fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Coronavirus: quels sont les foyers épidémiques dans le monde?

Le Journal des Français à l’étranger fait un point sur la pandémie de coronavirus à travers le monde

Weena Truscelli

Publié

le

Coronavirus: quels sont les foyers épidémiques dans le monde?

Le coronavirus aujourd’hui dans le monde:

Environ 59,9 millions de personnes contaminées

Plus de 1,4 millions décès

Afrique

En Afrique, depuis quelques semaines, le nombre de nouvelles personnes infectées par le coronavirus augmente légèrement, ainsi que le taux de mortalité lié à cette épidémie. Ce dernier reste cependant très faible par rapport à des taux de létalité comme ceux de l’Europe ou des États-Unis. Ce sont toujours les mêmes pays qui concentrent et notifient le plus de cas  : l’Afrique du Sud, le Maroc, l’Égypte, l’Éthiopie, la Tunisie et l’Algérie.

Malgré tout, la courbe se stabilise en Afrique du Sud, ainsi qu’au Kenya, où le gouvernement a pris des mesures drastiques pour freiner la propagation du virus. L’Ethiopie, également assez touchée par rapport à la plupart des autres pays du continent, se retrouve prise dans un conflit qui n’aide en rien une situation sanitaire préoccupante.

L’incidence augmente en Egypte et au Maroc. Le Maroc n’a pas choisi l’option dure du confinement, mais des restrictions sont maintenues dans  les régions les plus touchées comme celles de Casablanca-Settat et de Rabat-Salé-Kénitra. En Tunisie aussi, les nombreuses interdictions en vigueur afin de freiner la propagation du virus ont été prolongées (accompagnées de certains assouplissements) et l’Algérie enregistre des chiffres alarmants…

Amériques

Aux États-Unis, la courbe épidémiologique ne semble pas vouloir décroitre. Le comté de Loving, le moins peuplé du pays, jusque là épargné par la pandémie, a déclaré la semaine dernière ses 3 premiers cas… Couvre-feux et restrictions diverses continuent d’être imposés, comme la demande d’annulation des déplacements pour la fête de “Thanksgiving“.

Au Canada, la deuxième vague est toujours bien présente. L’augmentation du nombre cas est indiquée comme “fulgurante“ par le premier ministre canadien, qui craint de voir les hôpitaux du pays rapidement submergés. Depuis le 23 novembre, la ville de Toronto est confinée pour 28 jours au moins, les coiffeurs et commerces non essentiels sont fermés, les restaurants peuvent uniquement proposer de la vente à emporter. Les mesures restrictives dans les zones en « alerte rouge », dont les régions de Montréal et Québec, sont également prorogées. Les Québécois sont invité à limiter les contacts une semaine avant et après les fêtes, en contrepartie de quoi, les rassemblements familiaux seront tolérés pendant quatre jours à Noël.

Le Brésil reste toujours l’épicentre de la pandémie en Amérique du sud, mais le Mexique, où les chiffres sont à nouveau en hausse, paie aussi un lourd tribut. En Argentine, le déconfinement a commencé le 8 novembre (le confinement durait depuis plus de sept mois) mais la situation demeure difficile aussi bien du point de vue sanitaire qu’économique. Au Chili, le nombre de cas déclarés est stable, toujours inquiétant en Colombie. Au Pérou, les chiffres sont en baisse, mais le Pérou reste le pays du monde présentant la plus forte mortalité liée à la Covid-19.

Asie

La Chine semble maîtriser l’épidémie en employant des moyens de dépistage massif lorsqu’un cas est repéré, ou en fermant simplement ses frontières aux pays trop touchés par l’épidémie. Le Japon, bien que toujours peu frappé par la crise du coronavirus, se trouve dans une phase d’expansion rapide du nombre d’infections et le port du masque y est fortement recommandé . Les habitants de Tokyo sont priés d’éviter les sorties non essentielles. La Corée du Sud fait face aussi à une troisième vague, mais qui reste de faible incidence.

L’épidémie bien qu’active, s’est stabilisée en Inde, ainsi qu’au Bangladesh, alors qu’en Indonésie, elle continue sa progression. Les nouveaux cas sont nombreux aussi en Malaisie, au Myanmar et au Sri Lanka, où les mesures restrictives en vigueur sont pourtant partiellement levées.

La situation s’aggrave au Pakistan où les hôpitaux sont proches de la saturation. L’épidémie est toujours importante au Liban, ainsi qu’en Iran, les situations sont plus stables en Irak, au Koweït et au Qatar.

Depuis le 20 novembre, la Turquie applique des mesures fermes pour freiner l’évolution de l’épidémie : couvre-feu partiel le week-end, horaires restreints pour la plupart des commerces. Les écoles (primaires, collèges et lycées) et les universités devront pratiquer l’enseignement à distance jusqu’à la fin de l’année, etc.

Europe

En Europe, certains pays ayant subi des confinements et autres mesures restrictives commencent à voir un mieux se profiler dans leur situation sanitaire. C’est le cas en Irlande, en Belgique et en France où même si un grand nombre de cas est encore notifié quotidiennement, le pic semble passé. L’OMS a déclaré le 25 novembre qu’en Europe “la réintroduction de mesures sanitaires et sociales plus strictes dans plusieurs pays au cours des dernières semaines commence à ralentir la transmission ».

En Russie, d’après plusieurs sources, on estime que les chiffres communiqués concernant le coronavirus manquent de transparence afin de masquer une situation sanitaire catastrophique. Moscou serait le principal foyer de l’épidémie.

Retrouvez les détails sur les mesures de confinement, couvre-feux et restrictions en Europe sur le site touteleurope.eu

Océanie

La Nouvelle-Zélande n’a plus de nouveau cas depuis plusieurs semaines, le virus est éradiqué sur le territoire. En Australie, les frontières entre États rouvrent petit à petit et l’Australie-Méridionale déconfine plus tôt que prévu. Le bruit court qu’une fois un vaccin Covid-19 facilement disponible, la preuve que les voyageurs internationaux aient reçu ce vaccin, deviendra une condition non négociable à l’accès pour un vol vers l’Australie.

En Polynésie française, où le virus connaît une forte activité, les autorités refusent toujours d’imposer à nouveau un confinement, l’économie du pays étant à la merci du tourisme. Un couvre-feu est en vigueur.

Trouver certaines données épidémiologiques

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR