fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Sécurité dans le monde : gros plan sur les zones de vigilance du 23 au 28 juin

Tour d’horizon de l’actualité internationale avec notre partenaire International SOS, pour la période du 23 au 28 juin.

Publié

le

Afrique

> Bénin/Côte d’Ivoire

Les zones nord de ces deux pays, frontalières avec le sud du Burkina Faso, ont subi plusieurs attaques ces dernières semaines. Ces offensives rappellent la menace terroriste constante, au sud de la bande sahélienne, de l’EIGS (État islamique dans le Grand Sahara) et du GSIM (Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans, qui a notamment enlevé le journaliste français Olivier Dubois le 8 avril dernier). Au Bénin, ces groupes armés ont été signalés dans les départements de l’Atacora (nord-ouest) et de l’Alibori (nord-est). En Côte d’Ivoire, ce sont les districts des Savanes (extrême nord du pays) et de Zanzan (nord-est), dont les abords du parc de la Comoé, où ces incursions terroristes ont été relevées.

> Éthiopie

Reportées à deux reprises en raison de problèmes sécuritaires et logistiques, les élections législatives se sont tenues le 21 avril dans un contexte particulier, une centaine de circonscriptions dans le pays n’ayant pu accéder au vote. C’est la cas notamment dans l’ensemble de la région du Tigré, au nord du pays, où la situation sécuritaire reste dégradée depuis le début de la campagne militaire menée par le gouvernement fédéral contre le Front populaire de libération du Tigré (TPLF) en novembre dernier. Si le parti du Premier ministre Abiy Ahmed (Parti de la prospérité) semble favori de ce scrutin, des troubles sociaux ne sont pas à exclure dans l’attente des résultats, dans la capitale Addis-Abeba et dans les États de Benishangul-Gumuz, Oromia et Amhara.

> Sénégal

Les partisans du Mouvement pour la défense de la démocratie (M2D), qui regroupe une partie de la société civile et des partis d’opposition, continuent de réclamer la libération des militants politiques arrêtés en mars dernier après avoir protesté contre l’interpellation d’Ousmane Sonko, leader du Parti des patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (Pastef) et ancien candidat aux élections présidentielles de février 2019. Malgré la libération sous contrôle judiciaire de ce dernier et des déclarations politiques qui tendent à l’apaisement, des incidents ont été constatés lors de la tournée du président Macky Sall dans le pays. Plus largement, les manifestations initiées dans les principales villes sénégalaises depuis le 11 de ce mois vont aussi faire l’objet d’une nouvelle mobilisation ce 23 juin.

Afrique du Nord/Moyen-Orient

> Iran

Le conservateur Ebrahim Raïssi, élu dès le premier tour de la présidentielle du vendredi 18 juin, prendra ses fonctions en août prochain. Sa victoire ne devrait pas remettre en cause les pourparlers sur le nucléaire iranien, relancés depuis l’élection de Joe Biden à la Maison blanche et qui visent à l’élaboration d’un accord intérimaire sur cette question cruciale pour l’équilibre de la région.

> Israël/Territoires palestiniens

Les braises de l’accord de cessez-le-feu signé le 21 mai au terme de onze jours de conflit intense entre Tsahal et le Hamas ne sont pas éteintes, comme en témoigne l’initiative de l’aviation israélienne qui a ciblé, le 16 juin, des positions du mouvement islamiste palestinien dans la bande de Gaza, après avoir été visée par plusieurs ballons incendiaires. Ces nouveaux incidents sont aussi les premiers relevés depuis l’accession au pouvoir de la coalition menée par Naftali Benett. Cette permanence des tensions s’exprime également à Jérusalem-Est, avec notamment le risque de dérives autour des marches conduites par des militants d’extrême droite.

> Tunisie

La vidéo de l’arrestation d’un jeune homme de 15 ans, mort au terme de son interpellation par la police, a suscité un vent de colère à l’endroit des forces de l’ordre. Cette nouvelle fronde de la population fait aussi écho aux fortes tensions sociales de janvier dernier, exprimées lors de manifestations sur fond de difficultés socio-économiques et de condamnations de l’impunité policière. Ce nouvel épisode de violence reprochée aux forces de l’ordre a déclenché des rassemblements ponctués d’échauffourées depuis plus d’une semaine dans l’agglomération de Tunis, particulièrement dans les quartiers de Sidi Hassine, Ettadhamen et de la Cité Al Intilaka.

Amériques

> Colombie

Malgré l’annonce, le 14 juin, de la suspension du mouvement de contestation sociale né d’un projet de réforme fiscale (abandonné depuis), des affrontements ont éclaté le 17 juin dans la ville de Cali. Une personne a perdu la vie et quatre autres ont été blessées dans ces heurts. Les négociations entre le président Iván Duque et les représentants de ce mouvement restent pour l’instant au point mort, un statu quo qui pourrait favoriser la reprise d’autres manifestations dans le pays, notamment dans la capitale Bogota ainsi qu’à Bucaramenga et Cali, avec des risques de violences associées.

> Pérou

Arrivé en tête de l’élection présidentielle du 6 juin (avec 50,12 % des suffrages exprimés contre 49,87% pour Keiko Fujimori), Pedro Castillo reste dans l’attente de la proclamation officielle des résultats, l’autorité de contrôle des élections étudiant encore les recours déposés par sa rivale défaite. En attendant l’investiture officielle attendue le 28 juillet prochain, les partisans des deux camps font entendre leur voix, à l’image des milliers d’entre eux qui se sont réunis dans le calme le 19 juin à Lima, entourés toutefois par d’importants dispositifs de sécurité. Au-delà de la capitale, d’autres rassemblements ont eu lieu dans différentes villes péruviennes, dont Cuzco (partie sud du pays, au cœur de la cordillère des Andes) et Ayacucho.

Asie-Pacifique

> Bhoutan/Népal

Ces deux pays de la chaîne de l’Himalaya sont victimes de pluies torrentielles depuis le 16 juin. Au moins seize personnes ont perdu la vie et des dizaines d’autres sont portées disparues dans ces inondations et glissements de terrain qui illustrent l’augmentation des catastrophes climatiques dans les pays himalayens ces dernières années.

> Birmanie (Myanmar)

L’opposition au pouvoir militaire s’étoffe avec la participation conjointe de groupes locaux antimilitaires et d’organisations armées ethniques qui mènent des initiatives communes dans les États de Kayin (ou Karen), Kayah, Chin, Shan, Mon et dans les régions de Magway, Bago et Sagaing. En outre, plusieurs attaques à la bombe sont dirigées contre des cibles diverses dans les villes de Mandalay et Yangon.

Europe/Communauté des États indépendants (CEI)

> Arménie

Mis en cause au terme de la guerre dans le Haut-Karabakh qui s’est soldée par la reddition de l’Arménie et le cessez-le feu de novembre 2020, le Premier ministre Nikol Pachinian et son parti du Contrat civil ont tout de même remporté les élections législatives ce 20 juin avec 53,9% des voix. Le parti de son principal rival et ancien président arménien Robert Kotcharian (Bloc Arménie) – qui n’a été crédité que de 21% des suffrages – conteste cependant les résultats de ce scrutin qui s’est déroulé sans incident notable. L’équipe de Nikol Pachinian devra continuer à faire face à de nombreux sensibles, dont la recrudescence récente des incidents transfrontaliers entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, les difficultés socio-économiques et les phénomènes de corruption qui impliquent une grande partie de la classe dirigeante arménienne.

> Espagne

Neuf militants indépendantistes catalans emprisonnés lors de la tentative de sécession de l’automne 2017 ont été graciés ce 21 juin par le Premier ministre Pedro Sanchez. Annoncée dans le dessein d’apaiser les tensions, cette décision a néanmoins suscité quelques vives réactions, la droite espagnole étant globalement opposée à ces tentatives de réconciliation nationale. Des échauffourées entre indépendantistes et forces de l’ordre ont également été constatées à Barcelone.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR