Suivez nous sur

Suède

Français à l'étranger

Publié

le

La Suède est un pays d’Europe du Nord situé en Scandinavie. Son climat est rude et froid pendant les longs mois d’hiver et le niveau de vie est assez élevé. Sa capitale Stockholm construite sur 14 îles reliées par 59 ponts, ne cesse de s’embellir, de s’internationaliser et de s’agrandir. La nature y est très présente avec des espaces verts et l’importance de la proximité de l’eau. Sa culture originale, son architecture et son design sont uniques et captivants.

En raison de son économie dépendante des échanges internationaux, la Suède a ressenti un choc important lors de la dernière crise économique mondiale, mais depuis, l’économie n’a de cesse de se redresser et le pays connaît actuellement une croissance intéressante. Des élections générales vont avoir lieu en septembre 2018 ce qui conduit le gouvernement à durcir sa politique libérale en matière d’immigration.

L'essentiel

Capitale

Stockholm

Dirigeant

Stefan Löfven (Premier ministre)

Population

10, 01 millions hab.

Superficie

449 965 km²

Langues

suédois (finnois et sami)

Monnaie

couronne suédoise (SEK)

Croissance du PIB

3,3%

Chômage

6,3%

Français

environ 9 000

Indicatif téléphonique

+46

 Contacts utiles

Chambre de commerce :  www.ccfs.se

Ambassade de France : www.ambafrance-se.org

 Travailler

› Les conditions légales pour vivre et travailler

Un passeport ou une carte d’identité en cours de validité permettent de séjourner jusqu’à trois mois en Suède si vous êtes ressortissant de l’UE.

Toujours en tant que citoyen de l’Union européenne, aucun besoin de permis pour travailler. Vous pouvez venir en Suède et vous y installer avant d’entreprendre les démarches nécessaires pour trouver un emploi. Votre famille est autorisée à vous rejoindre, dans le cadre où tous sont membres ou citoyens d’un des pays de l’Union. Si votre séjour en Suède dépasse 90 jours, chacun doit se faire enregistrer auprès de l’agence suédoise de migration (Migrationsverket).

Il faudra aussi vous adresser au bureau local du Skatteverket (l’administration des impôts), car il faut se procurer un numéro d’état civil si vous êtes salarié (personnummer) ou un numéro de coordination si vous êtes demandeur d’emploi (samordningsnummer). Votre numéro d’état civil, d’identité ou de coordination est personnel et indispensable pour toutes les formalités quotidiennes en Suède, il vous servira dans toutes vos démarches avec les administrations ou encore pour l’ouverture d’un compte bancaire.

› Trouver un emploi

Dynamisme et motivation sont les maîtres mots pour trouver un emploi en Suède !

Les ressortissants des pays de l’UE bénéficient des mêmes services pour l’emploi que les citoyens suédois.

On peut consulter les emplois sur internet, dans les journaux ou s’adresser aux Agences nationales pour l’emploi : Arbetsförmedlingar. Certaines sont spécialisées dans différentes catégories professionnelles, notamment dans les secteurs des arts, de la comptabilité et de la finance, de la technologie et de l’informatique. Le site Internet de cette Agence pour l’emploi (www.arbetsformedlingen.se) est sans conteste le plus important et le plus utilisé des sites de recherche d’emploi. On y trouve des annonces de postes vacants dans toute la Suède. Attention, les annonces sont le plus souvent rédigées en suédois. L’Agence offre également un service d’informations générales et d’assistance au numéro suivant: +46 (0)771 416 416.

Pour trouver un emploi, il est aussi possible de se tourner vers les sociétés d’intérim ou de recrutement comme Bemanningsföretagen.  La plupart des postes à pourvoir n’étant jamais annoncés, essayez de vous constituer un réseau, parmi les expatriés déjà présents sur place par exemple. L’envoi de candidatures spontanées aux entreprises dans lesquelles l’on souhaite travailler est souvent bien perçue.

› Les secteurs porteurs d'emploi

De nombreux secteurs manquent d’un nombre important de postulants. Les recruteurs recherchent surtout des jeunes très diplômés du supérieur. Selon plusieurs instituts, le pays va avoir du mal dans les années à venir à  trouver suffisamment de ces jeunes diplômés (une première expérience est un plus…) parmi sa population pour répondre à la demande des entreprises, il faudra donc aller les chercher ailleurs.

Cette demande concerne par exemple les métiers de santé : médecins, infirmières en psychiatrie, gériatrie, pédiatrie, radiologie ou infirmières de services d’urgence Il manque aussi d’ingénieurs et techniciens dans l’exploitation minière et la métallurgie, des ingénieurs encore en bâtiment et travaux publics, électronique et télécommunication, etc.

L’enseignement aussi recrute, les métiers de l’informatique (développeur de logiciels), analystes, etc.

Il y a aussi une demande dans des métiers requérant un savoir faire manuel : métiers du bâtiment, chefs cuisiniers, etc.

En Suède il y a plus de 400 entreprises françaises : agroalimentaire, transport, énergie,  développement durable, la santé et les biotechnologies, cela représente autant d’opportunités à saisir.

La durée de travail hebdomadaire est souvent de 40 heures, les horaires flexibles sont très courants.

Il n’existe pas de salaire minimal en Suède, ce sont des conventions collectives qui fixent un barème suivant les secteurs déterminés.

Tout travailleur a droit à au moins 25 jours de congés payés par année complète, c’est-à-dire à cinq semaines de congés annuels.

› Créer son entreprise

Il semblerait que la Suède soit le 10e pays au monde où il est le plus aisé de faire des affaires.

La situation politique et économique est très favorable et crée un environnement des affaires de bonne qualité. L’impôt sur les sociétés est un des plus bas d’Europe. Le pays pratique l’exonération de participation, autorise la déduction fiscale totale pour les intérêts, et n’a pas de règles de capitalisation strictes. L’économie est ouverte, diversifiée (spécialisée dans des secteurs à fort potentiel comme les produits high-tech et l’économie durable) et extrêmement compétitive. Le système judiciaire est par ailleurs équilibré et permet des actions sûres, transparentes et fiables. La qualité du management et des services consultatifs est très élevée, et les démarches et procédures commerciales sont simples à entreprendre.

Finalement, si la réputation du modèle politique et social suédois n’est plus à faire, le véritable potentiel du marché domestique est trop souvent sous-estimé alors que les consommateurs suédois sont dotés de l’un des plus hauts pouvoirs d’achat d’Europe.

 Etudier

› Scolariser ses enfants

La scolarité est obligatoire à partir de 7 ans, mais il est possible de scolariser ses enfants plus tôt car presque toutes les communes proposent un enseignement préscolaire avant le début de la scolarité obligatoire.

Le système scolaire suédois se compose d’un cycle primaire obligatoire de neuf ans (école primaire) et d’un cycle secondaire facultatif de trois ans (lycée). La plupart des élèves continuent leur scolarité après le primaire. Il existe des classes préparatoires et des programmes professionnels.

On trouve aussi dans le pays des écoles internationales qui dispensent un enseignement dans une autre langue que le suédois. Les écoles internationales suivent le programme d’enseignement d’un autre pays ou un programme d’enseignement international. Certaines écoles proposent également un enseignement en anglais, tout en suivant quand même le programme d’enseignement suédois.

Il y a quelques écoles françaises à Stockholm par exemple, ou Göteborg.

› S’inscrire à la fac

Pour les ressortissants de l’UE l’enseignement est gratuit, mis à part le coût d’un droit d’inscription peu élevé. En Suède, la plupart des universités sont gérées par l’État. Il existe une vingtaine d’universités et d’établissements d’enseignement supérieur dans le pays.

Pour s’inscrire dans une université ou un établissement d’enseignement supérieur, il faut normalement avoir l’équivalent du baccalauréat en Suède ou à l’étranger. Des connaissances préalables dans une ou plusieurs matières sont presque toujours exigées.

 Stages, VIE, PVT

› Trouver un stage

Même si la plupart des Suédois parlent anglais, la langue du pays est le suédois et ne pas en connaître un traître mot peut être un handicap pour demander un stage, il ne faut pas oublier non plus que même si la nature est magnifique, le climat est particulier et les journées très courtes en hiver.

Les services d’orientation des universités suédoises sont en contact avec les entreprises pour trouver des lieux de stages. Il est possible aussi pour les étudiants de contacter directement les entreprises pour présenter leur candidature, les plus grandes entreprises ont même des programmes de stage.

L’emploi en Suède se porte bien dans les services alors que la construction et l’industrie sont en léger recul depuis quelques années. Il y a aussi une forte demande de personnel qualifié possédant un diplôme de l’enseignement supérieur ou au minimum un diplôme du secondaire.

› V.I.E.

Les missions de volontariat international (VIE et VIA) sont gérées via la plateforme civiweb.fr, sur laquelle Bercy et Business France valident les descriptions de postes des entreprises et administrations souhaitant bénéficier de la formule VI ainsi que les candidatures des aspirants volontaires. Pour s’inscrire en V.I.E ou V.I.A en Suède  : www.civiweb.com

Pour obtenir le barème des indemnités : www.civiweb.com

 

 Coût de la vie

› Logement

Se loger en Suède peut se révéler être un parcours du combattant même pour les Suédois, notamment dans les grandes villes. Toute forme de location est très difficile à trouver, pour les logements universitaires, mieux vaut s’inscrire au moins un an à l’avance sur les listes d’attente et il est si difficile de trouver une location que le système de sous-location est très répandu …
Pour la recherche ce sont toujours les mêmes armes : sites internet et journaux locaux.

Quelques sites pour trouver un logement :

› Transports

En Suède, vous pouvez vous déplacer facilement sur tout le territoire en train, avion, voiture, bateau ou car.

La Suède possède un réseau ferroviaire très efficace qui couvre tout le pays, les trains suédois sont parmi les plus modernes d’Europe. Des compagnies aériennes assurent des vols intérieurs.

Des bus opèrent régulièrement entre les gares et les villes plus petites ou les villages.

L’état des routes est excellent. En hiver, le réseau fait l’objet de fréquents dégagements par chasse-neige et le sablage est généralisé en agglomération. Il existe des péages routiers à l’entrée de certains villes  afin de fluidifier la circulation et pour des raisons environnementales. La conduite est à droite. Les feux de croisement doivent être allumés de jour comme de nuit. Les pneus-neige sont obligatoires du 1er novembre au 30 avril.

Vitesse maximale autorisée : 50 km/h en agglomération, de 70 km/h sur route, 110 km/h sur autoroute.

Les Français venant s’établir en Suède n’ont plus l’obligation d’échanger leur permis de conduire contre un titre Suédois. Il est légal de conduire en Suède avec un permis français en cours de validité. Il est néanmoins conseillé d’échanger votre permis pour faciliter les démarches, notamment en cas de perte ou de vol ou pour l’obtention d’un permis international.

 Santé

Les citoyens de l’Union européenne possédant une carte de santé européenne qui prouve qu’ils cotisent à la Sécurité sociale de leur pays de provenance sont couverts par le système de santé suédois. Il faut contacter le « Försäkringskassan », qui est le centre de sécurité sociale suédois.

Le régime suédois de protection sociale couvre contre tous les risques. Certains risques sont couverts au titre de la résidence, d’autres au titre d’une activité professionnelle. Les soins et médicament ont malgré tout, un coût.

Il est donc toujours souhaitable pour les expatriés, en matière de maladie-maternité-invalidité et de vieillesse, de cotiser, en plus, à une assurance volontaire.

 Fiscalité

Il faut savoir en s’installant dans le royaume de Suède que la fiscalité est élevée (par exemple la TVA sur les biens et services, s’élève à 25 % ), mais il y a une contrepartie attrayante qui illustre ce qu’on appelle le “modèle suédois“. L’argent des contribuables sert à faire fonctionner ce modèle économique et social qui est garant du plein emploi, d’un salaire égal pour un travail égal et du bien-être collectif de la société dans son ensemble. Ces impôts élevés sont indéniablement à l’origine de la place de choix qu’occupe la Suède sur l’échelle du développement humain des Nations Unies.  .

Si vous êtes étranger, travaillant pendant 6 mois au maximum dans une entreprise installée sur le sol suédois, votre employeur devra prélever l’impôt prévu sur votre salaire et le reverser à l’Etat. Cet impôt s’élève à 25% du revenu total. Si vous passez plus de 6 mois en Suède en tant que salarié, vous devez alors vous conformer aux lois fiscales en vigueur dans votre municipalité de résidence.

 Retraite

Un retraité français, en raison d’une convention signée avec la France, bénéficiera d’une exonération de certaines taxes une fois installée en Suède, l’impôt sur la fortune n’existe plus et la plupart des pensions ne sont donc pas imposables. Mais c’est aussi l’émerveillement créé par cette nature et ce climat hors du commun qui attire les retraités : promenades à vélo, marche à pied, visites de sites somptueux et activités culturelles ne feront jamais défaut.

La Suède faisant parti de l’Union européenne, la procédure de transfert de domicile a été simplifiée. Il est important de procéder à ce transfert afin de pouvoir percevoir sa pension de retraite en Suède, il suffit pour cela, de procéder à la déclaration de votre nouvelle adresse au centre des impôts. Il faudra aussi procéder à un changement de résidence fiscal, cela vous évitera de vous retrouver à payer un double impôt en Suède et en France.

Lire la suite
Publicité
Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

FERMER
CLOSE