fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Coronavirus : quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Tous les jeudis, le Journal des Français à l’étranger, en partenariat avec la Caisse des Français de l’Etranger, fait un point sur la pandémie de coronavirus à travers le monde

Publié

le

foyers épidémiques dans le monde, clusters

Le coronavirus aujourd’hui dans le monde :

Environ 200 millions de personnes contaminées

Plus de 4,25 millions de décès

Afrique

De façon contrastée suivant les régions, le continent africain est confronté depuis plusieurs mois à une vague de Covid-19 plus meurtrière que les précédentes. Globalement, les chiffres de la pandémie sont bien moins importants en Afrique qu’en Europe ou dans les Amériques, mais les éléments transmis sont difficilement vérifiables, peu de tests sont pratiqués et les données sur le Covid-19 relevées dans les pays africains sont souvent soupçonnées d’être sous évaluées et parfois peu représentatifs de la réalité. La vaccination ne progresse pas suffisamment rapidement à travers le continent pour cause d’approvisionnements incertains, des prix prohibitifs de certains vaccins et du peu de confiance des populations face aux nouvelles technologies utilisées pour les sérums anti Covid-19 disponibles actuellement.

En Afrique du Sud, le pic de la troisième vague de contaminations semble passé, mais la prudence reste indispensable dans plusieurs zones du pays, la difficulté étant de faire respecter certaines règles sans paralyser totalement l’activité économique. Les restrictions continuent d’être assouplies et la firme pharmaceutique sud-africaine Aspen a livré son premier lot de vaccins Covid-19 fabriqué sur place et réservé aux patients africains. Dans la plupart des pays voisins de l’Afrique du Sud, le nombre de cas répertoriés est en hausse comme au Botswana, au Malawi ou au Mozambique . Des restrictions sont en place (couvre-feu etc.) mais les services de santé sont débordés et manquent de fournitures adéquates. Au large du Mozambique, Madagascar (où le nombre de cas recensés quotidiennement est en baisse) et Maurice vaccinent leur population au rythme de l’arrivée des doses obtenues.  Les taux d’incidence annoncés sont décroissants en Namibie, en Zambie et en Angola, ce qui n’empêche nullement des situations sanitaires très difficiles. Comme l’Afrique du Sud ou le Mozambique, la Namibie est sur la “liste rouge“ de l’UE, bien que le pays signale moins de cas ces dernières semaines … La République démocratique du Congo, figure aussi sur cette liste rouge des “pays dans lesquels une circulation active du virus est observée avec une présence de variants préoccupants“, mais en RDC, les données sont peu actualisées en raison d’une grève des médecins qui réclament la régularisation de leur situation salariale (la grève a été suspendue le 4 août), ceci dans un contexte de diffusion croissante du variant Delta et alors que les gestes barrières ne sont plus assez respectés et que la vaccination est suspendue pour cause de rupture de stock. Au Congo-Brazzaville l’état d’urgence a été reconduit et la vaccination est devenue obligatoire pour tous les personnels de santé, les futurs étudiants de l’université publique ainsi que les fonctionnaires évoluant au sein des ministères. Cette mesures crée de nombreux mécontentements. Le Rwanda, sort d’un confinement de deux semaines et tente de contenir la troisième vague de Covid-19 ayant éprouvé et épuisé le système de santé. La Tanzanie (pays pour lequel les chiffres de la pandémie sont inexistants) a finalement débuté sa campagne vaccinale et le Burundi a accepté également, il y a peu, l’offre de la Banque mondiale de lui fournir des vaccins. En Ouganda, le confinement de plus de 40 jours s’est terminé le 30 juillet, la courbe épidémique est en phase ascendante et la vie reprend. La vaccination a été ralentie pour cause de pénurie de sérums, mais des livraisons sont attendues par les autorités ougandaises. Le Kenya manque aussi de vaccins et surtout d’oxygène, le nombre de contaminations et de décès est à nouveau en hausse.

Plutôt stables ou en baisse au Soudan, au Soudan du Sud et au Tchad, les chiffres communiqués par les pays de cette région d’Afrique semblent par contre reprendre de la vigueur en Ethiopie ainsi qu’en Somalie, les campagnes de vaccinations restent trop lentes. L’ Érythrée, située également dans l’Est de l’Afrique est le dernier Etat du continent à se montrer encore réfractaire à la vaccination anti Covid-19. La Libye, qui fait face à une recrudescence des cas de Covid-19, a reçu cette semaine 2 millions de doses du vaccin chinois Sinopharm. Des couvre-feux sont en vigueur dans certaines parties du pays. Le Niger et le Nigéria voient leur courbes épidémiques respectives grimper légèrement (d’après les chiffres recensés), mais c’est plutôt économiquement que ces pays souffrent réellement de la crise du Covid-19 au quotidien. Les confinements et restrictions diverses empêchant les déplacements et les échanges commerciaux font craindre des pénuries de toutes sortes, surtout dans les grandes villes densément peuplées. Des vaccins sont distribués, mais ils restent insuffisants et parfois peu convoités.

Dans la plupart des pays d’Afrique de l’Ouest, la situation sanitaire liée à la pandémie paraît être à peu près sous contrôle. Les chiffres sont en hausse en Côte d’Ivoire, mais les gestes barrières restent peu respectés et la vaccination à un taux plus que bas (0,34% de la population ivoirienne est entièrement vaccinée). Seul le Sénégal envoie de réels signaux de détresse et les hôpitaux de Dakar sont proche de la saturation. La troisième vague de coronavirus au Sénégal, due en grande partie au variant Delta, entraîne une pénurie d’oxygène et remet au centre des débats le défi de la vaccination de masse qui essaie d’être plus efficace à l’aide du peu de moyens disponibles. En Mauritanie, le nombre de nouveaux cas recensés est en hausse, mais le rythme de  la campagne de vaccination s’intensifie.

L’Algérie est toujours aux prises avec le variant Delta, la recrudescence de l’épidémie se traduit avant tout par une pénurie d’oxygène dans certains hôpitaux. Face à cette troisième vague, les autorités ont interdit l’accès à certaines plages, fermé à nouveau les mosquées dans les préfectures les plus affectées (dont Alger, Oran, Constantine et Sétif) et promis d’accélérer la campagne de vaccination qui a pris du retard. Au Maroc,  afin d’enrayer la flambée de contaminations de Covid qui frappe aussi le pays, un couvre-feu élargi est entré en vigueur le 3 août. Les autorités ont décidé de restreindre les déplacements vers et depuis Casablanca, ainsi qu’autour de Marrakech et d’Agadir, sauf pour les personnes munies d’un passeport vaccinal ou se déplaçant pour des raisons professionnelles ou médicales. D’autres mesures restrictives ont été décidées et le Royaume mise sur sa campagne de vaccination (plutôt efficace) pour freiner la pandémie. La Tunisie a enregistré la semaine dernière un taux de mortalité lié au Covid-19 très inquiétant et pourtant la situation s’améliore, le pic de contaminations est passé. Les hôpitaux sont saturés et l’oxygène et les vaccins manquent malgré des dons venus du monde entier ces dernières semaines.

Lien vers le site Africa CDC (le Centre africain pour le Contrôle et la Prévention des Maladies ) qui répertorie par pays, sur le continent africain, le pourcentage de population vaccinée.

Amériques

Au Canada, comme ailleurs, une petite remontée des cas se fait sentir, mais la vaccination avance rapidement, tous les moyens sont bons pour attirer les personnes vers les centres de vaccination. Au Québec, une loterie exclusivement destinée aux personnes vaccinées a été lancée par le ministère de la Santé. Cette idée rencontre un vif succès dans la province. Par ailleurs, les jeunes entre 12 et 17 ans ayant reçu au moins une dose de vaccin peuvent gagner chaque semaine deux bourses d’études de 10.000 dollars et participer fin septembre, s’ils ont reçu leurs 2 doses, a un tirage au sort mettant en jeu 16 bourses de 20.000 dollars… Le Canada prévoit toujours de rouvrir ses frontières aux voyageurs étrangers vaccinés le 7 septembre prochain.

Aux États-unis, l’objectif de 70% d’adultes vaccinés attendu par le président américain pour le 4 juillet a été atteint, mais avec un mois de retard. Malgré tout, le variant Delta fait repartir en flèche la courbe des contaminations. Les États les plus touchés par cette reprise de l’épidémie sont la Floride, le Texas et la Louisiane. Il semblerait que les personnes non vaccinées soient en général les plus gravement atteintes et que ce soient (soit disant) plus ou moins les seules à décéder encore de la maladie. Cette annonce a créé un sursaut d’engouement de la part des américains pour les centres de vaccination. De nombreux fonctionnaires sont déjà dans l’obligation de se faire immuniser contre le Covid-19 et de plus en plus d’entreprises réfléchissent aux moyens d’imposer cette règles à leurs employés. Le plus d’opposants à la vaccination se situent dans le Midwest et dans le sud du pays. Pour le moment, les États-Unis maintiennent les restrictions pour les voyages internationaux, mais réfléchissent quand même à la possibilité d’une ouverture de leur territoire pour les voyageurs vaccinés…

Au Mexique, le nombre d’infections au Covid-19 augmente également, touchant des personnes plus jeunes que pendant les vagues précédentes, mais la vaccination progresse et les cas graves ainsi que les décès sont moins nombreux. Le président mexicain a annoncé lundi 2 août qu’il excluait le recours à un pass sanitaire pour accéder aux lieux publics. Cuba fait face à une recrudescence des cas de Covid-19 sur fond d’une crise sociale importante. Par ailleurs, malgré les mesures renforcées et les moyens déjà déployés, la situation sanitaire de la zone Antilles-Guyane poursuit sa dégradation. La Guadeloupe connaît une vague épidémique sans précédent et est à nouveau confinée pour 3 semaines depuis hier (4 août 2021). La Martinique subit également couvre-feu et confinement depuis la fin du mois de juillet, ces mesures sont violemment controversées, des émeutes ont eu lieu. Dans les 2 îles, les hôpitaux sont débordés et les populations peu enclines à se faire vacciner. Des mesures sont prises aussi à Saint-Barth et à Saint-Martin.

La situation sanitaire s’améliore enfin dans plusieurs pays d’Amérique latine. Le Brésil connait une légère accalmie, le nombre des contaminations et des décès liés au Covid-19 chutent enfin, mais le variant Delta étant présent sur le territoire brésilien, l’inquiétude et la prudence restent indispensables. La vaccination suit son cours. Le CNRS en Amérique du sud met régulièrement à jour des informations détaillées sur la situation liée au Coronavirus et sur l’avancement des campagnes de vaccinations dans la plupart des pays de cette zone géographique .

Asie

Le variant Delta circule toujours activement en Asie. Même la Chine, sortie de la pandémie depuis de longs mois, est à nouveau confrontée à l’apparition de foyers épidémiques dans plusieurs de ses provinces. Des dépistages massifs de la population chinoise et des confinements sont en cours, comme à Nankin ou dans un quartier au nord de Pékin, et le variant Delta a même été repéré dans la ville de Wuhan, berceau reconnu de l’épidémie de Covid-19. Au Népal, les chiffres sont de nouveau en hausse et la situation demeure tendue dans les centres de soins où l’oxygène fait souvent défaut. En Inde, les cas de contamination au Covid-19 sont en net recul, mais les hôpitaux du pays affrontent une autre épidémie, une maladie fongique nommée “champignon noir” ou “black fungus”. Cette infection apparaît en général dans les pays qui utilisent des stéroïdes à haute dose pour soigner les infections liées au Covid-19. La vaccination se poursuit (trop) lentement. Au large de la pointe Sud-Est de l’Inde, le Sri Lanka subit les assauts du variants Delta, les écoles sont fermées depuis de longs mois, mais la Chine soutient activement le Sri Lanka (dons de vaccins et autres équipements) dans son programme de vaccination qui se déploie rapidement.

Au Bangladesh, les autorités ont levé les restrictions de sortie et de déplacement entre le 16 et le 23 juillet pour permettre à la population de célébrer normalement l’Aïd El-Kébir (l’une des plus grandes fêtes religieuses de l’année). Depuis la fin des célébrations, le taux d’incidence est en nette augmentation et les experts craignent que ce ne ne soit le début d’une nouvelle vague de contaminations. La situation ne s’améliore pas non plus en Birmanie, ni sur le plan sécuritaire ni sur celui du Covid-19. Le régime autoritaire en place depuis 6 mois semble avoir d’autres priorités que de mettre en place un programme de vaccination ou venir en aide à la population. En Thaïlande l’épidémie progresse toujours, plusieurs provinces ont été placées sous un régime de semi confinement assorti d’un couvre-feu. Bangkok reste la province la plus touchée avec la majorité des infections et des décès constatés. Une campagne vaccinale est en cours. Hausse des cas aussi au Vietnam, où les autorités tentent de couper la route au variant Delta. Des mesures restrictives sont prises et le Premier ministre a chargé le ministère de la Santé de réformer son système de traitement et d’accélérer la production nationale de vaccins anti-Covid-19 en parallèle à la campagne de vaccination utilisant des vaccins importés. Le Cambodge n’est pas épargné, mais la vaccination avance rapidement dans le pays. Des mesures de restriction sont en vigueur et face à la situation, le gouvernement cambodgien a décidé de bloquer les huit provinces partageant la frontière avec la Thaïlande et d’appliquer un couvre-feu à l’échelle nationale pour couper la chaîne d’infection du variant Delta.

En Indonésie, l’état d’urgence est maintenu jusqu’au 9 août, ainsi que d’autres restrictions en vigueur dans certaines localités. Plusieurs villes et provinces, y compris Jakarta, sont soumises à ces restrictions. Ces mesures plus strictes auraient enfin conduit à “des améliorations au niveau national” en termes de nombre quotidien de nouveaux cas de Covid-19, de nombre de cas actifs, de rétablissement et de taux d’occupation des lits d’hôpitaux. Le taux de létalité reste malheureusement très élevé. La Malaisie connait une flambée de cas et a prolongé l’état d’urgence sanitaire dans l’État du Sarawak jusqu’en février 2022, les hôpitaux sont débordés. Aux Philippines, la crainte face au variant Delta et à une recrudescence des infections, a poussé les autorités à décider d’un confinement de deux semaines qui débutera à Manille à partir du 6 août. le Japon ne fait pas exception dans la région, plus de cas de Covid sont déclarés chaque jour et le gouvernement affirme que la situation actuelle n’est pas liée aux Jeux Olympiques. Un nouvel état d’urgence est entré en vigueur le 2 août dans trois départements limitrophes de la capitale ainsi qu’à Osaka. Tokyo est sous état d’urgence depuis le 8 juillet, mais les bars et restaurants de la ville font de la résistance et continuent de servir de l’alcool après 19 heures… En Corée du Sud un nouveau variant a fait son apparition, il s’agit du variant Delta Plus. cette nouvelle mutation se distingue par une modification au niveau de la protéine Spike (déjà notifiée dans le variant Bêta), ce qui pourrait la rendre capable d’échapper aux anticorps induits par le vaccin d’AstraZeneca. Pour l’instant, cette mutation reste rare et n’a pas été classée par l’OMS parmi les variants préoccupants.

L’Iran a enregistré dernièrement son plus grand nombre de cas d’infections au Covid-19 depuis le début de la pandémie, ces chiffres seraient largement sous-évalués et il est possible que la situation se dégrade encore davantage. En Israël, des restrictions ont été ré-instaurées et le pays souhaite proposer rapidement une troisième dose de vaccin aux plus de 60 ans. Pourtant, l’OMS mène un combat contre l’injection immédiate d’une troisième dose dans certains pays “riches”, incitant les autorités à remettre à plus tard ces “injections rappel“ et à livrer au plus vite les stocks de vaccins disponibles aux pays les plus démunis.

Europe

Une bonne nouvelle a été annoncée hier soir, 4 août : les voyageurs français vaccinés et venant de France métropolitaine pourront se rendre en Angleterre à partir du dimanche 8août, sans avoir à effectuer de quarantaine ! En France malgré tout, la situation reste tendue, les zones appréciées des vacanciers voient leur taux d’incidence repartir à la hausse. Des mesures pour tenter de freiner la circulation du virus ont de nouveau été instaurées en Haute Corse et en Corse du Sud.

Pour connaître plus en détail les mesures mises en place dans les pays d’Europe, le site touteleurope.eu  fait régulièrement un point sur chaque pays de l’Union.

Océanie

En Australie, l’épidémie se propage et plusieurs confinements sont en cours dans différentes villes pour des durées plus ou moins importantes. Le nombre de cas a bondi à Sydney, où la police a dû intervenir pour empêcher des manifestations contre le confinement strict qui doit durer jusqu’à la fin du mois d’août.

La Nouvelle-Zélande a suspendu sa “bulle de voyage“ avec l’Australie. Les frontières sont fermées.

La situation reste difficile aux Fidji, la vaccination des employés du public et du privé a été rendue obligatoire dans l’archipel.

Une assurance santé unique pour les soins liés au virus !

En savoir plus

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR