fbpx
Suivez nous sur

Destinations au banc d'essai

Ma retraite en Europe : la Slovaquie

Prendre sa retraite en Europe ? C’est le choix de 8,3% des retraités français. Français à l’étranger s’est intéressé aux conditions de la retraite dans 32 pays européens. Cet article se focalise sur la Slovaquie.

Publié

le

Ma retraite en Europe : la Slovaquie

La République slovaque est le centre géographique de l’Europe, parcourue de relief variés, on trouve au Nord le paysage montagneux de la chaîne des Carpates et au sud des lacs et de vastes plaines utilisés pour l’agriculture. Ces dernières années, l’économie slovaque a repris le chemin de la croissance, soutenue par la reprise de la demande interne et européenne. La Slovaquie reste une petite économie, mais dispose d’un système financier solide et offre une plate-forme de production pour les industries européennes de l’automobile et de l’électronique.

Fiscalité :

Il n’est pas nécessaire de résider en France pour percevoir sa pension retraite française (sauf l’Allocation de solidarité aux personnes âgées et l’Allocation supplémentaire d’invalidité car ces prestations sont soumises à condition de résidence en France). Il convient d’informer les caisses de retraite du changement de résidence.

La convention fiscale franco-slovaque du 1er juin 1973 prévoit que les pensions versées au titre d’une activité professionnelle antérieure à un résident d’un Etat ne sont imposables que dans cet État. Elle permet aux retraités de ne pas payer de double-imposition.

La Slovaquie a abandonné en 2015 son taux d’imposition unique. Le taux de 19% est appliqué sur le revenu de référence (moins les abattements) qui ne dépasse pas  176,8 fois le montant du minimum vital en vigueur. Le taux de 25 % est appliqué sur le revenu de référence (moins les abattements) qui dépasse 176,8 fois le montant du minimum vital en vigueur (soit plus de 35 022,31 EUR).

Santé :

L’assurance maladie couvre la majeure partie des frais liés aux soins médicaux. Mais certains médicaments et actes médicaux ne sont pas pris en charge et le patient doit les payer en totalité. Les frais liés aux soins dentaires et lunettes de correction ne sont couverts que partiellement.

Le système de santé est placé sous l’autorité du ministère de la santé de la République slovaque. Les soins médicaux sont dispensés dans des hôpitaux publics, des cliniques privées et des centres médicaux privés et indépendants. Toute personne est libre de choisir son médecin généraliste, qui va dispenser les soins médicaux de base et qui va en même temps pouvoir vous recommander un spécialiste pour des examens médicaux spécifiques. Les médicaments sur prescription ou sans prescription sont vendus dans les pharmacies, qui sont bien approvisionnées et nombreuses sur le territoire de la République slovaque.

Afin de bénéficier de ce système, il vous suffit de vous affilier au régime de sécurité sociale local et de remplir le formulaire S1. En tant que citoyen de l’UE, la carte européenne d’assurance maladie est valable dans le pays. A demander 20 jours au moins avant le départ, elle est valable 2 ans maximum et sa durée ne peut pas dépasser la durée de vos droits. Cette carte vous permettra d’accéder aux professionnels de santé et hôpitaux, dans les mêmes conditions et tarifs que les assurés du pays. Seul le ticket modérateur peut toutefois rester à payer. Sans elle, il faut régler la totalité des frais pour les soins reçus, conserver toutes les factures et justificatifs puis les présenter à l’organisme d’assurance maladie avec le formulaire cerfa n°12267*03 « soins reçus à l’étranger » afin de percevoir le remboursement des soins.

> Infos pratiques :

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR