirus : quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Tous les jeudis, le Journal des Français à l’étranger, en partenariat avec la Caisse des Français de l’Etranger, fait un point sur la pandémie de coronavirus à travers le monde

Publié

le

Coronavirus foyers épidémiques dans le monde

Le coronavirus aujourd’hui dans le monde :

Environ 271 millions de personnes contaminées

Plus de 5,32 millions de décès

Afrique

L’Afrique subit une nouvelle vague de contaminations au Covid-19, surtout dans le Sud du continent. Pour l’instant, d’après les données communiquées par les États, les chiffres restent modérés et les courbes épidémiques ascendantes, n’entraînent pas dans leurs mouvements les courbes des décès, qui ont même plutôt tendance à faiblir. Malgré ces chiffres rassurants, plus de 70 pays imposent des interdictions de voyager vers et depuis les pays d’Afrique australe, région où le nouveau variant “Omicron“ a été découvert fin novembre. La directrice régional de l’OMS pour l’Afrique , le Dr Moeti à pourtant maintes fois répété, sans être entendue, que : « Les interdictions générales de voyager ont peu d’impact sur l’évolution d’une épidémie, mais elles ont un effet socio-économique considérable ». En effet, malgré ces précautions prises aux frontières, “Omicron“ est maintenant présent dans au moins 63 pays à travers le monde.

Le taux d’incidence augmente en Afrique du Sud. Le président sud-africain a été testé positif au Covid-19 le 12 décembre, il était doublement vacciné et paraît peu atteint par la maladie. Il profite donc de cet épisode pour exhorter ses compatriotes à se faire injecter les doses d’antidote, d’après lui, indispensables (un quart de la population Sud-africaine est entièrement vaccinée). L’Afrique du Sud fait partie de la liste des pays qui se sont vu isolés du reste du monde à l’annonce de la découverte du variant “Omicron“, en même temps que le Botswana, l’Eswatini, le Lesotho, le Malawi, le Mozambique, la Namibie, la Zambie et le Zimbabwe (ces pays figurent toujours sur la liste “rouge écarlate“ de la France, alors que le Royaume-Uni a mis fin à ce système de classement). Le Botswana, dont environ 23% de la population est totalement immunisée, n’annonce qu’une faible hausse des cas de Covid détectés cette semaine (+3%). En Namibie, le virus circule activement et moins de 13% des namibiens sont vaccinés, mais comme ailleurs, le taux de létalité demeure faible et stable. Au Zimbabwe le taux d’incidence augmente très vite, malgré un couvre-feu sévère, et des preuves de vaccinations requises pour la plupart des activités de groupe (la courbe des décès reste stable). En Zambie, une légère hausse des cas est signalée. L’Eswatini et le Lesotho sont en plein pic de l’épidémie, des restrictions sont en place. Dans ces territoires, la pandémie a fait plus de dégâts sur les économies, que de morts déclarés du Covid. En Angola, une grève des médecins est en cours depuis le 6 décembre, malgré la pandémie (les chiffres communiqués sur le Covid indiquent une légère hausse). Les praticiens réclament une augmentation des salaires et de meilleures conditions de travail dans un pays où les services publics de santé semblent en piteux état. Seuls les patients gravement malades continuent d’être soignés dans les services d’urgence, où 50% du personnel est présent. La grève est également un acte de solidarité avec le président du Syndicat national des médecins angolais (SINMEA), suspendu 13 mois pour avoir signalé des décès d’enfants à l’Hôpital pédiatrique de Luanda, et alerté sur l’état des services de santé de son pays… La République démocratique du Congo (RDC) a déclaré en début de semaine la présence du variant Omicron sur son territoire. Une forte augmentation des cas de Covid-19 est indiquée depuis plusieurs jours, sans répercussion sur le taux de létalité qui reste bas. Parmi une population de 80 millions d’habitants et d’après les chiffres officiels, la RDC a enregistré environ 1 120 décès  depuis l’apparition du premier cas de Covid, en mars 2020. Les autorités comptent sur une vaccination massive pour atteindre l’immunité collective, mais actuellement, moins de 1% de la population est entièrement vaccinée. Les chiffres augmentent à nouveau au Kenya, où quelques cas du variant Omicron ont été détectés. Un tribunal kényan a suspendu temporairement le 14 décembre, une décision du gouvernement interdisant aux personnes qui ne sont pas complètement vaccinées contre le Covid-19 d’accéder à certains lieux publics : parcs nationaux, bars, restaurants, etc. (L’étude d’un recours déposé par un homme d’affaires qualifiant cette directive de “tyrannique” et de violation flagrante de la Constitution est en cours). Au Mozambique le virus circule plus activement, les autorités tentent de persuader la population de se faire vacciner à l’approche des fêtes de fin d’année et de l’éventualité d’une quatrième vague de la pandémie dans le pays.

Face au Mozambique, dans l’Océan indien, l’île de Madagascar fait face à une nouvelle flambée des cas de Covid-19. Des mesures restrictives pourraient être annoncées prochainement. Pour le moment, la situation est maîtrisée et les personnes malades présentent peu de formes graves. Certaines écoles vont prolonger les vacances d’hiver. Le taux d’incidence augmente également à la Réunion. Des cas positifs au variant “Omicron” ont été identifiés et, à l’approche des fêtes de fin d’année, les Réunionnais sont appelés à maintenir un haut niveau de vigilance et de respect les gestes barrières. À Maurice, l’épidémie tarde à faiblir, pourtant 73% de la population est entièrement immunisée. L’île est repassée sur la liste des pays à “haut risque“ des USA.

La Somalie, l’Ethiopie, le Soudan et l’Egypte déclarent des taux d’incidence en baisse. Les chiffres sont stables au Soudan du Sud, au Tchad, en Libye et au Niger. Le Niger a officiellement lancé le 13 décembre,  la 4e campagne de vaccination de masse contre la Covid-19. Cette opération va se dérouler sur l’ensemble du pays jusqu’au 19 décembre. Au Nigeria la courbe épidémique est en hausse. Les autorités du pays ont annoncé la suspension les vols en provenance de la Grande-Bretagne, du Canada, de l’Argentine et de l’Arabie saoudite, en représailles à des mesures similaires ayant ciblé le Nigéria lors de l’apparition du variant “Omicron“ et considérées comme injustes et injustifiées. Du 9 janvier au 6 février 2022, le Cameroun doit accueillir la Coupe d’Afrique des nations de football. Dans ce contexte pandémique, les informations diffèrent et vont de l’annonce de l’utilisation d’un passe sanitaire pour entrer dans les stades à l’annulation de l’évènement en raison de la reprise de l’épidémie de Covid-19 et de l’apparition du nouveau variant Omicron. Au Gabon, un passe sanitaire est obligatoire depuis le 15 décembre pour se rendre au travail, dans les banques et dans les lieux publics. Cette mesure est loin de faire l’unanimité ( le Gabon a déclaré 285 morts du Covid depuis le début de la pandémie)…

Légère reprise de l’épidémie au Togo, plus forte au Burkina Faso. En Côte d’Ivoire, une grande campagne de vaccination est en cours depuis le 10 décembre et pour 10 jours, dans le contexte de l’émergence du variant omicron. Dans la capitale Abidjan, des agents de santé et des volontaires encouragent les habitants à se faire vacciner avant les fêtes de fin d’année (actuellement 5,3 % de la population ivoirienne a été entièrement vaccinée). Des cas du variant “Omicron“ ont été signalés au Sénégal, où la courbe des contaminations enregistre une très faible hausse (moins de 6% des sénégalais sont doublement vaccinés).

En Algérie, un premier cas du variant Omicron a été rapporté. Depuis plusieurs semaines déjà, une reprise de l’épidémie se fait sentir dans le pays et un nouveau plan de mesures restrictives a été dévoilé. Cette stratégie s’articule autour de trois axes : des hôpitaux dédiés aux malades du Covid, assurer la disponibilité de l’oxygène (qui ne manque pas pour l’instant) et l’accélération de la campagne de vaccination. En Tunisie, les chiffres paraissent stables, la campagne de vaccination se poursuit à un rythme soutenu. Au Maroc, la décision de fermer les frontières, instaurée par les autorités à l’annonce de la découverte du variant “Omicron“, n’est pas  uniformément appréciée. Quelques marocains bloqués à l’étranger vont pouvoir retourner dans leur pays à partir du 15 décembre, mais ces retours ne se font pas aisément. Un premier cas du nouveau variant a été détecté dans le Royaume…

  • Le Centre africain pour le Contrôle et la Prévention des Maladies met régulièrement à jour les informations disponibles concernant la pandémie de coronavirus en Afrique,
  • et les publications du site  “Our World in Data“, dirigées par l’Université d’Oxford et rédigées par Max Roser (historien social et économiste du développement) fournissent des indications sur le taux de vaccination par continent, puis par pays.

Amériques

Au Canada, devant la recrudescence des cas de Covid-19, des règles sanitaires plus strictes vont certainement être mises en places à l’approche des fêtes.  Les autorités s’apprêtent à déconseiller les voyages non essentiels et insistent sur l’importance de l’administration de la troisième dose de vaccin pour contrer le variant “Omicron“. Les mesures en vigueur, qui diffèrent selon les provinces, sont détaillées sur le site du gouvernement Canadien.

Les États-Unis enregistrent toujours un grand nombre de décès liés au Covid-19. Pour l’instant, aux États-Unis, le schéma vaccinal complet est de deux doses des vaccins Pfizer et Moderna et d’une dose de vaccin Janssen, mais le conseiller médical de la Maison Blanche a affirmé dernièrement que  trois doses de vaccins constitueraient certainement “une protection optimale” face au variant “Omicron“, et les autorités sanitaires américaines ont encore abaissé l’âge à partir duquel une dose de rappel du vaccin Pfizer peut être reçue, en l’autorisant chez les adolescents à partir de 16 ans. Plus d’informations précises, par États, sur le Covid-19 aux USA, sur le site “Johns Hopkins, University &Medecine“ 

Le Brésil n’a pas encore signalé de reprise de l’épidémie, mais face à le menace “Omicron“ et malgré les annonces du Président Bolsonaro la semaine dernière, un certificat de vaccination va certainement être bientôt exigé à toutes personnes entrant sur le territoire brésilien. La décision, qui doit encore être validée par neuf magistrats de la Cour suprême fédérale, répond à la requête d’un des partis politiques du pays (centre gauche). La Bolivie, l ‘Argentine et l’Equateur signalent toujours des taux d’incidence en hausse. Le CNRS en Amérique du sud met régulièrement à jour des informations détaillées sur la situation liée au Coronavirus 

Asie

La Chine a annoncé avoir détecté son premier cas du variant “Omicron“ du coronavirus. Le patient, asymptomatique, a été hospitalisé et mis à l’isolement… En Inde, la pandémie poursuit son recul et les nouveaux cas sont de plus en plus rares. Au Sri Lanka, par contre, la courbe épidémique repart vers le haut et une légère reprise est également constatée au Bangladesh ainsi qu’en Birmanie (Myanmar). Le Laos, où le virus circule encore activement, vient d’annoncer que ses frontières rouvriraient avec prudence en 2022. (certificats de vaccination, tests et autres précautions seront nécessaires). En Thaïlande, où “Omicron“ a été détecté, les chiffres du Covid-19 sont, malgré tout, au plus bas et pourraient conduire cette semaine à de nouveaux assouplissements, notamment concernant les mesures inhérentes aux célébrations de la Nouvelle année ainsi que l’accès aux frontières terrestres avec la Malaisie. Au Cambodge la situation sanitaire s’améliore également, alors que le Vietnam enregistre toujours un nombre record de nouveaux cas quotidiens. Mais, la vaccination étant très avancée, certaines villes rouvrent les établissements scolaires et le Vietnam va graduellement reprendre les vols internationaux à partir de janvier 2022.

En Malaisie, à Singapour, en Indonésie et aux Philippines, les taux d’incidence sont en baisse.

La Corée du Sud, où plus de 80% de la population est entièrement vaccinée, est toujours à son pic de contaminations. Un projet pilote mêlant reconnaissance faciale, intelligence artificielle et caméras de sécurité va être testé dans une des villes du pays. Les équipes de traçage des cas contacts des malades du Covid étant actuellement surchargées, la ville compte les soulager avec ce projet qui détectera automatiquement les déplacements et les échanges récents des personnes ayant été testées positives… Au Japon, on constate une très légère reprise de la courbe épidémique. Les frontières de l’archipel se sont refermées à l’annonce de la découverte du variant “Omicron“.

L’épidémie recule en Iran et en Turquie, mais continue de prendre de l’ampleur au Liban. En Israël, la possibilité de l’injection d’une quatrième dose de vaccin avait été évoquée par le ministre de la santé. Pour l’instant, cette idée a été rejetée par l’instance chargée de veiller à la sécurité des vaccins dans le pays.

Europe

En Europe, des bruits courent que le variant “Omicron“ serait en train de supplanter le variant “Delta“. Un peu partout sur le vieux continent, les fêtes de fin d’année vont encore se dérouler sous le signe des restrictions et des craintes. Au Royaume-Uni, où “Omicron“ se répand, Boris Johnson a annoncé qu’il ne pouvait exclure de nouvelles restrictions à l’approche de Noël. Le port du masque a été rétabli en lieu clos et le télétravail est conseillé. Le passe sanitaire, très décrié en Angleterre, est obligatoire à l’entrée des Night clubs ainsi que des manifestations publiques, et une troisième dose de vaccin sera proposée à tous les plus de 18 ans d’ici la fin janvier. Par ailleurs,  la “liste rouge“ réintroduite en novembre en raison de l’arrivée du variant “Omicron“ et qui comprenait la plupart des pays d’Afrique Australe (Angola, Botswana, Eswatini, Lesotho, Malawi, Mozambique, Namibie, Nigeria, Afrique du Sud, Zambie et Zimbabwe) a été supprimée.

En Ukraine, les restrictions anti-Covid ont été prolongées de trois mois supplémentaires. Elles resteront donc en vigueur  jusqu’au 31 mars, au moins. Le Premier ministre a déclaré : « Jusqu’à ce que le niveau de vaccination en Ukraine atteigne 70 % de la population, nous devons respecter toutes les restrictions imposées ». La Pologne a également introduit de nouvelles restrictions et en Norvège, l’alcool est dorénavant interdit dans les bars et restaurants… La Grèce a aussi annoncé l’obligation pour “tous les voyageurs” de présenter un test PCR négatif de moins de 48 h, à partir du 19 décembre. Et la liste des restrictions s’allonge quotidiennement. Pour connaître plus en détail les mesures mises en place dans les pays d’Europe, le site touteleurope.eu  fait régulièrement un point sur chaque pays de l’Union.

Océanie

En Australie, malgré la hausse des contaminations, les autorités ont levé certaines mesures comme le port du masque en public ou l’interdiction pour les personnes non vaccinées d’entrer dans les restaurants, les bars et de prendre part à de grands événements. Plus de 93% des Australiens de plus de 16 ans ont désormais reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19 et 89% en ont reçu deux. L’Australie déclare avoir pris la décision de « vivre avec le virus ».

La campagne vaccinale se poursuit en Nouvelle Zélande, plus de 74% de la population est vaccinée.

Une assurance santé unique pour les soins liés au virus !

En savoir plus

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR