fbpx
Suivez nous sur

Etudier et travailler

Immigrer au Canada: quelles opportunités en Colombie-Britannique?

Le Canada cherche à attirer les étudiants et les travailleurs qualifiés francophones pour accélérer sa croissance. Français à l’étranger décrypte les opportunités d’immigration au Canada, province par province.

Français à l'étranger

Publié

le

La Colombie-Britannique est la province la plus à l’ouest de tout le Canada et la troisième en superficie  : elle fait environ la taille de la Grande-Bretagne et de la France réunies. Elle compte une population multiculturelle de 4,5 millions d’habitants. Selon l’enquête internationale Mercer sur la qualité de vie (mars 2017), Vancouver occupe le troisième rang mondial et le premier en Amérique du Nord pour la qualité de vie qu’on y trouve. L’économie en pleine expansion de la Colombie-Britannique continue de refléter la forte croissance de l’emploi et l’augmentation des dépenses des consommateurs. Son PIB représente 220 milliards de dollars, soit 12 % du PIB du Canada. Entre 2017 et 2027, il y aura 917 000 offres d’emploi. La Colombie-Britannique possède l’un des climats les plus concurrentiels, souples et propices aux affaires. Son économie se concentre sur ses ressources naturelles, avec notamment la foresterie et l’exploitation minière. Son environnement naturel et ses vastes forêts offre un climat côtier unique, reconnu comme l’un des plus beaux paysage au Canada et dans le monde.

La politique d’immigration de la province 

En 2011, un changement démographique s’est produit en Colombie-Britannique lorsque, pour la première fois, la proportion de personnes âgées de 65 ans et plus a dépassé la proportion d’enfants de moins de 15 ans. La population de la Colombie-Britannique vieillit et, d’après le Recensement de 2016, la province compte 7 des 10 municipalités au Canada ayant la plus forte proportion de personnes âgées de 85 ans et plus, dont quatre sont situées sur l’île de Vancouver.

En tout, la Colombie-Britannique devrait avoir 861000 postes à pourvoir entre 2019 et 2029. Vous trouverez de nombreuses informations sur le site du gouvernement de la province.

Comment s’installer en Colombie-Britannique  ? 

Le programme des candidats de la province de la Colombie-Britannique offre trois façons de devenir un résident permanent de la Colombie-Britannique.Chaque parcours contient différentes catégories auxquelles vous pouvez postuler, selon votre  niveau de compétence de la Classification nationale des professions, votre emploi ou votre statut d’étudiant international.

> L’immigration de compétences

Elle s’adresse aux travailleurs qualifiés et semi-qualifiés occupant des postes à forte demande en Colombie-Britannique. Elle utilise un système d’invitation basé sur des points.  Le processus implique l’inscription et la demande en ligne pour le BC PNP et un processus de demande papier pour la résidence permanente. Vous n’aurez peut-être pas besoin d’une expérience de travail préalable pour certaines catégories.  Les travailleurs qualifiés peuvent avoir une expérience de travail à l’étranger.  Les candidats de niveau débutant et semi-qualifié ont besoin d’une expérience de travail en Colombie-Britannique.  Les récents diplômés internationaux d’une université ou d’un collège canadien peuvent ne pas avoir besoin d’expérience de travail, selon l’emploi offert.

> Express Entry BC

Il s’agit d’un moyen plus rapide pour les travailleurs qualifiés admissibles d’immigrer en Colombie-Britannique. Vous devez également être admissible à un programme fédéral d’immigration économique.  Il utilise un système d’invitation basé sur des points et est un processus d’inscription et de demande entièrement basé sur le Web pour le processus de PNP de la Colombie-Britannique et de résidence permanente. Vous n’avez pas besoin d’expérience de travail en Colombie-Britannique.  Cependant, vous devez avoir une expérience de travail pertinente ainsi que répondre à d’autres exigences telles que l’éducation et la langue. Entrée Express Colombie-Britannique s’aligne donc avec le système de sélection Entrée Express du gouvernement, ce qui devrait aboutir à une réduction considérable des délais de traitement.

> Le volet d’immigration des entrepreneurs

Il est destiné aux entrepreneurs expérimentés qui souhaitent gérer activement une entreprise en Colombie-Britannique. Il s’agit d’un système d’invitation basé sur des points.  Les candidats doivent disposer des fonds personnels et d’investissement requis.

Environ 380 000 personnes parlent le français en Colombie-Britannique. Ce nombre est en augmentation ces dernières années. La province compte la quatrième communauté francophone du pays. Le Programme d’immigration francophone de la Colombie-Britannique pourra vous aider dans vos démarches d’installation. 

Travailler

> Trouver un emploi

Il est souvent utile d’avoir une offre d’emploi avant de venir en Colombie-Britannique. Vous trouverez sur le Tableau des emplois de WorkBC une base de données complète des offres d’emploi de toute la Colombie-Britannique. Sur Profils de carrière WorkBC    vous pouvez consulter des informations sur des dizaines de professions en Colombie-Britannique, y compris les salaires, les exigences en matière de permis et plus encore. Sur Planning to Work in BC, Canada Workbook vous trouverez un manuel pour trouver un emploi en Colombie-Britannique. 

Consultez les offres d’emploi en ligne ou les sections classées des journaux nationaux et locaux, notamment les sites Workopolis, Monster, Job Bank. Visitez le Skilled Immigrant InfoCentre (SIIC)  à la Bibliothèque publique de Vancouver ou en ligne pour des programmes d’emploi et des informations. Appelez ou visitez un Centre Service Canada pour obtenir des renseignements sur les services d’emploi du gouvernement du Canada et l’aide à la formation. Explorez WorkBC.ca pour les services d’emploi offerts dans la province de la Colombie-Britannique. 

Pour les associations et les réseaux d’entraide: visitez des sites comme la Fédération des francophones de Colombie-Britannique, Expat.com, Vancouver en français et le Guide du Croutard. 

Pour les autres services: référez-vous à l’annuaire des services francophone de la Colombie-Britannique. 

> Les secteurs porteurs

En 2017, l’industrie de la construction était l’employeur le plus important dans le secteur de la production de biens de la Colombie-Britannique (228 600). D’ailleurs, depuis 2008, cette industrie figure au troisième rang des plus importants employeurs de la province. Le besoin en travailleurs dans le domaine de la construction non résidentielle augmentera de 20 % au cours des quatre prochaines années. Cette tendance s’explique par la demande grandissante pour les biens immobiliers résidentiels et commerciaux. 

L’industrie de l’extraction des ressources de la Colombie-Britannique (foresterie, pêche, mines, exploitation en carrière et extraction de pétrole et de gaz) a été la seule industrie du secteur de la production de biens de la province à enregistrer une baisse du nombre d’emplois occupés en 2017 (-1 000). Cette industrie, qui compte plus de 10 % des emplois du secteur de la production de biens de la province, a donc fléchi de 2 % du côté de l’emploi en 2017. 

En ce qui concerne le secteur des services, le niveau d’emploi dans l’industrie de la finance, des assurances, des services immobiliers et de location a augmenté de 14,9 % en 2017. Sur 12 mois, cette industrie a connu la croissance de l’emploi la plus importante en Colombie-Britannique (+20 300). La plupart des gains au chapitre de l’emploi ont été enregistrés dans les services immobiliers et les services de location et de location à bail (+12 900), qui ont connu une croissance impressionnante. 

Le plus important employeur en Colombie-Britannique, toutes industries confondues, demeure l’industrie du commerce de gros et de détail, qui a enregistré une croissance de l’emploi pour la deuxième année consécutive. 

On a observé une hausse du nombre d’emplois dans l’industrie des services d’enseignement en 2017. Malgré des efforts de recrutement, le gouvernement de la Colombie-Britannique n’a pas été en mesure d’embaucher le nombre requis d’enseignants, ce qui a entraîné une pénurie d’enseignants à l’échelle de la province.

> Créer son entreprise

Avec un emplacement stratégique, de faibles impôts, des coûts d’exploitation concurrentiels et une main-d’oeuvre multiculturelle hautement qualifiée et productive, la Colombie-Britannique est l’un des endroits les plus dynamiques au Canada pour faire des affaires, présentant des opportunités uniques pour les entrepreneurs.

La Colombie-Britannique a mis en place un système d’enregistrement en ligne obligatoire, connu sous le nom Déclaration d’Intérêt, pour tous les candidats potentiels au programme des entrepreneurs de la CB. (BC PCP). Un maximum de 200 enregistrements seront acceptés par mois, et le BC PCP invitera régulièrement les personnes enregistrées à présenter une demande.

Les candidats retenus obtiendront d’abord un permis de travail et, si l’établissement de l’entreprise en Colombie-Britannique fonctionne et répond aux exigences du programme sur une base continue, ils seront en mesure de demander la résidence permanente auprès du gouvernement fédéral. Ce volet fournit une voie vers la résidence permanente canadienne pour les gens d’affaires expérimentés qui peuvent s’établir en Colombie-Britannique, investir et exploiter une entreprise commercialement viable et offrir ainsi des avantages considérables à l’économie provinciale.

Le Réseau de développement économique et d’employabilité (RDÉE Canada), un organisme national à but non lucratif, est un interlocuteur privilégié lors de la création d’une entreprise. Le RDÉE soutient notamment les travailleurs qui créent leur activité et mène des actions favorisant le développement des compétences francophones. La chambre de commerce France-Canada (CCFC)  est également un excellent support.

Etudier

Le système d’éducation de la Colombie-Britannique est parmi l’un des plus respectés au monde. Il offre aux étudiants français, belges et du reste du monde des possibilités d’éducation et de recherche de haute qualité. La Colombie-Britannique est une des destinations les plus prisées au monde pour les étudiants étrangers du fait de sa réputation mondiale en matière d’enseignement. Par exemple, en 2012 et 2013, l’Université de Victoria et l’Université Simon-Fraser se sont retrouvées au premier et au second rang du classement des universités polyvalentes canadiennes du magazine Maclean’s. 

Chaque année, plus de 100 000 étudiants se rendent en Colombie-Britannique pour étudier à tous les niveaux. Bon nombre d’entre eux décident de rester ici après avoir terminé leurs études. Les principales universités de la province sont l’Université de la ColombieBritannique (54 100 étudiants), l’Université Simon Fraser (34 700 étudiants), l’Université de Victoria (22 400 étudiants), l’Université du Nord de la Colombie-Britannique (4 100 étudiants). 

Le Collège Éducacentre est la seule université francophone en Colombie-Britannique. Le mandat du Collège est de répondre aux besoins de formation des francophones de la Colombie-Britannique et de promouvoir la formation en français par le biais d’un éventail de services et de programmes adaptés à la réalité du milieu et des besoins de chaque étudiant. Reconnu comme un leader de l’éducation dans la langue de la minorité et de l’éducation à distance, le Collège Éducacentre compte trois campus en Colombie-Britannique : Vancouver,  Victoria, Prince George, en plus d’un accès en ligne à un campus virtuel.

Visitez LearnLiveBC pour plus d’informations sur les bourses et les programmes spéciaux pour les étudiants internationaux. 

Le Canada face à la crise sanitaire

A l’heure où nous écrivons  plusieurs catégories de personnes  sont autorisées à rejoindre le Canada, au delà des résidents permanents :    les titulaires d’un permis de travail ou d’un permis d’études en cours de validité (ou les bénéficiaires d’une autorisation de travail ou d’études sans être entrés sur le territoire), les détenteurs d’un visa Programme Vacances-Travail (PVT), les jeunes professionnels et les Stage coop international. Ces derniers doivent cependant attester d’une offre d’emploi active  et d’un permis de travail valide ou d’une lettre d’introduction.

A partir du 21 novembre, les personnes qui se rendent au Canada doivent par ailleurs télécharger l’application  ArriveCAN.  Par le biais de cette application, les voyageurs fournissement des informations sur leur vol et leurs coordonnées au Canada, puis doivent remplir chaque jour un questionnaire d’auto-évaluation de santé pendant les 14 jours d’isolement obligatoire.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR