fbpx
Suivez nous sur

Etudier et travailler

Brexit et étudiants européens, le point sur la situation

Suite au Brexit, les étudiants européens devront s’acquitter dès la rentrée de 2021 des même frais de scolarité majorés que les étudiants internationaux. Le programme Erasmus + au Royaume-Uni fait quant à lui toujours l’objet de négociations.

Publié

le

> Fin du soutien financier pour les étudiants européens

Dans une déclaration du Parlement britannique, parue le 23 juin 2020, la décision du Royaume-Uni semble claire : les étudiants européens qui décideront d’étudier en Angleterre devront s’acquitter de frais de scolarité majorés, comme les autres étudiants étrangers, ils ne seront plus éligibles aux conditions financières accordées aux étudiants britanniques et ceci, à partir de la rentrée académique 2021/2022.

Cette décision confirme cependant que les étudiants européens (et pays assimilés, Irlande comprise) qui commencent des études universitaires en 2020-2021 au Royaume-Uni ne sont pas concernés par cette hausse et bénéficient toujours des aides accordées par l’UE.  

> Crédits ECTS

Les crédits ECTS (l’European Credits Transfer System) servent à valider les semestres d’études réalisées dans les établissements et pays partenaires de l’Union européenne. Ces crédits acquis pendant des études au Royaume-Uni resteront, bien entendu, valables, la Grande-Bretagne faisant partie, avec 48 autres pays, de l’espace européen de l’enseignement supérieur, système indépendant de l’Union européenne.   

> Des espoirs de nouvelles négociations sont ils permis ?

En ce qui concerne le programme d’échange européen Erasmus + en particulier, malgré ces annonces peu prometteuses, il se pourrait que l’espoir de négociations soit encore à l’ordre du jour, car les étudiants internationaux représentent une importante source de revenus pour les universités britanniques et beaucoup d’établissements, malgré leur excellente réputation, ont été sévèrement impactés par la crise du coronavirus. Les Britanniques pourraient ainsi encore choisir de négocier une participation à Erasmus +.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR