fbpx
Suivez nous sur

Vie pratique

Retards d’avions : une bonne nouvelle pour les passagers

C’est désormais aux compagnies aériennes de prouver que les passagers n’étaient pas présents

Philippe Duport

Publié

le

La Cour de cassation a rendu un arrêt important pour les habitués des aéroports… et des vols en retard. Jusqu’à présent, c’était au passager de prouver qu’il était présent à l’enregistrement pour pouvoir bénéficier de l’indemnité forfaitaire de 250 à 600 euros, selon la distance du vol. Il pouvait le faire au moyen de sa carte d’embarquement ou du ticket d’enregistrement de ses bagages. Ce qui avait pour effet de limiter la responsabilité des compagnies aériennes.

Désormais, c’est à la compagnie qu’il incombe de prouver le contraire, c’est-à-dire que le passager n’était pas présent et qu’il était par exemple à bord d’un autre vol, ou qu’il ne s’est pas présenté.

L’affaire examinée par les juges suprêmes opposait une passagère à Easyjet, dont le vol Paris-Lisbonne avait 4h17 de retard.

Les références de cet arrêt : cass. 1re civ. 21 octobre 2020, pourvoi No 19-13.016

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR