fbpx
Suivez nous sur

Etudier et travailler

Le Québec et ses régions : Bas-Saint-Laurent

Agricole et forestière, la région est parcourue par la chaîne des Appalaches. Elle peut compter sur un réseau de petites et moyennes entreprises aux activités diversifiées.

Publié

le

Bas-Saint-Laurent

La région du Bas-Saint-Laurent longe la rive sud de l’estuaire du fleuve éponyme. Le Bas-Saint-Laurent est réputé pour ses lacs, ses parcs naturels et ses couchers de soleil autant d’atouts qui entretiennent son succès touristique La région bénéficie d’une position géographique stratégique, avec la proximité de la mer, des services culturels et administratifs de qualité des ressources humaines compétentes.

Attractivité économique

Initié à l’automne 2020, le créneau d’excellence acéricole est intimement associé à l’identité et à la culture québécoise puisqu’il s’agit de la culture et de l’exploitation de l’érable à sucre. Il vise à soutenir les entreprises de ce secteur en favorisant la recherche et le développement, les différents leviers d’exportation, l’innovation, la communication… Le créneau Ressources, sciences et technologies marines (RSTM) repose sur la capture des produits marins, leur transformation, l’aquaculture, ainsi que les biotechnologies et les technologies marines. Par ailleurs, la tourbe est récoltée ici depuis près de quatre-vingt-dix ans. Ce secteur génère quelque 2.000 emplois directs et indirects dans l’ensemble de la province. Enfin l’écoconstruction est le quatrième créneau d’excellence supporté par le ministère de l’Économie et de l’Innovation québécois, ancré dans les très importantes ressources forestières de la région.

Perspectives d’emploi

L’agriculture et l’activité forestière jouent un rôle important dans l’économie locale. Pour autant, la région peut compter sur une économie assez diversifiée, ancrée dans un réseau étoffé de petites et moyennes entreprises. Les secteurs des nouvelles technologies de l’information, des technologies et biotechnologies marines et du traitement de l’eau sont en croissance. Il en va de même pour toutes les activités relatives à la préservation de l’environnement. Le secteur agroalimentaire occupe aussi une place importante. Les services de l’emploi régionaux notent par ailleurs une croissance de l’emploi dans les domaines de l’enseignement, de la santé et des services sociaux, de la finance, des assurances et des services immobiliers. Les activités scientifiques sont aussi florissantes, notamment dans les quatre créneaux d’excellence et dans l’industrie des technologies de l’information.

Entrepreneuriat

La transformation numérique et l’automatisation des entreprises peuvent constituer de réelles opportunités entrepreneuriales. Les applications en lien avec l’intelligence devraient créer de fortes opportunités d’affaires. Le secteur manufacturier offre de son côté plusieurs opportunités de sous-traitance, tout comme les soins et services de santé. La région cherche aussi à soutenir les initiatives relatives à l’économie sociale pour mettre en valeur, entre autres l’autonomie alimentaire dans une logique de développement territorial durable. L’économie sociale recouvre aussi l’aide aux personnes âgées, les besoins étant criants en la matière compte tenu du vieillissement de la population. Par ailleurs, les sciences et technologies maritimes sont plus que jamais un secteur clé du développement du Bas-Saint-Laurent.

Environnement étudiant

Le réseau d’enseignement du Bas-Saint-Laurent est étoffé. Il est composé de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR), de quatre Cégeps (collèges d’enseignement général et professionnel) situés à Rimouski, Rivière-du-Loup, Matane et La Pocatière, de deux antennes collégiales (Centre Matapédien d’études collégiales et Centre d’études collégiales du Témiscouata) et de deux instituts spécialisés (Institut maritime du Québec à Rimouski et Institut de technologie agroalimentaire à La Pocatière). La région peut également compter sur un important réseau d’instituts scientifiques et centres de recherche.

> Bas-Saint-Laurent en bref

  • Population : 197.987 hab. (2,4% du Québec)
  • Superficie : 22.185 km2 (1,7% du Québec)

Sources : Institut national de la statistique du Québec.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR