fbpx
Suivez nous sur

Etudier et travailler

Le visa du nomade numérique aux Bahamas

De nombreux pays ont saisi l’occasion d’attirer les télétravailleurs étrangers sur leur territoire avec l’instauration de visas spécifiques. Des mesures où tout le monde s’y retrouve, avec une relance de l’économie de ces territoires et un accès facilité pour les nomades numériques. Français à l’étranger, qui a sélectionné une vingtaine de pays pour étayer ce dossier, continue ce tour du monde en naviguant dans les eaux turquoises. Nous partons aux Bahamas.

Publié

le

Les Bahamas s’étendent sur 1.000 km environ au nord d’Haïti et de Cuba. Le pays a acquis son indépendance en 1973. Composé de 700 îles (une quinzaine sont habitées), le Commonwealth des Bahamas attire pour ses plages paradisiaque et son climat aux airs de vacances. Ne soyez pas surpris lorsque vous irez à la rencontre des populations locales, les Bahaméens se distinguent par leur mixité aussi bien en termes d’origines qu’en termes de religion. Le pays vit souvent au rythme des fêtes et traditions propres à la culture locale. Attention toutefois au décalage horaire, la France ayant six heures d’avance sur les Bahamas.

Le visa « Programme de travail à distance »

Le gouvernement bahaméen a créé un visa spécial qui s’adresse aux nomades numériques : le Bahamas Extended Access Travel Stay (BEATS). Il permet aux travailleurs à distance de rester dans le pays jusqu’a un an avec la possibilité de le renouveler jusqu’à trois ans maximum. Le pays ne demande aucune exigence de revenu minimum.

> Documents à fournir

Un passeport valide ;

Une carte d’assurance médicale ;

Une lettre d’emploi (de l’employeur) ou une preuve de travail indépendant ;

Dans le cas d’études à distance : une carte étudiante.

La demande se fait en ligne.

> À l’arrivée aux frontières

Afin de recevoir le cachet, il faudra présenter aux autorités frontalières les documents suivants :

Un passeport valide depuis au moins six mois ;

Le code QR fournis lors du paiement du visa.

> Couverture internet

L’accès à Internet, y compris à haut débit, se fait sans difficulté via les réceptifs hôteliers et les espaces de coworking. Pour un usage plus individualisé, il convient de contacter son opérateur.

> Fiscalité

Il n’existe pas de convention fiscale entre la France et les Bahamas. Ainsi, les résidents et les non-résidents sont soumis à la fiscalité indirecte qui comprend les droits de douanes, de timbre, d’accise mais aussi les taxes sur la valeur ajoutée. Il n’existe aucun impôt sur le revenu aux Bahamas.

> Liens utiles

Faire sa demande de visa : https://www.bahamasbeats.com/how-it-works

Trouver un espace de coworking aux Bahamas : https://www.coworker.com/bahamas

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR