fbpx
Suivez nous sur

Etudier et travailler

Tour d’Europe de l’emploi : Portugal

Le Portugal n’est pas seulement attractif pour les retraités venus de l’étranger, et notamment les Français. Le pays offre de réelles opportunités d’emploi, à condition d’identifier quelques secteurs spécifiques.

Français à l'étranger

Publié

le

Tour-dEurope-de-lemploi-Portugal

Le secteur tertiaire portugais contribue à plus de 76% du produit intérieur brut (PIB), il emploie les deux tiers de la population active. Plus largement, le gouvernement a identifié une liste de secteurs à développer prioritairement. On y retrouve les biotechnologies, les secteurs électrique et électronique, la chimie à forte valeur ajoutée, les nouvelles technologies d’information et de communication (NTIC), et même l’agro-industrie. Sans surprise, les activités liées au tourisme et à la restauration restent aussi porteuses, notamment dans des régions à découvrir comme la vallée du Douro et son vignoble réputé au nord du pays, ou encore l’Alentejo, qui couvre une grande partie de la moitié sud du Portugal.

Où travailler

Deux grandes villes sont incontournables dans le nord. Braga, élue capitale européenne de la jeunesse en 2012, se distingue par sa vie universitaire dynamique. Porto, à l’économie dynamique, a tiré une partie de sa richesse de la commercialisation du vin qui porte son nom. Elle est la deuxième agglomération du pays après Lisbonne. La région de l’Algarve est la région où le tourisme est le plus développé, attirant des milliers de touristes chaque année. De nombreux emplois sont à pourvoir dans la région, surtout dans l’hôtellerie, la restauration ou les activités de loisirs connexes, en particulier dans les villes d’Albufeira ou Lagos. Mais la région la plus active économiquement reste celle de Lisbonne. La capitale du pays est très dynamique avec de nombreuses entreprises influentes et des organismes de recherche scientifique et technologique reconnus internationalement. Elle est en outre un point nodal pour le transport routier, ferroviaire, aérien, portuaire et fluvial.

Comment trouver un emploi

L’Observatório do Emprego e Formação Profissional (OEFP), l’institut pour l’emploi et la formation professionnelle, est un outil important. L’inscription à cet organisme n’est pas obligatoire pour consulter les offres d’emploi. Elle est cependant indispensable pour percevoir les allocations de chômage ou pour bénéficier d’une formation. La presse est encore utilisée par beaucoup d’entreprises au Portugal pour informer sur les postes disponibles. L’hebdomadaire Expresso est ainsi un vecteur d’offres d’emploi. Son supplément, Expresso Emprego, publié le samedi, en contient jusqu’à une vingtaine de pages. Cette publication est surtout destinée aux cadres, consultants ou dirigeants. Vous pouvez consulter le Diário de Notícias. Fondé à Lisbonne en 1864, c’est le plus ancien quotidien généraliste portugais. À noter également, le Correio da Manhã, quotidien de type tabloïd.

La Chambre de commerce France-Portugal propose aussi des offres sur son site. Vous pourrez facilement y accéder, tout en bénéficiant d’un suivi de la chambre qui simplifiera les démarches administratives. Enfin, les sites suivants diffusent également des offres d’emploi :

Pour les jeunes

Généralement, les stages au Portugal peuvent aller d’un mois à un an. La plupart du temps, les stages de courte durée (moins de quatre mois) ne sont pas rémunérés. Si le stage est effectué dans le cadre d’un programme spécifique, une convention préétablie est signée par les différentes parties. Si le stagiaire ne perçoit aucune indemnité, la convention n’est pas obligatoire mais reste fortement recommandée. Pour trouver des stages, vous pouvez vous rendre sur le site de la Chambre de commerce France-Portugal (voir paragraphe précédent). Un autre site propose de nombreux stages et donne des conseils sur la manière de prospecter – attention, il est entièrement en portugais.

Signalons également le programme « Pessoa », fruit du Partenariat Hubert Curien franco-portugais.  Il est mis en œuvre au Portugal par la Fondation pour la science et la technologie (FCT – département des relations européennes, bilatérales et internationales). Le dispositif veut développer les échanges scientifiques et technologiques d’excellence entre les laboratoires de recherche des deux pays en favorisant les nouvelles coopérations. Il concerne tous les domaines scientifiques, y compris les sciences humaines et sociales.

Entreprendre

Le Portugal attire de nombreux entrepreneurs pour son faible coût de la main-d’œuvre et de la vie en général. Le pays possède également une importante zone d’influence dans les pays lusophones (Brésil, Angola, Mozambique). Enfin le bon niveau de qualifications des Portugais en général reste un bon argument. Il est possible de lancer son entreprise dans de nombreux domaines – immobilier, artisanat, tourisme et restauration, ou encore de créer une start-up, notamment à Lisbonne, très active sur les nouvelles technologies. Pour entreprendre, il est obligatoire de se fournir un NIF, le numéro d’identification fiscal, obligatoire pour réaliser de nombreuses opérations courantes.

Pour entreprendre, vous pouvez également vous tourner vers la CCI Luso-Française qui propose de nombreux outils pour vous aider à vous implanter au mieux dans le pays et accompagne les démarches de création et de domiciliation de sociétés.

Par ailleurs, l’association Entreprendre peut vous intéresser. En devenant membre, vous pourrez avoir accès à de nombreuses informations et contacts de la communauté francophone au Portugal. Sur son compte Facebook, vous pourrez également retrouver des offres d’emploi ainsi que des événements organisés à l’ambassade de France sur le thème de l’entrepreneuriat au Portugal.

Contexte administratif

Le Portugal étant membre de l’Union européenne, les ressortissants français qui désirent y séjourner plus de trois mois et moins d’un an n’ont besoin que d’un titre de séjour provisoire ; pour demeurer plus d’une année, il faudra par contre demander une carte de séjour. La demande doit être faite dans les trois mois de son arrivée au service des étrangers et des frontières de son lieu de résidence.

L’autre démarche à faire si l’on décide de vivre au Portugal, est d’obtenir un numéro fiscal portugais (Número de Contribuinte), vous en aurez besoin pour beaucoup de choses comme ouvrir un compte en banque. Il faudra vous rendre à l’Autoridade Tributária e Aduaneira du lieu de votre domicile ou de votre lieu de travail et sur simple présentation d’une carte d’identité ou d’un passeport et d’un justificatif de domicile.

La semaine de travail peut aller de 39h à 48h en fonction de l’accord trouvé avec votre employeur.  Le salaire minimum est de 700 euros (relevé au 1er juillet 2019). C’est peu, mais évidemment à mettre en rapport avec le coût de la vie, globalement moins élevé qu’en France. L’exception réside néanmoins dans les énergies telles que l’électricité ou l’essence où les prix sont beaucoup plus élevés. À titre de comparaison, le prix de l’électricité au Portugal est de 0,228€/Kw contre 0,162€/Kw en France (source : Eurostat)

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR