fbpx
Suivez nous sur

Portrait de la semaine

L’Irlande sort la tête de l’eau

Après plusieurs semaines de reconfinement, le pays s’apprête à passer la fin de l’année à découvert. Consignées sur internet depuis leur lancement, les festivités prévues à Galway, dans l’ouest de l’Irlande, pourraient reprendre des formes et des couleurs.

Emmanuel Langlois

Publié

le

L'Irlande sort la tête de l'eau

Mauvaise pioche ! Ce label de Capitale européenne de la culture 2020, cela fait des années que les équipes en rêvaient et y travaillaient. Tout partait déjà mal quand la cérémonie d’ouverture avait dû être annulée en février pour cause de tempête ! Théâtre, littérature, musique, cinéma, danse, sports ou gastronomie…

Anne-Céline Donohoe est guide touristique à Galway

La Française explique que depuis le Covid-19, tous les événements ont été rapatriés sur le web, comme ces deux ateliers interactifs lancés sur internet :

“Un artiste portraitiste va rendre hommage aux habitants du Connemara à travers ses œuvres et des conversations. En mars, un projet à mi-chemin entre architecture et design mettra en valeur les paysages de la région, comme ces murs de pierre ou des maisons en forme de hutte datant du VIII et XIIe siècle, notamment sur l’île de Skellig Michael, où a été tourné Star Wars.”

Sur toute la côte ouest de l’Irlande, les événements de Galway 2020 vont se poursuivre au-delà de cette année. Les Irlandais veulent en finir vite avec cette pandémie. Pendant le confinement, ils ont été beaucoup plus disciplinés que les autres nations du sud de l’Europe affirme la Française :

“Si on leur dit qu’il faut, ils le font. Même à Galway, il n’y avait personne dans les rues. Le gouvernement ne peut pas se permettre d’avoir un virus avec des cas impossibles à gérer. En ce moment, c’est très compliqué de se faire soigner dans les hôpitaux publics, il faut aller dans le privé. Le système de santé irlandais n’est pas excellent. Il y a beaucoup de lacunes.”

“Un pays au mental très fort”

Diplômée d’une grande école de commerce parisienne, Anne-Céline Donohoe vit à Galway depuis 2000. À l’époque, mariée à un Irlandais, elle a commencé par travailler pour des sociétés high-tech avant de se tourner vers le tourisme. Dans un pays de quatre millions d’habitants avec une diaspora de 70 millions d’Irlandais à l’étranger, en particulier aux États-Unis, chacun voudrait bien que l’épidémie s’arrête, ne serait-ce que pour retrouver sa famille éloignée pour les fêtes :

“Beaucoup de jeunes qui se sont expatriés lors de la récession de 2007/2008 travaillent à l’extérieur. Les Irlandais, s’ils n’ont pas de travail, ils partent. Ils ne cherchent pas à bénéficier du chômage. Ils sont habitués, c’est normal. C’est un pays au mental très fort. Quand ça ne va pas, on est capable de se refaire. Ils ont une mentalité américaine pour ça.”

Chaque travailleur a bénéficié ici dès le début du confinement d’une indemnité de 350 euros par semaine. Guide indépendante, Anne-Céline Donohoe n’a plus de client depuis le mois de mars. Après avoir créé un tour virtuel de Galway sur le web, elle s’apprête à reprendre un poste dans le secteur des start up et des multinationales du numérique, dont l’Irlande s’est fait une spécialité. Dans ces grandes sociétés de l’Internet, pas de chômage en vue. Grâce au télétravail et aux envois à distance, elles embauchent même à tour de bras.

Lui écrire : anneceline.galway@gmail.com

Aller plus loin

Galway 2020

Galway International Arts Festival (festival artistique international de Galway)

Music for Galway

Le festival du film de Galway

Discover Ireland: Wild Atlantic Way (découvrir l’Irlande: la route de l’Atlantique sauvage)

Tours dans le Connemara

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR