fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Coronavirus : quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Tous les jeudis, le Journal des Français à l’étranger, en partenariat avec la Caisse des Français de l’Etranger, fait un point sur la pandémie de coronavirus à travers le monde

Publié

le

Coronavirus : quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Le coronavirus aujourd’hui dans le monde :

Environ 245 millions de personnes contaminées

Plus de 4,96 millions de décès

Afrique

Avant le sommet des dirigeants du G20 ce week-end, 48 ambassadeurs et sympathisants d’UNICEF Afrique se sont unis pour demander que plus de doses de vaccin soit livrées sur le continent africain d’ici décembre. Il semblerait, d’après un article publié sur le site de l’UNICEF et, selon une nouvelle analyse, que “les membres du G20 aient reçu 15 fois plus de doses de vaccin contre le Covid-19 que les pays d’Afrique Sub-Saharienne“.

Par ailleurs, toujours concernant les vaccins contre le Covid-19, certains pays d’Afrique commencent à imposer de façon détournée l’obligation vaccinale (pour certains métiers, ou en interdisant les services administratifs aux personnes non vaccinées, etc.), ce qui pose parfois des problèmes d’ordre légal. Plusieurs syndicats se dressent à travers le continent et crient à la violation des lois et des droits humains.

La campagne de vaccination piétine en Afrique du Sud. Des experts reconnus annoncent déjà le risque élevé d’une quatrième vague “catastrophique“ de l’épidémie à partir du mois prochain. Peut-être ces inquiétudes sont elles divulguées dans l’espoir que la population se presse davantage à avoir recours aux sérums actuellement proposés. D’après les chiffres communiqués par les différents États, les taux d’incidences sont en baisse dans la plupart des pays d’Afrique australe : Botswana, Namibie, Angola, Zimbabwe, Zambie, Malawi, RDC (République démocratique du Congo) ou encore le Mozambique. Malgré tout, dans ces pays, des mesures restrictives parfois strictes, sont en vigueur et un passeport vaccinal est exigé pour de nombreuses activités (mais aussi pour pouvoir travailler etc.). Le 23 octobre, le gouvernement namibien a suspendu le déploiement du vaccin russe Sputnik V sur son territoire. Cette suspension intervient quelques temps après une décision similaire prononcée par l’Autorité sud-africaine de réglementation des produits de santé et serait due à « de nombreuses réserves concernant le fait que les hommes ayant reçu le vaccin aient des risques plus élevés de contracter le VIH ». Le laboratoire russe a condamné les décisions de ces deux pays qu’il juge « infondées ». Le Vaccin Sputnik V n’a toujours pas été approuvé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Dans l’océan indien, face au Mozambique, les chiffres liés à la pandémie restent stables à Madagascar. La Grande île rouvre prudemment ses frontières mais, même si un regain d’intérêt pour la vaccination anti-covid est constaté dans les grandes villes et les villes à vocation touristique, le taux de vaccination reste encore très faible (moins d’1% de la population est entièrement vaccinée). À la Réunion, alors que les indicateurs restaient stables la semaine dernière, ils repartent à la hausse depuis quelques jours. Dés qu’une amélioration se fait sentir, il semblerait que les gestes barrières ne soient plus suffisamment respectés ( 56% des réunionnais disposent d’un schéma vaccinal complet). À Maurice , le nombre de contamination indique aussi une légère reprise, 66% des habitant de l’île sont entièrement vaccinés (l’île a rouvert ses frontières aux touristes vaccinés depuis le 1er octobre).

Au Kenya, le couvre-feu en place depuis mars 2020 a été levé, le nombre de nouvelles contaminations a fortement diminué ces dernières semaines, mais les autorités, qui souhaitent relancer l’économie du pays, appellent les kenyans à la plus grande vigilance. Dans les pays voisins du Kenya : Ethiopie, Soudan du Sud et du Nord, les chiffres du Covid-19 communiqués sont en baisse, mais les divers conflits et difficultés qu’affrontent ces territoires doivent certainement rendre très difficiles des estimations précises. En Egypte, le nombre de nouvelle contaminations quotidiennes est toujours en hausse, un peu plus de 8% des égyptiens sont totalement vaccinés. Au Tchad, les chiffres restent bas, mais la fermeture des frontières, les mesures restrictives,  la sècheresse, les inondations, etc. remettent avant tout en question la sécurité alimentaire. Au Niger la courbe épidémiologique parait stable, la vaccination se poursuit, mais l’engouement de la population demeure faible. Au Nigéria, la circulation du virus semble reprendre de la vigueur, moins de 2% de la population est entièrement vaccinée. Une reprise de l’épidémie est également toujours indiquée au Congo-Brazzaville, mais des mesures très strictes sont actuellement en vigueur et la vaccination progresse.

Au Cameroun, les chiffres sont en baisse, mais les obligations vaccinales imposées dans de nombreux domaines et sans encadrements législatifs suffisants inquiètent l’ordre des avocats du pays. Au Gabon également, la grogne monte face à l’obligation de présenter un schéma vaccinal complet pour accéder à de nombreuses activités. Dés le 1er novembre il faudra présenter des attestations sécurisées (au travers d’un QR code). Le gouvernement souhaite ainsi combattre les faux carnets de vaccination en circulation dans le pays. Au Togo, l’épidémie recule toujours et le gouvernement demande une preuve de vaccination pour accéder aux bâtiments administratifs (environ 5,1% de la population est vaccinée). En Guinée également, les chiffres sont en baisse, mais un carnet de vaccination est demandé aux citoyens qui désirent accéder aux services publics (population au schéma vaccinal complet : 5,4%). L’épidémie semble sous contrôle en Côte d’Ivoire, environ 6% des habitants du pays sont vaccinés et la vaccination va de plus en plus s’imposer dans la réalisation des activités quotidiennes avec l’instauration d’un Pass sanitaire… Une remontée du nombre de cas est signalée en Mauritanie où plus de 12% de la population a reçu 2 doses de vaccin contre le Covid-19.

En Algérie, l’épidémie de coronavirus poursuit sa décrue. Rassurés, les citoyens on tendance à bouder la vaccination, pendant que les spécialistes ne cessent d’alerter quant à une éventuelle “nouvelle vague“ qui pourrait être désastreuse. Au Maroc, où les chiffres baissent toujours, plus de 58% de la population est entièrement vaccinée et l’accès à plusieurs lieux publics est désormais soumis à un pass sanitaire (transports, administrations, commerces, établissements touristiques et hôteliers, restaurants, cafés, salles de sport, hammams, etc). Cet outil, censé rassurer et encourager les citoyens à se faire vacciner, est loin de faire l’unanimité dans le royaume. En Tunisie la situation sanitaire s’améliore, plus de  37% de la population est vaccinée.

  • Le Centre africain pour le Contrôle et la Prévention des Maladies met régulièrement à jour les informations disponibles concernant la pandémie de coronavirus en Afrique,
  • et les publications du site  “Our World in Data“, dirigées par l’Université d’Oxford et rédigées par Max Roser (historien social et économiste du développement) fournissent des indications sur le taux de vaccination par continent, puis par pays.

Amériques

Au Canada, le nombre moyen de nouveaux cas recensés chaque jour diminue encore. Comme ailleurs dans le monde, les restrictions liées au Covid se multiplient, déclenchant parfois les protestations d’une part de l’opinion publique. Environ 75% de la population canadienne a reçu 2 doses de vaccin contre le Covid-19. Les mesures en vigueur, qui diffèrent selon les provinces, sont détaillées sur le site du gouvernement Canadien.

Aux États-Unis également, la courbe épidémique décroît pendant que le carcan des mesures anti-Covid et surtout des obligations vaccinales créent des polémiques. Plusieurs milliers d’employés de la ville de New York, dont un grand nombre de pompiers (certains refusant d’être vaccinés contre le Covid-19), ont défilé cette semaine sur le pont de Brooklyn pour protester contre l’obligation vaccinale annoncée la semaine dernière par la mairie. Par ailleurs, même si la vaccination des enfants à partir de 12 ans (et certainement rapidement même pour les plus jeunes) est fortement recommandée aux États-Unis, l’administration américaine a indiqué que les moins de dix-huit ans n’auront pas besoin de prouver qu’ils sont vaccinés contre le Covid-19 pour entrer aux États-Unis après le 8 novembre. Plus d’informations précises, par États, sur le Covid-19 aux USA sur le site “Johns Hopkins, University &Medecine“ 

Au Mexique, les chiffres sont toujours en baisse et, après une récente décision de justice, les adolescents de 12 à 17 ans avec des problèmes de santé ont commencé à être vaccinés contre le Covid-19.

Dans les Caraïbes, quelques îles restent en difficulté face à la pandémie et affichent des chiffres en hausse : la Barbade, les Iles Caïmans, ainsi que Trinité et Tobago.

En Amérique du Sud, les pays dont les indicateurs repartent légèrement en hausse sont l’Equateur, le Pérou, la Bolivie et l’Argentine. Au Chili et en Uruguay la circulation active du virus peine vraisemblablement à être contenue. Au Brésil, c’est encore le président Jair Bolsonaro qui défraie la chronique : sa chaine You Tube a été suspendue cette semaine, après qu’il ait mentionné de “fausses informations médicales“. Il aurait affirmé que les vaccins ne réduisent pas le risque de contracter le Covid-19 et qu’ils provoquent d’autres maladies infectieuses… Le CNRS en Amérique du sud met régulièrement à jour des informations détaillées sur la situation liée au Coronavirus dans la plupart des pays de cette région du monde où l’évolution de la pandémie diffère énormément d’un territoire à l’autre.

Asie

En Chine un confinement est en cours à Lanzhou (au Nord-Ouest), ville de quatre millions d’habitants, en raison d’un rebond de cas de Covid-19. Si les chiffres paraissent dérisoires par rapport à ceux enregistrés quotidiennement dans d’autres parties du monde, l’approche de la date d’ouverture des Jeux Olympique d’hiver de Pékin (qui débuteront le 4 février), pousse le gouvernement à redoubler de vigilance. En Inde, compte tenu de l’amélioration de la situation sanitaire, le gouvernement a décidé de recommencer à délivrer des visas de tourisme et les frontières vont rouvrir prudemment à partir du 15 novembre (avec des règles bien précises). Selon les autorités, environ trois quarts des adultes du pays (soit environ 1,3 milliard de personnes) ont reçu une injection et environ 30% sont complètement vaccinés. La baisse des chiffres du Covid-19 se confirme au Népal, au Sri Lanka et au Bangladesh. En Birmanie, il semble que la réouverture des écoles soient prévues fin octobre, la situation sanitaire s’améliore. Mais au Laos, la courbe épidémiologique reste en hausse, bien que le chiffre des décès soit assez bas (une soixantaine, d’après les données communiquées). Les autorités sanitaires du Laos ont lancé le 22 octobre, un nouveau certificat de vaccination Covid-19 avec un code QR qui permettra une vérification numérique et une meilleure authenticité. En Thaïlande, la vie et le tourisme reprennent. Les voyageurs vaccinés en provenance de plus de 40 pays – dont la France – seront autorisés à entrer en Thaïlande sans être obligés de se soumettre à une quarantaine à partir du 1er novembre. Ils leur faudra fournir un test PCR négatif avant le départ, une assurance santé couvrant la Covid-19 et la preuve d’une réservation d’une nuit dans un hôtel agréé par le gouvernement où attendre le résultat du nouveau test PCR passé à l’arrivée. Une application locale de traçage devra également être téléchargée. Après cela, ils pourront poursuivre librement leur périple à travers la Thaïlande. Dans le contexte où l’épidémie de Covid-19 est partiellement maîtrisée dans le pays, le Vietnam poursuit la réouverture de ses activités.  Certaines destinations touristiques vont petit à petit rouvrir leurs portes aux voyageurs internationaux munis d’un passeport vaccinal, et ce à partir du mois de novembre. Au Cambodge, où l’épidémie recule, 96 % de la population adulte est entièrement vaccinée. Le pays va rouvrir ses frontières aux touristes internationaux (ayant reçus 2 injections anti Covid).

À Singapour,  la stratégie “zéro Covid“ ayant été abandonnée, le taux d’incidence demeure en hausse, mais la cité-État a rouvert aux voyageurs entièrement vaccinés en  provenance de plusieurs pays, dont la France. L’Indonésie a aussi rouvert Bali aux touristes en provenance de 19 pays (dont la France). Mais les conditions d’entrée demeurent très strictes et à l’arrivée, une quarantaine obligatoire de cinq jours est exigée aux frais des voyageurs. Par ailleurs, l’obligation vaccinale imposée à la population de l’archipel indonésien n’est pas toujours bien acceptée. Les cas de Covid sont toujours en baisse aux Philippines, mais le pays reste clos. Le gouvernement de Corée du Sud a annoncé un retour progressif à une vie normale à partir du mois de novembre. Les écoles vont rouvrir et seul des mesures comme le port du masque resteront obligatoires. Mais un léger rebond de l’épidémie a été signalé à Seoul cette semaine et l’inquiétude refait surface parmi la population (70% des coréens du sud sont entièrement vaccinés). Au Japon, l’épidémie paraît maintenant sous contrôle mais, par crainte de voir ruiner ses efforts, le pays reste fermé aux voyageurs étrangers. Une société pharmaceutique japonaise a développé un nouveau vaccin contre le Covid-19, qui sera disponible dés début 2022. Ce sérum sera utilisé pour l’administration de troisièmes doses à la population.

En Iran, la situation sanitaire s’améliore. Les prières de masse ont repris la semaine dernière à Téhéran et les mesures restrictives devraient être allégées. La plupart des écoles du pays vont pouvoir rouvrir. Une circulaire gouvernementale annonce que les fonctionnaires, à l’exception de ceux des forces armées, seront interdits de travail s’ils ne sont pas vaccinés au moins avec une première dose. La Syrie connaît une progression fulgurante de l’épidémie et les chiffres liés au Covid sont également en hausse en Jordanie, en Azerbaïdjan et en Arménie. Le nombre de contaminations diminuent enfin à nouveau en Turquie et Israël va rouvrir dés le 1er novembre aux touristes vaccinés.

Europe

Une reprise de l’épidémie est constatée partout en Europe, de façon plus ou moins importante. Au Royaume-Uni le nombre de cas est en forte hausse et les autorités sanitaires britanniques surveillent de près une nouvelle mutation du variant Delta (AY.4.2 ou Delta plus). Les cas de contaminations et le nombre de décès continuent d’augmenter en Russie et l’Ukraine, qui enregistre aussi des chiffres record, ferme ses écoles dans certaines régions, dont celle de Kiev.

L’Agence européenne des médicaments a approuvé en début de semaine l’administration d’une 3ème dose du vaccin anti-Covid du laboratoire Moderna aux personnes âgées de 18 ans et plus, alors que les autorités sanitaires s’inquiètent d’une baisse du niveau de protection après les premières injections. Ce même organisme a indiqué le lancement de l’examen accéléré de la pilule contre le Covid-19 du laboratoire américain Merck qui viendrait soutenir, en complément des vaccins, la lutte contre le Covid-19,

Pour connaître plus en détail les mesures mises en place dans les pays d’Europe, le site touteleurope.eu  fait régulièrement un point sur chaque pays de l’Union.

Océanie

En Australie, Melbourne est sorti du confinement et la plupart des mesures restrictives sont levées. Le gouvernement australien a annoncé la fin de l’interdiction de voyager à l’étranger sans autorisation à partir du 1er novembre (pour les personnes entièrement vaccinées) et que les frontières du pays allaient rouvrir aux travailleurs qualifiés et aux étudiants internationaux d’ici la fin de l’année. Ces déclarations interviennent alors que le taux d’adultes doublement vaccinés se rapproche de l’objectif de 80%.

En Nouvelle-Zélande, le nombre de contaminations continue d’augmenter car le pays a abandonné sa stratégie “zéro Covid“. Un objectif de vaccination de 90 % de la population éligible a été fixé pour mettre fin aux confinements et autres mesures liées à endiguer la pandémie de coronavirus. Un plan d’ouverture progressive du pays a été communiqué.

Une assurance santé unique pour les soins liés au virus !

En savoir plus

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR