fbpx
Suivez nous sur

Luxembourg

Publié

le

Les Français constituent la deuxième communauté étrangère la plus importante au Luxembourg. Sans doute parce que le pays est attractif pour ses perspectives d’emploi, ses hauts salaires, sa qualité de vie. Le secteur financier est structurant et représente toujours la moitié de son PIB. Certains Français font le choix de travailler au Luxembourg et de vivre en France, et d’être ce que l’on appelle des « navetteurs ».

L'essentiel

Capitale

Luxembourg-Ville

Dirigeant

Xavier Bettel (Premier ministre)

Population

639 589 hab.

Superficie

2 586 km²

Langues

luxembourgeois, allemand, français

Monnaie

euro

Croissance du PIB

2,31 % (2019)

Chômage

5,36 % (2019)

Français

33 392 (2020)

Indicatif téléphonique

+352

 Contacts utiles

Chambre de commerce : www.cfci.lu

Ambassade de France : www.ambafrance-lu.org

 Travailler

› Les conditions légales pour vivre et travailler

Les citoyens de l’UE n’ont pas besoin de visa pour s’installer au Luxembourg. Ils n’ont pas non plus besoin d’un permis de travail. En revanche, au bout de trois mois, ils devront obtenir une attestation d’enregistrement auprès de leur mairie. Pour cela, il leur faudra fournir un contrat de travail ou une promesse d’embauche, ou sinon il faudra prouver avoir de quoi vivre  pour rester dans le pays. Le titre de séjour permanent s’obtient au bout de 5 années de présence sur le territoire.

La durée légale de travail à temps plein ne peut excéder huit heures par jour et 40 heures par semaine. Le nombre de congés annuels est de 25 jours par an. Le salaire moyen annuel est de 50 453 €, soit le plus élevé des pays de l’OCDE.

› Trouver un emploi

Les agences d’intérim offres de belles opportunités, tout comme l’Internet qui propose en ligne des offres d’emploi. Eures (ec.europa.eu), le portail de la mobilité européenne, est aussi une source d’informations. Pour en savoir plus sur les démarches à effectuer pour rechercher un emploi : www.guichet.public.lu

Il est également possible de se rendre sur le portail de l’emploi luxembourgeois où vous retrouverez de nombreuses offres d’emploi. Vous pouvez également consulter la presse écrite, notamment le samedi, dans le Républicain Lorrain et le Luxemburger Wort. Il est également important de considérer les réseaux sociaux. Au Luxembourg, de nombreuses entreprises publient leurs offres d’emploi sur des sites tels que Linkedin ou Viadeo. Certains secteurs utilisent beaucoup les réseaux sociaux pour effectuer leurs recrutements. C’est le cas notamment de l’informatique, de l’ingénierie, des ressources humaines (RH), de la vente et du marketing. Par ailleurs, le groupe Jobs au Luxembourg compte 66 000 membres et poste très régulièrement des offres d’emplois à pourvoir sur place.

Voici quelques sites supplémentaires qui diffusent des offres d’emploi :

Le site « Frontaliers Grand Est » est très utile. Soutenu par la Commission européenne, il donne des indications concernant le droit du travail, la protection sociale et la fiscalité du travailleur frontalier. De plus, le dispositif a récemment créé une chaîne YouTube  (https://www.youtube.com/watch?v=L2lpi8ew2G0) décryptant les démarches administratives, le tout d’une manière assez ludique et très didactique.

› Les secteurs porteurs d'emploi

Les principaux employeurs sont le Group Post Luxembourg, Mittal-Arcelor, Cactus, CFL, BGL BP Paribas… Le secteur le plus important est celui des services financiers et de l’assurance, mais d’autres sont tout aussi dynamiques comme l’aérospatial, la logistique, l’équipement automobile, la RDI, les TIC et les sciences de la vie. Aujourd’hui, on retrouve des Français dans le transport et l’entreposage, les activités financières et l’assurance, les services administratifs et de soutien, et les activités immobilières. Sans oublier les institutions internationales où l’on retrouve de très nombreux jeunes diplômés.

Selon le Réseau d’étude sur le marché du travail et de l’emploi (Retel), les secteurs qui créent le plus d’emplois sont :

  • la santé humaine et l’action sociale
  • les activités spécialisées scientifiques et techniques
  • le commerce
  • la réparation d’automobiles et de motocycles
  • les activités financières et de l’assurance
  • l’information et de la communication
  • la construction
  • l’hébergement et la restauration

Le Luxembourg est trilingue, il reconnaît le français, l’allemand et le luxembourgeois comme langues officielles. Dans certains domaines, la maîtrise d’une langue spécifique est cependant indispensable, c’est notamment le cas du secteur de l’aide à la personne où la connaissance du luxembourgeois est indispensable. Dans les secteurs des affaires et de la finance, de la banque et de l’industrie, l’anglais est principalement utilisé, mode de communication courant lorsque des salariés de plusieurs nationalités travaillent ensemble.

› Créer son entreprise

Ce petit Eldorado européen n’accueille pas si facilement les nouveaux entrepreneurs. Il faut commencer par obtenir une autorisation de résider dans le pays (pour un séjour de plus de 90 jours, le citoyen UE doit déclarer son arrivée puis son enregistrement auprès de sa nouvelle commune et justifier de son autonomie financière), puis un numéro de TVA, enregistrer ses statuts devant notaire et enfin l’immatriculer auprès du registre du commerce. La SARL est l’entreprise la plus fréquemment créée, par au minimum deux personnes.

Le Luxembourg a créé une plateforme d’intermédiation de financement du développement durable, Luxembourg Sustainable Development Finance Platform. La plateforme à visée internationale aura comme mission première de mettre en contact des porteurs de projet, qui seront sélectionnés selon certains critères que nous allons définir, et des investisseurs, qui devront se positionner en fonction de ce qu’ils attendent comme retour sur investissement et/ou impact qualitatif du projet.

Avantages fiscaux, équipements et construction ont été mis en place pour attirer de nouveaux investisseurs étrangers. Le gouvernement a octroyé des subventions aux PME dans le commerce de détail, la restauration et l’hôtellerie via la Société nationale de crédit à l’investissement : www.snci.lu. Et les entreprises qui démarrent une activité au Luxembourg sont exonérées d’Impôt sur le revenu des collectivités et de l’impôt commercial à hauteur de 25% pendant 8 ans.

Le plan Eco-Technologies a permis la création d’une zone dédiée aux entreprises liées aux activités de développement durable afin qu’elles aient un accès facilité aux infrastructures et aux services qui leur sont nécessaires.

La Mutualité de Cautionnement peut vous aider en se portant garant vis-à-vis de la banque.

La chambre de commerce et d’industrie ainsi que la chambre des métiers offrent des conseils aux Français qui souhaitent créer leur entreprise au Luxembourg (www.cfci.lu), tout comme Business France : www.youbuyfrance.com ou la chambre de commerce Luxembourg : www.cc.lu.

 

 Etudier

› Scolariser ses enfants

Les écoles luxembourgeoises ont très bonne réputation et elles permettent aux arrivants d’intégrer leur système en donnant des cours renforcés. Il est aussi possible de choisir un établissement  privé international, comme  l’Ecole maternelle et primaire francophone et le Lycée Vauban (formation en langue française), l’International School of Luxembourg (formation en langue anglaise) et l’Ecole Européenne (différentes sections linguistiques destinées aux enfants des fonctionnaires institutions européennes).

› S’inscrire à la fac

L’université du Luxembourg comprend trois facultés, leurs cours étant en français et en anglais. Certains cours sont aussi faits en allemand. Les étudiants français doivent passer des tests de langue pour suivre les cours en anglais et en allemand. L’inscription se fait directement auprès de la faculté choisie. Il est nécessaire d’avoir le bac pour pouvoir s’inscrire.

En partenariat avec l’Union européenne, un dispositif d’apprentissage transfrontalier a spécialement été développé avec le Luxembourg. Il permet à chaque Français ou Luxembourgeois de 16 à 25 ans d’effectuer une formation théorique dans un CFA en France, et une formation pratique dans une entreprise luxembourgeoise. Le site «Frontaliers Grand-Est» précise toutes les démarches à suivre et donne les contacts à démarcher en cas de questions particulières. Il est à noter que l’hôtellerie ou la restauration recherchent particulièrement de jeunes recrues.

Pour améliorer vos compétences ou votre dossier de candidature, vous pouvez également vous rendre sur le site « Emploi-store ». Cette filiale du Pôle emploi peut vous aider à parfaire votre candidature.

 Stages, VIE, PVT

› Trouver un stage

Les stages ne sont pas encadrés légalement, mais lors d’un stage, l’étudiant doit signer une convention entre l’étudiant, l’entreprise et éventuellement l’établissement de formation. Il n’est pas obligatoire de rémunérer un stagiaire. Pour trouver un stage, vous pourrez passer par le portail européen de l’emploi Eures et consulter les sites des entreprises implantées au Luxembourg.

› V.I.E.

C’est principalement dans le secteur bancaire que les V.I.E. Vont trouver à s’employer. La rémunération des V.I.E. au Luxembourg est de 2 100,91 €.

Le Volontariat international en entreprise (VIE) et administration (VIA) se définit comme une mission professionnelle à l’étranger, de 6 à 24 mois, bénéficiant d’un statut public protecteur. La mission VIE/A est aujourd’hui destinée aux jeunes diplômés, hommes et femmes, de 18 à 28 ans. Tous les métiers sont concernés.

Les missions de volontariat international (VIE et VIA) sont gérées via la plateforme https://mon-vie-via.businessfrance.fr

Il vous faudra avoir participé à la journée d’appel à la Défense puis créer votre profil sur le site précédemment cité en fournissant vos coordonnées, votre CV et en joignant votre attestation de participation à la journée d’appel à la Défense. Vous y trouverez des offres pour être volontaire et pourrez consulter le barème des indemnités.

 Coût de la vie

› Logement

Ce petit marché a tendance à voir ses prix grimper, notamment en raison des institutions européennes présentes dont les personnels doivent se loger sur place. Un Observatoire permet de connaître les prix : (observatoire.ceps.lu).  A Luxembourg-ville, les quartiers les plus recherchés sont Limpertsberg, Belair, Merl, Kirchberg et Weimershof. Le montant maximal du loyer ne peut excéder 5 % de la somme investie dans l’immeuble par le propriétaire.  Pour trouver un logement, le plus simple est de passer par les agences immobilières (il faudra alors débourser un mois de loyer + 17% de TVA) ou les petites annonces publiées dans les journaux.

› Transports

Le pays dispose d’un réseau ferroviaire qui maille bien son territoire, ainsi que des lignes d’autobus et des transports en commun communaux qui confortent ces dessertes. Les routes et autoroutes sont très bien entretenues, les limitations de vitesse sont les mêmes qu’en France, à l’exception de zones 20 en ville. En conditions hivernales, l’équipement des quatre roues du véhicule en pneus hiver est obligatoire. Promouvant les circulations douces, le Grand-Duché de Luxembourg dispose d’un réseau national de pistes cyclables.

Les travailleurs transfrontaliers génèrent un flux très important aux heures de pointe. Ainsi, la région Grand Est et le Luxembourg tentent d’élaborer des solutions pour désengorger les routes. Parmi les projets en cours figure le renforcement du système ferroviaire entre les deux pays. L’objectif est d’augmenter les capacités de transports de 10 000 à 20 000 places de train aux alentours de 2030. La solution du covoiturage est aussi possible, avec notamment l’application CoPilote, une plateforme de covoiturage développée par le Grand-Duché.

 Santé

Le système de santé luxembourgeois est l’un des meilleurs au monde. Lorsque vous travaillez au Luxembourg, vous êtes automatiquement inscrit à la sécurité sociale du pays. L’accès aux soins est rapide, mais tous les soins ne sont pas pris en charge, comme les soins dentaires (ou les consultations du médecin qui sont remboursées à 88%), il peut donc être utile de prendre une complémentaire santé.

 Fiscalité

L’impôt sur le revenu est retenu à la source par l’employeur. Les contribuables non-résidents réalisant au moins 90 % de leurs revenus au Luxembourg sont assimilés fiscalement aux contribuables résidents sur demande. Les tranches d’imposition sont très nombreuses, et ponctionnent jusqu’à 42% des revenus. Il y a beaucoup de possibilités de déductions et des exonérations, par exemple sur les heures supplémentaires, le travail de nuit, les capitaux d’assurance vie, une partie des rentes viagères, …

 Retraite

Les soins sont de qualité, les exonérations sur les revenus intéressantes, une exonération sur les droits de succession… voilà de quoi intéresser les retraités les plus fortunés, surtout qu’il n’y a pas d’impôt sur la fortune ici. Les autres revenus provenant de l’épargne sont par ailleurs imposés à un taux avantageux.

Lire la suite
Publicité
Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR