fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Coronavirus : quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Tous les jeudis, le Journal des Français à l’étranger, en partenariat avec la Caisse des Français de l’Etranger, fait un point sur la pandémie de coronavirus à travers le monde

Publié

le

Coronavirus : quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Le coronavirus aujourd’hui dans le monde :

Environ 359 millions de personnes contaminées

Plus de 5,62 millions de décès

Afrique

Sur le continent africain, le virus et ses variants poursuivent leur repli. La Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, la Dre Moeti, a déclaré il y a quelques jours : « Si l’accélération, le pic et le déclin de cette vague ont été inégalés, son impact a été modéré, et l’Afrique s’en sort avec moins de décès et moins d’hospitalisations ». Seuls les pays d’Afrique du Nord ont signalé une hausse des cas au cours de la semaine dernière. L’OMS espère toujours que le mécanisme Covax disposera d’un stock suffisant pour permettre à tous les pays de vacciner au moins 45 % de leur population d’ici mi-2022 … Pour l’instant, environ 10% de la population africaine est entièrement vaccinée, avec d’importantes disparités suivant les territoires.

En Afrique du Sud, la tendance à la baisse se poursuit depuis 4 semaines. La première usine du continent africain qui fabriquera sans intervention extérieure des doses de vaccins, a ouvert au Cap. Ce projet est financé par le milliardaire des biotechnologies Patrick Soon-Shiong, homme d’affaires américain d’origine chinoise, né en Afrique du Sud. Ce Mr Soon-Shiong, également médecin, transférera la technologie à ARN messager de son entreprise californienne NantWorks aux scientifiques sud-africains, qui travailleront également sur la lutte contre le cancer, la tuberculose et le VIH. Par contre, des affaires de corruption ont été mises à jour par l’Unité des enquêtes spéciales, et le montant des fonds alloués à la pandémie, détournés de diverses manières et par différentes personnes proches du pouvoir Sud-africain s’élèverait à 5OO millions d’€.  La situation sanitaire s’améliore en Afrique australe et depuis le 22 janvier, les pays de cette région ne sont plus sur la liste rouge “spécial Covid 19“ de la France, ils sont passés en catégorie orange. Les pays concernés sont : l’Afrique du Sud, le Botswana, l’Eswatini, le Lesotho, le Malawi, le Mozambique, la Namibie, la Zambie et le Zimbabwe. Dans tous ces pays énumérés,  le nombre de cas de Covid recensés quotidiennement est en nette baisse.

Dans l’Océan Indien, face au Mozambique, à Madagascar, la tendance à la baisse du bilan des contaminations au coronavirus se poursuit pour la deuxième semaine consécutive. Des inondations dramatiques ont semé la désolation dans certaines régions de la Grande île les 22 et 23 janvier dernier. À la Réunion par contre, l’épidémie de Covid continue de progresser et de circuler activement dans un contexte hospitalier toujours tendu. Si Omicron est désormais majoritaire à la Réunion, le variant Delta est toujours présent, représentant 80% des patients en réanimation au cours des derniers jours. À Maurice, la rentrée des classes est finalement prévue le 2 février. Les cours en distanciel avaient repris depuis le 10 janvier, par crainte de voir déferler la vague Omicron sur l’île, ce qui ne semble pas se produire.

En Ouganda, les chiffres baissent et les écoles ont rouvert il ya deux semaines, elles étaient closes depuis presque 2 ans pour cause de Covid-19. Il semblerait que de nombreux enfants n’y retournent pas et soient définitivement déscolarisés. Les taux d’incidence sont en baisse au Kenya, où la vaccination s’accélère et en Ethiopie (où les combats reprennent). En République démocratique du Congo (RDC), le pic a été atteint et la courbe est dans sa phase descendante. L’observance des gestes barrières et la vaccination demeurent vivement recommandés par les autorités. En Centrafrique, l’épidémie recule également, mais des affaires de corruption et de détournement de sommes importantes attribuées à la lutte contre le Covid reviennent aussi sur le devant de la scène, dans un contexte où  les personnels de santé menacent de faire grève faute du paiement de leur prime Covid… Au Cameroun où se déroule la CAN (Coupe d’Afrique des nation de football), toutes les équipes présentes ont déclaré des cas de Covid, sauf le Cameroun, ce qui fait plâner des accusations de tricherie sur les résultats des tests Covid du pays hôte. Le Cameroun s’indigne et récuse ces accusations.

La pandémie recule également au Soudan du Sud, au Soudan du Nord et au Tchad. Mais dans les pays voisins, en Egypte et en Libye, le virus circule très activement. Les chiffres baissent au Niger, qui a annoncé le démarrage fin février de sa 5e campagne de vaccination de masse contre le Covid sur tout le territoire national. Les courbes diminuent toujours au Nigeria, elles sont stables et très faibles au Bénin. Les chiffres du coronavirus sont en baisse au Togo, au Ghana, au Burkina Faso (où un coup d’état vient de renverser le pouvoir.) et au Mali. Même chose en Côte d’Ivoire, la courbe épidémique décroit et l’accent est mis sur la vaccination.

En Algérie, la hausse des contaminations a amené le gouvernement a décider de fermer les établissements scolaires pour une dizaine de jours (elles devraient rouvrir le 30 janvier). Les unités de soins intensifs des hôpitaux sont surchargées. En Tunisie, les chiffres grimpent et une nouvelle campagne de vaccination a été lancée. Le 12 janvier, un couvre-feu avait été rétabli pour 2 semaines, il ne semble pas avoir été prolongé (ce que recommandait pourtant le Comité scientifique du pays). Au Maroc, le virus circule activement et la pandémie a révélé la faiblesse du système de couverture sociale du pays. Depuis le mois de janvier courant et de manière progressive, les indépendants (commerçants, artisans, agriculteurs, autoentrepreneurs, etc) – ainsi que leur famille –, peuvent prétendre à l’assurance maladie obligatoire. La cotisation s’élève à 130 dirhams par mois (soit environ 12 €).

  • Le Centre africain pour le Contrôle et la Prévention des Maladies met régulièrement à jour les informations disponibles concernant la pandémie de coronavirus en Afrique,
  • et les publications du site  “Our World in Data“, dirigées par l’Université d’Oxford et rédigées par Max Roser (historien social et économiste du développement) fournissent des indications sur le taux de vaccination par continent, puis par pays.

Amériques

Au Canada, une légère décrue du nombre d’infections s’amorce. Dans certaines régions, le manque de médicaments pour traiter les formes graves du Covid-19 amène a des pratiques étranges. Comme il n’y a pas suffisamment de médicament pour tous les malades et que les soignants ne veulent pas faire de choix entre les patients, une loterie a été mise en place. À Scarborough, une banlieue de Toronto, un numéro est attribué quotidiennement aux malades en soins intensifs et un système aléatoire détermine quels numéros pourront bénéficier des médicaments soulageant les symptômes du Covid. Ce système a été imaginé par un conseil scientifique afin de soulager les équipes médicales aux prises avec des décisions impossibles… Le 31 janvier, le Québec débutera un nouveau déconfinement. Après un mois de fermeture, les restaurants pourront rouvrir à 50 % de leur capacité et les salles de cinéma et de spectacle pourront faire de même une semaine plus tard. Les mesures en vigueur, qui diffèrent selon les provinces, sont détaillées sur le site du gouvernement Canadien

Aux États-Unis, il semble que certains États aient atteint un pic de contaminations et d’hospitalisations et que les chiffres commencent à décroitre. Le pays a fait état du plus important nombre de décès liés au coronavirus en 11 mois. Plus d’informations précises, par États, sur le Covid-19 aux USA, sur le site “Johns Hopkins, University &Medecine“ 

Au Mexique, face à l’arrivée d’Omicron et à la nouvelle vague de contaminations, le gouvernement a décidé de ne pas prendre de nouvelles mesures restrictives. Le Mexique est l’un des rares pays au monde où les voyageurs arrivant de l’étranger ne doivent présenter ni passeport vaccinal ni test négatif, mais simplement l’obligation de remplir un questionnaire de santé.

La reprise de l’épidémie reste forte au Costa Rica au Panama et au Salvador, ces pays sont à leur pic de contaminations. Heureusement, les courbes des décès n’augmentent pas en conséquence.

Dans les Caraïbes, la situations paraît s’améliorer, même si certaines îles recensent encore de nombreux cas, les hôpitaux ne sont pas saturés et les décès sont rares. La Barbade et Trinité-et-Tobago sont les seules îles à déclarer des chiffres fortement en hausse.

En Amérique latine, Omicron poursuit sa route. Le taux d’incidence commence à faiblir au Vénézuela, en Colombie et en Equateur. Par contre, les chiffres s’emballent au Pérou et au Brésil où les défilés du carnaval de Rio de Janeiro et de São Paulo, prévus fin février, ont été reportés à avril en raison de la nouvelle vague de Covid-19. L’Argentine est également durement frappée par Omicron. Pour l’instant, le gouvernement n’envisage pas de nouvelles restrictions. Le CNRS en Amérique du sud a classé des informations détaillées sur la situation liée au Coronavirus dans cette région du monde.

Asie

En Chine, l’approche de l’ouverture des Jeux Olympiques de Pékin (le 4 février) fait régner une tension supplémentaire dans un pays déjà écrasé par la pression imposée par sa stratégie “zéro Covid“. Le confinement de la ville de Xian, en cours depuis le 22 décembre a été levé, mais des clusters ont été découverts à Pékin et à Shangai. En Inde, la courbe des contaminations s’affole, celle des décès reste stable. Au Bangladesh aussi, les cas recensés sont en hausse, alors que la courbe des infections chute résolument au Myanmar (Birmanie), d’après les chiffres communiqués. Au Laos, la situation est à peu près stable et la vaccination avance. En Thaïlande, malgré la progression du variant Omicron, qui comme ailleurs génère peu d’hospitalisations  et de décès, les autorités ont annoncé la réouverture du pays aux touristes vaccinés dès le 1er février. Aucune quarantaine ne sera exigée. Au Cambodge, quelques cas du variant Omicron du coronavirus sont détectés, mais il n’y a pas eu de décès depuis environ 3 semaines. Près de 90 % de la population est vaccinée. À l’approche du Nouvel An chinois, le gouvernement continue d’exhorter la population à respecter les gestes barrières. Au Vietnam, la situation sanitaire se stabilise, les établissements scolaires rouvrent petit à petit à travers le pays.

À Singapour et en Indonésie, malgré une légère reprise du nombre des contaminations (mais pas des hospitalisations, ni des décès), les deux pays ont décidé de mettre fin à la quarantaine pour les voyageurs vaccinés arrivant sur leur sol. Cet accord concerne les îles de villégiature de Batam-Bintan en Indonésie et Singapour. Cette initiative devrait stimuler le tourisme et d’autres activités économiques. À Taïwan, Omicron entraîne la prolongation de certaines restrictions, en vigueur dorénavant jusqu’au 7 février. Mais, comme ailleurs, Omicron crée une flambée de cas qui ne remplit pas les hôpitaux de façon inquiétante.

La Corée du Sud enregistre un nombre record de nouvelles infections au Covid-19. Les autorités sanitaires ont invité la population à rester confinée (sans obligation) pendant les vacances du Nouvel An lunaire, qui commencent ce week-end et se poursuivent jusqu’à mercredi prochain. Le Japon, devant sa courbe épidémique qui augmente, a décidé le 19 janvier de placer Tokyo et 12 autres régions sous un quasi-état d’urgence sanitaire.

En Iran, les nouvelles contaminations au Coronavirus repartent à la hausse, le variant Omicron est désormais majoritaire dans le pays. Même bilan en Turquie ou en Israël. Le nombre de cas sans trop grande gravité et liés à Omicron augmente.

Europe

En Europe, Omicron est partout : dans les courbes de contaminations qui flambent, dans les théories de fin de pandémie, dans les doses de vaccins plus ou moins obligatoires ou efficaces face à sa virulence, etc. Les chiffres du Covid diminuent au Royaume-Uni, en Irlande, en Espagne, en Grèce, au Monténégro et à Malte. Partout ailleurs, le taux d’incidence augmente mais, dans la plupart des pays,  la courbe des décès varie peu, et de nombreux pays allègent les mesures sanitaires. L’Autriche lèvera le 31 janvier le confinement des personnes non vaccinées. Au Danemark, les autorités, qui jugent la couverture vaccinale du pays suffisante face à Omicron, vont réduire les mesures sanitaires à partir du 1er février, alors qu’en Allemagne, la vaccination obligatoire est en débat au Parlement. Pour connaître plus en détail les mesures mises en place dans les pays d’Europe, le site touteleurope.eu  fait régulièrement un point sur chaque pays de l’Union.

Océanie

En Australie, le virus circule beaucoup moins activement. Malgré tout, la NSW  (Nouvelle-Galles-du-Sud) prolonge les mesures restrictives existantes.

Depuis le 24 janvier 2022, l’intégralité du territoire de la Nouvelle-Zélande est placé en alerte rouge. Cela n’implique pas de confinement généralisé (écoles, bureaux, commerces restent ouverts); toutefois, un certificat de vaccination néo-zélandais peut être demandé pour accéder à certains lieux, le port du masque est exigé.

Des confinements sont en cours dans l’archipel des Kiribati et aux Samoa.

Une assurance santé unique pour les soins liés au virus !

En savoir plus

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR