Suivez nous sur

Portrait de la semaine

Des espadrilles basques à Malte

Français à l'étranger

Publié

le

On y trouve de tout ! Des temples millénaires, des églises par dizaines… et même des espadrilles depuis qu’un couple de Français a ouvert sa boutique dans le cœur historique de La Valette.

Il y en a de toutes les couleurs, 20 coloris différents, tous les motifs, à pois, à rayures, des plates et des compensées, à 25 ou 35 euros la paire. Le truc d’Olivia Levelt et Charles Aignan, ce sont les espadrilles. Tous les deux diplômés d’une école de commerce parisienne, c’est après un séjour d’un an en Australie que l’idée est née de s’installer ici. «Malte, c’est le bon compromis, explique Charles Aignan. On y parle anglais, c’est en Europe, le climat est chaud et ensoleillé. Il n’y a pas de taxe sur les produits qu’on importe. » Le couple, la trentaine, vit à Sliema, un quartier moderne de l’autre côté de la vielle ville, et prend le bateau tous les jours pour rejoindre la boutique. Les deux Français ont baptisé leur boutique «Marquis de Vissac». «Vissac est le nom de jeune fille de la mère d’Olivia, expliquent-ils, c’est aussi un hommage à mon grand-oncle originaire d’une famille italienne et qui faisait partie des Chevaliers de l’Ordre de Malte. Les Français ont beaucoup apporté à l’île, à commencer par le grand maître Jean de La Valette qui a donné son nom à la capitale.»

 Écrire à Charles Aignan chenaignan@gmail.com

Par Emmanuel Langlois, France Info

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

FERMER
CLOSE