fbpx
Suivez nous sur

Etudier et travailler

Comment travailler en… Belgique ? 

À deux heures en voiture de Paris, la Belgique est connue comme le carrefour des échanges politico-commerciaux d’Europe. Le Journal des Français à l’étranger vous donne les clés pour réussir votre installation dans la capitale européenne en partenariat avec la CCI France-Belgique.

Grégoire Mandy

Publié

le

Comment travailler en… Belgique ? 

Avec 190 000 Français installés en Belgique, le pays semble attirer de plus en plus la communauté française. C’est d’ailleurs la quatrième destination où les Français sont le plus nombreux. Avec un taux de chômage compris entre 5% et 6% en 2019, le pays fait bonne figure par rapport à certains de ses voisins européens.

Au carrefour de l’Europe, la Belgique est au centre des échanges politico-commerciaux européens. Sa capitale, Bruxelles, est le siège de la Commission européenne,  du Conseil de l’Union Européenne (UE) et des commissions parlementaires. Avec son aéroport international et plusieurs gares, Bruxelles est une ville très active, l’un des principaux centres de décision mondiaux. La capitale belge est en constante recherche d’emplois dans le milieu de la politique, des lobbys et de la finance. De nombreux sièges de grands groupes sont installés dans la ville.

> Où travailler en fonction de la langue ?

La Belgique reconnaît plusieurs langues officielles, le français, le néerlandais ainsi que l’allemand. Le critère de la langue peut évidemment être un argument pour favoriser une région au détriment d’une autre. La Wallonie (au sud de la Belgique) est la région francophone, les nombreuses offres d’emploi concentrent sur les grandes villes telles que Charleroi, Liège, Namur ou Mons. Si vous parlez flamand ou néerlandais, la région de la Flandre, au nord du pays, peut vous intéresser. Elle peut compter sur de grandes villes dynamiques comme Anvers, Gand, Bruges, Ypres ou Courtrai.

Entre les deux régions, au centre du pays, vient se glisser la Région de Bruxelles-Capitale. C’est sans doute la plus dynamique et celle qui concentre le plus d’offres d’emploi. Officiellement, la capitale est bilingue, mais on y parle principalement français. Cependant, il se peut que de nombreuses offres d’emploi demandent la maîtrise du français et du néerlandais, les deux principales langues officielles du pays. En tant que Français, le fait de ne pas parler néerlandais n’est pas rédhibitoire à condition d’avoir une bonne maîtrise de l’anglais.

> Trouver du travail

Plus généralement, les principales offres d’emploi dans le pays sont tournées vers les secteurs de la construction, des transports et de la logistique. Les groupes de la grande la distribution comme Colruyt ou Lidl recrutent en permanence sur l’ensemble du pays. En Belgique, 73% des emplois sont dans le milieu des services tels que la vente, le commerce, l’enseignement ou la santé.

En Belgique, il n’y a pas qu’une seule agence nationale d’emploi. Elles diffèrent selon les régions. Dans la région wallonne, adressez-vous au Forem. Dans la région flamande, rendez-vous au VDAB. Actiris est l’organisme en charge de la Région de Bruxelles-Capitale. Si vous recherchez un travail dans la région bruxelloise, le site spécialisé de l’Office Régional Bruxellois de l’Emploi peut vous aider.

Vous pouvez aussi passer par le réseau européen Eures qui propose de nombreuses offres d’emploi et conseils pour connaître le pays. Vous pourrez y retrouver des fiches concernant la situation du marché belge et sur les habitudes locales de travail. En cas de demande spéciale, il est possible de s’adresser à un conseiller Eures qui vous guidera tout au long de votre recherche d’emploi.

Sur le site Emploi Belgique, vous retrouverez également de nombreuses informations concernant les droits du travail, des études du marché belge, les initiatives en cours, les aides disponibles.

Vous trouverez par ailleurs de nombreuses offres sur ces sites : Monster, Jobijoba, Jobat, Stepstone

> Entreprendre

Au carrefour de l’Europe et trilingue, la Belgique est un point stratégique pour lancer son entreprise. Pour entreprendre, vous pouvez vous tourner vers la Chambre de Commerce et d’Industrie France Belgique (CCI France Belgique). Cette organisation propose de nombreux accompagnements pour vous aider à vous implanter au mieux dans le pays. Force de conseils pour étudier et approcher au mieux le marché, la CCI France Belgique peut vous aider dans certaines démarches administratives, comme embaucher du personnel. Le dispositif peut aussi vous louer des bureaux avec de nombreux avantages (cuisine, salle de réunion, mobilier neuf), cela peut vous soulager lors de votre installation. Enfin la CCI France Belgique organise régulièrement de nombreux événements qui peuvent vous être fort utiles.

L’agence pour l’emploi wallonne donne sur son site internet les outils et démarches à suivre pour créer son entreprise. De plus, rien ne vous empêche de prendre rendez-vous pour consulter un conseiller en création d’entreprise qui vous informera et guidera tout au long des démarches.

Par ailleurs, la filiale « Carrefour Emploi Orientation » existe spécialement pour accompagner chaque nouvelle personne souhaitant créer son entreprise. Le CEO organise également des animations spéciales pour vous aider à analyser le marché, les besoins et quelles aides peuvent vous être versées. Le site internet donne tous les détails et marque le calendrier des événements.

Il existe également le site internet du gouvernement belge, expliquant toutes les démarches administratives à suivre. Vous y retrouverez toutes les lois, les démarches et aides disponibles.

> Pour les jeunes

Le réseau Infor Jeunes, présent dans de nombreuses villes belges, vous apportera des renseignements sur l’emploi, les formations proposés aux jeunes.

Vous pouvez également passer par le programme Erasmus +, qui propose pour sa part des stages de trois à six mois en Europe, peu importe le niveau d’étude. Ce programme, en partenariat avec Pôle emploi, finance le transport, l’hébergement, l’assurance responsabilité civile et l’assurance rapatriement pendant votre mobilité. Il veille en outre à l’organisation et le suivi des stagiaires. Pour y participer le plus simple est de se référer à votre conseiller Pôle emploi et de consulter le site internet.

Il existe aussi le volontariat international en entreprise (V.I.E.). Placé sous la responsabilité de l’ambassade de France, il permet aux jeunes de 18 à 28 ans d’exercer une mission dans une entreprise française à l’étranger. Notons que ce dispositif est particulièrement intéressant en Belgique où l’on dénombrait en 2018 environ 2 500 filiales françaises, employant 143 000 salariés. Pour candidater, vous devrez avoir participé à la Journée d’appel à la Défense puis créer votre profil sur Civiweb en fournissant vos coordonnées, votre CV et en joignant votre attestation de participation à cette Journée d’appel à la Défense.

Il est également simple d’effectuer un stage en Belgique. Les Français doivent simplement remplir un document justifiant que celui-ci se déroule dans le cadre de leurs études. Les secteurs qui accueillent le plus de stagiaires en Belgique sont ceux de la banque, de la santé, des médias et des services sociaux et juridiques. Les stages ne sont en général pas rémunérés.

> Les conditions légales pour vivre et travailler

En tant que membre de l’UE, il ne vous sera pas demandé de visa. En revanche, si vous souhaitez rester plus de trois mois, il est important de se présenter auprès de la commune de votre lieu de résidence pour y déposer une demande d’attestation d’enregistrement, muni d’une pièce d’identité valide. Le titre délivré est valable cinq ans au maximum. Il permet, en outre, d’obtenir un numéro national. Ce dernier est utilisé par les administrations publiques, des organismes publics ou privés, les notaires… Au-delà des cinq ans, vous recevrez un visa de résident permanent.

Si vous êtes chômeur, il est important de s’inscrire auprès des agences d’emploi. Cela vous permettra de bénéficier de tous les services de formation et d’appui à la recherche d’emploi, mais également de pouvoir accéder aux droits sociaux (chômage, soins de santé, allocations familiales, etc.).

> Quelques généralités

Les démarches administratives pour s’installer dans le pays sont plutôt simples pour un Français, ne serait-ce qu’en raison de la langue commune. La semaine de travail est de 39 h par semaine, et 24 jours de congés payés par an. Le salaire minimum fixé au niveau national est de 1 593,85 €.

Globalement, le coût de la vie est moins cher qu’en France. En moyenne, pour les mêmes produits, un Belge paiera 17% de moins, mais attention l’impôt sur le revenu est plus élevé qu’en France.

> L’économie belge face au Covid-19

Les derniers chiffres évoquent 61  727 personnes testées positives et 9  765 décès. Comme ailleurs, l’économie du pays a été fortement éprouvée par un confinement national de sept semaines. Selon le ministre belge du Budget, David Clarinval, une semaine de confinement aurait coûté 4 milliards d’euros au pays. Durant l’épidémie c’est environ un million de personnes qui se sont retrouvées au chômage. D’après une étude menée par Test-Achats, les supermarchés Colruyt et Carrefour ont augmenté leurs prix de 6,6 % et de 5%.

Pour relancer l’économie, le patronat demande au gouvernement d’améliorer la flexibilité du marché du travail ainsi que de baisser la fiscalité. À l’inverse, le Parti du travail de Belgique (PTB) propose d’instaurer une « taxe Corona exceptionnelle » de 5 % sur les grandes fortunes de plus de 3 millions d’euros, estimant que cette mesure pourrait rapporter environ 15 milliards à l’État belge.

> Quelques liens utiles

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter la fiche “Belgique” du site Français à l’étranger

Le groupe Facebook des étudiants Français à Bruxelles peut vous aider si vous comptez vous y installer pour vos études. Sur le groupe vous pourrez retrouver plusieurs événements, conseils et informations sur la ville. Le groupe compte près de 10 000 personnes.

Le site du ministère des Affaires étrangères donne beaucoup d’informations générales sur le pays, permis de conduire, formations, sécurité… Toutes les informations à connaître avant de partir sont sur le site.

Enfin si vous voulez être au courant de l’évolution de l’épidémie de Covid-19 en temps et en heure, vous pouvez vous rendre sur le site de France Diplomatie.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR