fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Sécurité dans le monde : gros plan sur les zones de vigilance du 1er au 6 juillet

Français à l’étranger couvre chaque semaine, en partenariat avec International SOS, plusieurs événements à travers le monde nécessitant une vigilance accrue.

Didier Bras

Publié

le

Afrique

> Ghana

Jours à venir. Dans la perspective de l’élection présidentielle du 7 décembre prochain, un nouveau processus d’inscription des électeurs va voir le jour sous l’égide de Commission électorale du Ghana (CE), après approbation de ce principe à l’unanimité par la Cour suprême. Cette décision suscite des tensions entre le Nouveau Parti Patriotique (NPP) au pouvoir et l’opposition incarnée par le Congrès démocratique national (NDC). Celles-ci pourraient se traduite par l’organisation de manifestations partisanes à l’aube de ce nouveau processus d’inscription, amorcé le 30 juin et qui doit courir jusqu’au 6 août prochain. 

> Mali

Jours à venir. L’imam Mahmoud Dicko, leader de la coalition d’opposition du Mouvement du 5-Juin-Rassemblement des Forces patriotiques (M5-RFP), poursuit son épreuve de force contre le président Ibrahim Boubacar Keïta, sommé de démissionner sous la pression des manifestations appelées par l’imam. Symbole de cette crise politique, le procès de Clément Dembélé, autre figure de l’opposition et partisan du M5-RFP, sera scruté avec attention ce 1er juillet.

Afrique du Nord/Moyen-Orient

> Israël

Jours à venir. Le plan d’annexion des Territoires palestiniens occupés en Cisjordanie – qui devrait être annoncé cette semaine par le gouvernement de Benyamin Netanyahou – continue d’être dénoncé par la communauté internationale en raison de son caractère illégal. De son côté, la Ligue arabe met en exergue le risque de déstabilisation régionale d’un tel projet, quand le Hamas, au sein de la bande de Gaza, le qualifie de « déclaration de guerre ».

Amériques

> Brésil

Jours à venir. La gestion du pays, et notamment de la crise sanitaire par le président Jair Bolsonaro reste très clivante comme en témoigne la mobilisation de ses soutiens et de ses opposants dans le cadre des nombreux rassemblements qui se déroulent dans le pays. Les derniers en date ont occasionné d’importantes perturbations à São Paulo et Rio de Janeiro, avec des blocages des principales avenues de ces deux villes.

> États-Unis

Jours à venir. Les violences policières, la dénonciation du racisme et la défiance à l’égard de Donald Trump sont toujours au cœur des manifestations qui continuent d’essaimer sur le sol américain. Quoique globalement pacifiques, celles-ci restent sujettes à tensions, surtout depuis que des tirs mortels impliquant la police ont émaillé de récents rassemblements.

> République Dominicaine

Jours à venir. Les élections législatives qui auront lieu le 5 juillet prochain devraient donner lieu à des manifestations préalables visant à exiger une plus grande transparence électorale. Par conséquent des affrontements avec les forces de l’ordre sont à craindre dans ce pays caribéen des Grands Antilles qui partage l’île d’Hispaniola avec Haïti.

Asie-Pacifique

> Afghanistan

Jours à venir. En dépit de l’accord signé entre les États-Unis et les Talibans le  29 février dernier à Doha (Qatar) – qui prévoyait le retrait des troupes américaines d’Afghanistan en échange de l’engagement du mouvement fondamentaliste islamiste à négocier la paix avec le gouvernement afghan – les armes font toujours entendre leur voix sur le sol afghan. La semaine entre le 15 et le 22 juin s’est en effet révélée la plus meurtrière depuis dix-neuf ans, les seuls Talibans auraient ainsi commis 442 attaques dans 32 provinces, avec un bilan de 290 morts et 550 blessés au sein des forces de sécurité.

> Hong Kong

Jours à venir. Les législateurs chinois ont voté ce mardi 30 juin la très controversée loi sur la sécurité nationale censée apportée une réponse à l’instabilité socio-politique qui prévaut depuis plus d’un an dans cette Région administrative spéciale (RAS). L’adoption de cette loi est survenue à la veille de la date anniversaire de la rétrocession de Hong Kong à la Chine par les Britanniques le 1er juillet 1997. Une date également marquée habituellement par des marches au cœur de la ville, mais néanmoins interdites cette année. 

> Indonésie

Jours à venir. La population indonésienne s’insurge contre la décision d’embaucher quelque 500 ouvriers chinois dans une mine de la province de Sulawesi du Sud-Est, située dans la péninsule éponyme. Les manifestations d’opposition à cette décision devraient perdurer à court terme.

Europe

> Région

Jours à venir. Un assouplissement des restrictions de déplacement en dehors de l’Union européenne devrait être acté ce 1er juillet dans le prolongement de la libre circulation recouvrée depuis le 15 juin au sein des États de l’UE et de l’espace Schengen. Néanmoins, les gestes barrières sont toujours indispensables et les mesures de quarantaines restent possibles, d’autant que le risque d’une deuxième vague ne peut être totalement exclu en cas d’apparition de nouveaux clusters avec une nouvelle adoption soudaine des restrictions locales. C’est notamment le cas en Allemagne dans les districts de Gütersloh et de Warendorf (land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, au nord-ouest du pays) où des mesures de confinement ont été réintroduites le 23 juin par les autorités locales après une recrudescence de cas positifs. Au Portugal, ce sont dix-neuf quartiers limitrophes de la capitale Lisbonne qui ont fait l’objet d’une quarantaine obligatoire.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR