fbpx
Suivez nous sur

Actualités juridiques

La Hongrie verrouille ses frontières

A compter du 1er septembre 2020, les frontières hongroises sont fermées aux étrangers quelle que soit leur provenance du fait de la pandémie Covid-19.

Français à l'étranger

Publié

le

Avec près de 600 morts pour plus de 10 millions d’habitants, le pays a pourtant été relativement épargné par la pandémie de coronavirus. Mais face à la recrudescence des cas en Europe, le premier ministre hongrois, Viktor Orban, a décidé la fermeture des frontières du pays aux étrangers.

> Qui peut entrer dans le pays ?

Seuls les ressortissants hongrois et les étrangers résidant légalement en Hongrie pourront entrer en Hongrie à condition de respecter une quarantaine obligatoire de 14 jours, qui pourra être réduite sur présentation de deux tests Covid-19 négatifs réalisés à domicile à deux jours d’intervalle (les tests Covid-19 fait à l’étranger ne sont plus reconnus à partir du 1er septembre).

Sont assimilés à des ressortissants hongrois les personnes suivantes  :

  • Membres de famille d’un citoyen hongrois
  • Personnes ayant une carte de résidence permanente en Hongrie et membres de leur famille
  • Personnes titulaires de “Regisztrácios igazolás EGT állampolgár részére” ou un autre document émis par le Bureau de l’Immigration hongrois, donnant droit à un séjour continu de plus de 90 jours, et membres de leur famille.

Les conditions d’entrée sont les suivantes:

  • Se soumettre à un examen médical lors du passage de frontière
  • Quatorzaine à domicile
  • ou Quatorzaine dans un lieu désigné par les autorités si la personne ne dispose pas de domicile ou de lieu de séjour en Hongrie
  • Les personnes en quatorzaine sont répertoriées par les autorités épidémiologiques hongroises. La quatorzaine est stricte  : votre présence sur l’adresse indiquée peut être contrôlée par les autorités hongroises sans annonce préalable.
  • Une fois en quatorzaine, il est possible demander une dérogation sur motifs impérieux pour pouvoir effectuer un test de SARS-CoV-2 à deux reprises à 48 heures d’intervalle. Si les deux résultats sont négatifs, la quatorzaine pourra être suspendue.

> Demande de dérogation à la police hongroise

Pour des citoyens étrangers non-assimilés à des ressortissants hongrois: l’accès au territoire est interdit.

Pour les personnes étrangères qui ne rentrent pas dans les conditions susmentionnées et peuvent démontrer un motif impérieux pour se rendre en Hongrie (certains rendez-vous d’affaires, compétitions sportives…), il est possible de faire une demande de dérogation.

Depuis le 13 mai 2020, toute demande de dérogation pour une entrée en Hongrie doit être soumise aux autorités en remplissant ce formulaire en hongrois ou en anglais.

A noter qu’il ne s’agit pas d’une attestation mais bien d’une demande individuelle instruite au cas par cas par les autorités hongroises.

> Transit

Il reste possible de transiter par la Hongrie par voie terrestre en respectant les conditions ci-dessous. La quarantaine et la nécessité de test COVID-19 ne s’appliquent pas aux personnes en transit.

Sont autorisées à transiter  les personnes qui  :

  • Répondent aux critères d’entrée dans l’espace Schengen (ce qui inclut les nationaux et résidents français)
  • Se soumettent à un examen médical à l’entrée en Hongrie
  • Ne sont pas suspectées d’être porteuses du Covid-19
  • Peuvent attester qu’elles peuvent entrer dans le pays de destination
  • Durant le transit à travers la Hongrie n’emprunteront que l’itinéraire désigné et ne s’arrêteront que dans les stations-services de l’autoroute qui leur auront été indiquées et s’engagent à quitter le territoire hongrois en maximum 24 heures.

L’itinéraire de transit à suivre et les conditions d’entrée sur le territoire hongrois sont consultables en hongrois et en anglais sur le site internet de la Police des frontières hongroise.

Les postes frontières énumérés peuvent être empruntés 24 heures sur 24 et sont désignés pour transiter autant pour l’entrée que pour la sortie du territoire hongrois pour  :

  • l’Ukraine, il faut se présenter au poste-frontière de Čop (Záhony)
  • la Roumanie  : poste-frontière de Petea (Csengersima)/ Urziceni (Vállaj)/ Valea Lui Mihai (Nyírábrány)/ Borş (Ártánd)/ Vărşand (Gyula)/ Turnu (Battonya)/ Nădlac (Nagylak) ou Nădlac II (Csanádpalota)
  • la Serbie  : Horgoš (Röszke) ou Kelebia (Tompa)
  • la Croatie  : Udvar ou Letenye
  • la Slovénie  : Tornyiszentmiklós
  • l’Autriche  : Nickelsdorf (Hegyeshalom)
  • la Slovaquie  : Rajka, Hont-Parassapuszta ou Tornyosnémeti

Le transport de marchandises reste possible, à condition que le personnel transporteur ne présente aucun symptôme lors de l’examen médical à la frontière et se conforme à l’itinéraire qui lui est désigné le cas échéant.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR