fbpx
Suivez nous sur

Destinations au banc d'essai

Entreprendre en ASEAN : Cambodge

L’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) constitue le cinquième bloc économique mondial et participe pour 8% du commerce mondial. Son modèle de croissance est caractérisé par une intensification des échanges internationaux, l’appel à des capitaux étrangers et la recherche de débouchés extérieurs. Aujourd’hui, présentation du Cambodge, classé dix-huitième pays au monde où créer son entreprise en 2021 selon le classement US News.

Publié

le

entreprendre en asean cambodge

Année d’adhésion à l’Asean : 1999
Français inscrits au registre consulaire : 4 945 (2021)
Population : 17 millions d’habitants (2021)
Taux de croissance PIB -3,1% (2020, estimé +1,9% pour 2021)
Taux d’inflation 2,94% (Estimé pour 2020)
Taux de chômage : 0,3 % (2021)

Répartition secteurs d’activité :

dans le PIB : (2017)

  • Agriculture : 25,3
  • Industrie : 32,8%
  • Services : 41,9 %

• dans l’emploi : (Estimation de 2019)

  • Agriculture : 34,53
  • Industrie : 27,91%
  • Services : 37,56 %

Comment créer son entreprise ?

Si le climat des affaires y est compliqué, le Cambodge est un pays porteur pour les investisseurs et chefs d’entreprise. Toutefois, il convient d’avancer avec prudence. Il est fortement recommandé d’avoir un support local connaissant bien ce milieu et ses rouages.

Pour créer son entreprise, la première étape est de choisir parmi les entités juridiques les plus courantes :

  La LLC (ou SARL) doit avoir au minimum 2 actionnaires (locaux ou étrangers), un directeur (local ou étranger et un capital d’au moins 4 millions de riels ou 1000 dollars). Mais aussi une adresse cambodgienne et un nom local, écrit en Khmer.

– La JSC (ou SA) peut avoir plus de 30 actionnaires et négocier librement ses actions. Cependant, seules les sociétés, les banques et institutions financières cotées à la bourse de Phnom Penh peuvent constituer une société de capitaux.

– Le Bureau de représentation peut être établi par des entreprises étrangères.

Les prochaines étapes sont rapides. La procédure est totalement numérisée : différentes étapes, formulaire à remplir et documents à transmettre se font directement en ligne sur le site du ministère du commerce.

Dans quels secteurs investir ?

Au Cambodge, le secteur clé est celui du textile et de la fabrication de chaussures. C’est le plus grand employeur formel du pays qui fournit une majorité d’emplois pour la jeunesse. De grandes marques sont déjà installées comme Nike, H&M, Adidas ou bien encore Décathlon.

Le secteur de l’agriculture est le prochain secteur important du pays. Contribuant à 16% du PIB, il est malheureusement desservi par un réseau de distribution peu développé. L’ensemble est d’autant plus mis à mal par un taux important de rotation des employés. Pour un investisseur étranger, il est aisé de trouver sa place dans ce domaine en développant les infrastructures. Mais on peut aussi se tourner vers l’avenir en proposant une agriculture durable. Le pays est menacé par le changement climatique qui a déjà causé plusieurs périodes de sécheresse et de nombreuses inondations.

Grâce à sa croissance économique importante et rapide, le Cambodge a vu sa population améliorer son niveau de vie. Par conséquent, le marché des véhicules personnels a subi un développement conséquent. Du vélo à la voiture privée en passant par les scooters, c’est près d’un million de moyens de transport privés qui ont été importés en 2019. Malgré une forte demande, il n’y a pas d’industrie dans ce domaine implantée sur le sol cambodgien. Quelques industriels, notamment japonais, ont choisi d’implanter des usines de pièces de rechange. De même, un projet d’usine de pneus a déjà été autorisé. Face à la menace du changement climatique, la demande de moyen de transport électrique ne fait qu’augmenter dans les zones urbaines.

Le secteur de l’énergie est stable au Cambodge. Cependant, si l’énergie hydraulique est capable de fournir en électricité l’ensemble de la population, certaines infrastructures ne sont assez développées : le traitement des eaux usées ou bien des déchets ne sont pas organisés. Il n’y a actuellement que très peu d’entreprises spécialisées dans ce secteur. Le domaine des énergies renouvelables est aussi un domaine porteur notamment avec l’énergie solaire, que le gouvernement souhaite développer.

Enfin, le pays offre des paysages paradisiaques et un patrimoine historique unique qui attire près de 7 millions de touristes chaque année. Ces touristes viennent principalement de pays d’Asie de l’Est, d’Europe ou bien des États-Unis. Face à ses voisins le Cambodge a un vrai atout : la capacité de sa population à parler anglais, opportunité majeure.

> Contacts utiles

Chambre de commerce France – Cambodge 

Ambassade de France à Phnom Penh 

Tout savoir ce qu’il faut sur le Cambodge

Lire la suite
Publicité
1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Entreprendre en ASEAN : Cambodge – Clémentine Amblard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR