fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Vers la prolongation du certificat Covid numérique de l’Union européenne jusqu’en 2023

Lorsque de plus en plus de pays assouplissent ou abandonnent l’utilisation du pass sanitaire, l’Union européenne (UE) prend le contre-pied et souhaite conserver le certificat numérique. L’incertitude quant à la propagation du virus ainsi que sur l’apparition de nouveaux variants poussent les États membres à conserver un outil de libre circulation commun.

Publié

le

Vers la prolongation du certificat Covid numérique de l’Union européenne jusqu’en 2023

Après la proposition de prolongation du certificat Covid numérique de l’UE formulée par la Commission européenne le 2 février dernier, le Comité des représentants permanents (Coreper) a approuvé le mandat de négociation du Conseil.

D’autres modifications au règlement du 14 juin 2021 ont été proposées par la Commission et certaines revues par le Coreper telles que :

  • l’obligation pour la Commission de présenter un rapport au 1er février 2023 ;
  • la centralisation sur le certificat de vaccination de toutes les doses administrées, quand bien même elles l’auraient été dans des États membres différents. Cela passe par la possibilité pour les États membres de demander une preuve d’identité et un certificat de vaccination ou de rétablissement ;
  • permettre la délivrance de certificats de vaccination aux personnes qui participent à des essais cliniques ;
  • la possibilité de délivrer un certificat de rétablissement à la suite d’un test antigénique.

Ce règlement introduisant le certificat Covid numérique est entré en vigueur au 1er juillet 2021 et arrivera à échéance le 30 juin 2022. C’est avant cette date que le Conseil et le Parlement européen devront aboutir à un accord pour que la prolongation et les modifications puissent être adoptées.

L’adaptation des mesures ayant une incidence sur la libre circulation

Le 1er février dernier est entrée en vigueur une recommandation acceptée par le Conseil ayant vocation à ne plus tenir compte de la situation régionale (sauf niveau très élevé de cas Covid) mais sur le statut de la personne qui voyage. En effet, « les voyageurs en possession d’un certificat COVID numérique de l’UE en cours de validité ne devraient pas être soumis à des restrictions supplémentaires à la libre circulation », indique le Conseil de l’UE dans son communiqué de presse du 25 janvier 2022.

La décision d’instaurer ou non des restrictions à la libre circulation afin de protéger la santé publique continue de relever de la responsabilité des États membres. Les recommandations du Conseil n’ont pas de force contraignante.

> Lien utile

Lire la suite
Publicité
1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Vers la prolongation du certificat Covid numérique de l’Union européenne jusqu’en 2023 – Journal des Français à l’étranger – Asean Weaver For Business Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR