fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Crise sanitaire : ces pays qui ferment leurs frontières

Face à la recrudescence des variants du Covid-19, de nombreux pays ont pris la décision de fermer leurs frontières. Français à l’Étranger fait le point sur ces restrictions à travers le monde

Martin Rigaud-Pezzoni

Publié

le

Crise sanitaire : ces pays qui ferment leurs frontières

L’annonce a fait grand bruit des deux côtés du Rhin. Depuis ce mardi, le département français de la Moselle est considéré comme « zone à risque maximal » par l’Allemagne. Un test PCR négatif de moins de 24 heures devient donc obligatoire pour passer la frontière. Un tour de vis similaire a également été instauré aux frontières tchèques et autrichiennes, faisant de l’Allemagne l’un des pays les plus stricts de l’Union européenne. Toutefois, le cas allemand est loin d’être isolé en Europe et à travers le monde. Pour contrer l’épidémie de coronavirus et ses nombreux variants, de nombreux états sont contraints de fermer leurs frontières. Petit tour d’horizon.

En Europe…

L’inquiétude face au rebond des contaminations gagne plusieurs pays européens qui restreignent l’accès à leurs territoires les uns après les autres. Et cela au grand dam de Bruxelles… La Commission européenne a d’ailleurs mis en garde l’Allemagne, la Belgique, le Danemark ou encore la Hongrie. Elle leur a sommé de justifier la multiplication des restrictions de déplacement à travers l’Union européenne.

La Belgique a, par exemple, interdit tous les voyages non-essentiels depuis et à destination de son pays depuis le 27 janvier 2021. Aucune exception n’est tolérée en fonction de la situation épidémiologique de la région de provenance ou de destination. Les voyages à l’étranger pour tous les citoyens belges sont proscrits jusqu’au 1er avril.

L’accès au Danemark est également très restreint. Il faut obligatoirement faire valoir un motif de séjour légitime et justifié… ce qui n’est pas le cas du tourisme. Vous pouvez retrouver la liste des motifs valables définies par les autorités danoises ici. Les voyageurs doivent aussi se soumettre à des mesures sanitaires stricts. Des tests doivent être effectués avant et après le vol, et un isolement est imposé pour une période de dix jours à l’arrivée.

Viktor Orban a, quant à lui, fermé les portes de la Hongrie aux étrangers, quelle que soit leur provenance, depuis le 1er septembre. Seuls les ressortissants hongrois et les personnes résidentes peuvent entrer en Hongrie à condition de respecter une quarantaine obligatoire de 10 jours.

Le Royaume-Uni a mis en place une « liste rouge » de 33 pays. Le Brésil, l’Afrique du Sud, les Émirats arabes unis et le Portugal sont concernés. Bien que la France métropolitaine ne soit pas présente dans cette « travel ban », la Guyane française fait parti des régions proscrites. Ces restrictions ne s’appliquent pas aux citoyens britanniques et irlandais, ni aux personnes résidant au Royaume-Uni. Ces derniers devront tout de même se soumettre à une série de tests PCR et se placer en quarantaine pendant une période de dix jours. Compte tenu du confinement en vigueur, il est actuellement interdit de quitter le territoire britannique sauf motifs impérieux.

… Et dans le reste du monde

Le Canada a interdit l’entrée sur son territoire aux étrangers dont la présence n’est pas jugée essentielle. La liste des exceptions est toutefois assez large. Cela regroupe les membres de la famille d’un citoyen canadien ou d’un résident permanent, les travailleurs temporaires et leur famille, les titulaires d’un permis d’étude ou encore un motif d’ordre humanitaire. La fermeture de la frontière terrestre entre les Etats-Unis et le Canada pour l’ensemble des déplacements non-essentiels a été prolongée jusqu’au 21 mars 2021.

Alors que Donald Trump avait laissé entendre une levée des interdictions d’entrer aux États-Unis, Joe Biden a immédiatement fait marche arrière dès sa prise de fonction. Cette décision fait partie du plan de lutte de la nouvelle administration pour contrer la flambée de l’épidémie dans le pays. En effet, ce sont les États-Unis qui recensent le plus de cas positifs (28 millions) et de décès (514 000) au monde. Pour freiner la progression de la pandémie, les frontières américaines sont fermées aux pays de l’espace Schengen, ainsi qu’aux ressortissants du Royaume-Uni, de l’Irlande, du Brésil et de l’Afrique du Sud. Ces restrictions d’accès sont également valables pour les étrangers immigrants. Les États-Unis ont suspendu la délivrance de plusieurs catégories de visas temporaires de travail. Cependant, un certain nombre d’exceptions sont prévues au titre de l’intérêt national américains. Ces dérogations sont attribuées au cas par cas. Pour savoir si votre situation peut faire l’objet d’une exception, il convient de consulter le site de l’Ambassade de France aux Etats-Unis.

La Nouvelle-Zélande, un des pays modèles dans le contrôle de l’épidémie de Covid-19, refuse toujours l’entrée aux ressortissants étrangers. Seuls les résidents permanents et les titulaires d’un visa de résident non-permanent en cours d’utilisation sont autorisés à pénétrer sur le sol néo-zélandais. Des catégories de travailleurs jugés « essentiels », comme le personnel de santé, peuvent toutefois obtenir une autorisation d’entrée dérogatoire.

En Australie, l’ouverture des frontières n’est pas à l’ordre du jour. Les frontières extérieures demeurent fermées pour les voyageurs en provenance de l’étranger, sauf pour les citoyens australiens, les résidents permanents et leurs conjoints et les voyageurs en transit. Les étrangers devant impérativement se rendre en Australie doivent solliciter une dérogation. En cas d’autorisation d’entrer sur le territoire, les voyageurs devront se placer en quarantaine durant deux semaines… à leur charge.

La Chine a suspendu temporairement l’entrée des ressortissants étrangers sur son territoire continental. En cas de motif urgent, les étrangers devant se rendre en Chine peuvent présenter une demande de visa auprès d’une ambassade chinoise. En ce qui concerne Hong Kong, les non-résidents du monde entier – hors Chine, Macao et Taïwan – sont interdits d’entrer.

Depuis le début de la pandémie, aucun ressortissant étranger n’est autorisé à pénétrer en Russie, y compris les étrangers munis d’un titre de séjour temporaire. Toutefois, la détention d’un titre de séjour permanent ou le fait de posséder un visa privé en lien avec le décès d’un proche sont des exceptions. Enfin, les ressortissants étrangers détenteurs d’un permis de travail « VKS » sont autorisés à rentrer en Russie. Par contre, ils devront impérativement entrer en contact avec l’Association of European Businesses (AEB).

Depuis mi-mars 2020 et la mise en place de l’état d’urgence sanitaire, les frontières du Maroc sont verrouillées. Les mesures ont peu à peu été assouplies. À l’heure actuelle, les citoyens marocains, les résidents et les citoyens étrangers se rendant au Maroc pour une mission officielle ont le droit d’entrer et de sortir du territoire. Par contre, le Maroc ferme ses frontières et suspend ses vols en direction de plusieurs pays, dont l’Allemagne, la Turquie, l’Australie, le Brésil, l’Afrique du Sud, le Royaume-Uni…

Enfin, Israël a été contraint de verrouiller ses frontières, et ce malgré une politique vaccinale parmi les plus efficaces. Depuis fin janvier, les autorités israéliennes interdisent tout vol en provenance de l’étranger. Les frontières terrestres avec l’Egypte et la Jordanie sont également fermées. Seuls trois motifs sont tolérés pour quitter le pays : une procédure judiciaire, un traitement médical ou bien un enterrement.

L’instabilité de la situation sanitaire oblige l’ensemble des États à une adaptation de leurs restrictions au jour le jour. Nous vous recommandons donc fortement de vous rendre sur le site du ministère français des Affaires Étrangères afin de consulter les réglementations en vigueur dans chacun des pays.

Lire la suite
Publicité
1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Crise sanitaire : ces pays qui ferment leurs frontières -

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR