fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Coronavirus : quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Tous les jeudis, le Journal des Français à l’étranger, en partenariat avec la Caisse des Français de l’Etranger, fait un point sur la pandémie de coronavirus à travers le monde

Publié

le

Coronavirus : quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Le coronavirus aujourd’hui dans le monde :

Environ 378 millions de personnes contaminées

Plus de 5,67 millions de décès

Afrique

Sur le continent africain, la vague Omicron reflue toujours. Moins d’une dizaine de pays annoncent encore des taux d’incidence en hausse. La vaccination suit son cours, certains états insistant davantage que d’autres sur le fait qu’elle soit indispensable pour une sortie de crise.

L’Afrique du Sud a mis fin à la quarantaine des personnes arrivant sur son sol et testées positives au Covid-19, mais ne présentant aucun symptôme de la maladie. En cas de symptômes, la durée d’isolement est ramenée de 7 à 10 jours. La dernière vague épidémique s’éloigne et l’économie doit être relancée. Au Botswana, le nombre de cas est en baisse, ainsi qu’en Namibie, en Angola en Zambie et au Mozambique. En République démocratique du Congo (RDC), la situation s’améliore nettement et la levée progressive du couvre-feu va certainement être très bientôt annoncée.

Dans l’Océan Indien, face au Mozambique, Madagascar n’est pas encore tirée d’affaire, le nombre de nouveaux cas recensés augmente depuis une dizaine de jours et les hôpitaux sont encombrés. La Réunion est à son pic de contaminations. Les spécialistes espèrent qu’un plateau ait été atteint et que la situation s’améliore, mais les centres de santé restent sous pression. Les mesures anti-Covid-19 doivent normalement être levées le 7 février, on ne sait pas encore si elles seront prolongées. À Maurice, les écoles vont rouvrir le 2 février, Omicron n’a pas, pour l’instant, imposé sa loi sur l’île…

La Somalie annonce un taux d’incidence en forte hausse. Au Rwanda, malgré une faible circulation du virus, qui ralentit encore, le gouvernement exige l’obligation vaccinale pour les fonctionnaires, sous peine de perdre leur emploi. Les entreprises doivent s’assurer que leurs employés sont vaccinés et l’équivalent d’un passe vaccinal a été mis en place pour la totalité de la population. Ce passe est dorénavant nécessaire pour assister à des cérémonies religieuses, aller au restaurant et emprunter les transports publics. Les courbes épidémiques sont en baisse au Kenya, en Ethiopie, au Soudan et au Soudan du Sud (du moins d’après les chiffres communiqués). En Egypte et en Libye, par contre, le virus circule de nouveau très activement, les chiffres des cas détectés quotidiennement atteignent des records. En Libye, le gouvernement intérimaire a annoncé que l’accès aux lieux publics serait soumis à l’obligation de présenter un carnet de vaccination contre le Covid-19 à partir du 15 février. Au Niger, malgré la baisse du nombre de nouvelles infections, Le gouvernement a décidé le 27 janvier, de prolonger l’état d’urgence sanitaire pour une nouvelle période de trois mois à compter du 2 février… Au Nigéria, la courbe épidémique diminue également, de nombreux moyens sont déployés pour persuader la population à se faire vacciner. Dans la capitale, Abuja, des camions munis de bannières et de haut-parleurs annonçant que le vaccin contre le Covid-19 est gratuit et sans danger passent dans les marchés, suivis par des agents de santé dans des camionnettes prêts à vacciner les personnes intéressées.

L’épidémie recule aussi en Afrique de l’Ouest, au Bénin, au Togo, au Ghana en côte d’Ivoire, ou encore au Sénégal, les indicateurs concernant l’épidémie passent tous au vert, mais les économies de la plupart de ces pays ont été sévèrement touchées par la crise.

En Algérie, la courbe des contaminations refuse de fléchir et la fermeture des écoles a été prolongée jusqu’au 5 février. Le variant BA.2, qui est un sous variant d’Omicron, a été détecté dans le pays. Surnommé “Omicron furtif“ ce variant est moins dangereux, mais encore plus contagieux qu’Omicron et il semblerait qu’il entraine des réinsertions rapides des personnes déjà contaminées. En Tunisie, le nombre moyen de nouveaux cas recensés est en baisse sur 10 jours consécutifs. Le ministre de la Santé tunisien a déclaré que « le pic des hospitalisations liées à la contamination au variant Omicron sera atteint environ une semaine après la fin du pic de la pandémie, en cette première semaine de février ». Le pic des décès sera pour sa part atteint deux semaines plus tard, d’après les mêmes estimations. Le ministre encourage la population à avoir davantage recours à la vaccination. Au Maroc, la situation sanitaire est stable, les chiffres sont en baisse et le Royaume va enfin rouvrir ses frontières le 7 février prochain.

  • Le Centre africain pour le Contrôle et la Prévention des Maladies met régulièrement à jour les informations disponibles concernant la pandémie de coronavirus en Afrique,
  • et les publications du site  “Our World in Data“, dirigées par l’Université d’Oxford et rédigées par Max Roser (historien social et économiste du développement) fournissent des indications sur le taux de vaccination par continent, puis par pays.

Amériques

Au canada, le nombre cas recensés est en baisse, mais celui des décès reste important. Une partie du peuple canadien se soulève contre les mesures sanitaires et certaines obligations vaccinales, surtout pour passer la frontière avec les États-Unis. Le centre ville d’Ottawa a été bloqué par des camionneurs le week end dernier, les camions empêchaient notamment l’accès au Parlement et aux commerces. La police est intervenue et il semble que ce mouvement contestataire gagne le Sud de l’Alberta, dans l’Ouest du pays. Ce “convoi de la liberté“, comme l’ont baptisé les routiers, ne cesse de prendre de l’ampleur ces derniers jours. Devant ces mouvements de contestation sociale, le Québec a décidé le 1er février, de ne finalement pas taxer les personnes non-vaccinées…  Les mesures en vigueur, qui diffèrent selon les provinces, sont détaillées sur le site du gouvernement Canadien

Aux États-Unis, la vague due à Omicron recule doucement, mais le pays continue de présenter la moyenne quotidienne de nouveaux décès la plus élevée dans le monde. Le vaccin de Moderna contre le Covid-19 , qui ne bénéficiait aux Etats-Unis que d’une autorisation d’utilisation d’urgence, est désormais agréé dans le pays pour les adultes à partir de 18 ans. Quant au laboratoire Pfizer, il va demander au régulateur américain du médicament d’autoriser l’utilisation de son vaccin contre le Covid-19 pour les enfants de six mois à 4 ans.  Plus d’informations précises, par États, sur le Covid-19 aux USA, sur le site “Johns Hopkins, University &Medecine“ 

Au Mexique, au Salvador ou au Costa Rica, les chiffres augmentent et quelques îles des Caraïbes continuent également à subir la vague Omicron : les Îles Caïmans, les îles vierges britanniques, Antigua et Barbuda, Saint-Vincent et les Grenadines et la Barbade.   

En Amérique du Sud, au Venezuela, au Brésil et au Chili, le taux d’incidence repart en flèche. Heureusement les courbes des décès restent beaucoup moins affolantes que celles des nouveaux cas répertoriés. En Argentine ou en Colombie par contre, l’épidémie circule à nouveau moins activement.  Le CNRS en Amérique du sud a classé des informations détaillées sur la situation liée au Coronavirus dans cette région du monde.

Asie

En Chine, plus de 20 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés, ce qui est le plus gros bilan quotidien depuis juin 2020, alors que les Jeux olympiques d’hiver de Pékin commence le 4 février. Les 60 000 personnes faisant partie de la bulle sanitaire des JO – organisée pour prévenir tout contact avec la population locale – sont soumises à des tests quotidiens. Le Bhoutan, où Omicron s’est frayé un chemin, a enregistré cette semaine un mort du Covid, le quatrième seulement dans ce pays épargné par la pandémie. En Inde, les chiffres semblent se stabiliser. Au Laos, le taux d’incidence baisse, plus de 50% de la population est entièrement vaccinée. En Thaïlande, la courbe des contaminations est un peu en dents de scie, mais les décès restent rares. Les autorités thaïlandaises ont rouvert depuis le 1er février, les demandes de Thailand Pass en programme “Test & Go” sans quarantaine, pour les touristes vaccinés avec au moins 2 doses de vaccin. Par ailleurs, le ministère thaïlandais de la Santé prévoit de déclarer le Covid-19 comme une maladie endémique d’ici la fin de l’année 2022, d’après ses propres critères et avec ou sans confirmation de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Une très légère reprise de l’épidémie est constatée au Cambodge, si faible, que sans conséquence. Près de 90 % de la population cambodgienne est vaccinée. Au Vietnam la baisse des cas se poursuit et toutes les écoles devraient rouvrir d’ici la mi-février.

Singapour est à son pic de contamination, mais la courbe des décès demeure peu inquiétante. En Indonésie, même si le nombre de cas grimpe toujours, très peu de morts sont à déplorer et les voyages vont reprendre à partir du 4 février. Une quarantaine de cinq jours sera toujours imposée aux voyageurs (soit 4 nuits à l’hôtel). Une durée réduite par rapport aux dix jours qui étaient exigés avant que l’archipel ne referme ses frontières le 7 janvier dernier. Les Philippines vont rouvrir leurs frontières aux touristes vaccinés et lever l’obligation de quarantaine à partir du 10 février, la vague Omicron s’éloigne. En Corée du Sud, le nombre d’infections quotidiennes augmente, Omicron met à mal la stratégie anti-covid du pays et les autorités s’inquiètent sur les capacités du système de santé à faire face à un aussi grand nombre de contaminations. Désormais l’objectif est de limiter les décès et les cas graves, et non plus les cas dans leur ensemble. Au Japon, les indicateurs s’emballent, les injections de rappel on débuté et les autorités ont décidé de réduire l’intervalle de ce rappel à six mois après la 2e injection, au lieu de huit.

En Iran, en Irak et en Turquie, Omicron impose sa loi, les taux d’incidence explosent. En Israël, la cinquième vague, due à Omicron, montre des signes de diminution, l’utilisation du “green pass” va rapidement être limitée.

Europe

Cette semaine encore, l’Europe est le continent qui enregistre le plus de cas de covid dans le monde. Pourtant, au Royaume-Uni par exemple, la situation sanitaire s’améliore et le 27 janvier a marqué la fin des restrictions en vigueur. Le Danemark annonce également la levée des mesures anti-covid, malgré une hausse de cas positifs. Même chose en Finlande, le pays veut lever toutes les restrictions courant février. En Autriche, la vaccination deviendra obligatoire  le 4 février. Cette loi autoritaire divise la population. Les courbes épidémiques grimpent en flèche en Allemagne, aux Pays-Bas, en Russie ou encore en Lituanie. Le pic de la dernière vague paraît se stabiliser au Portugal et les cas sont en baisse en Italie. En France, le Paxlovid, le médicament anti-Covid-19 développé par Pfizer, va être commercialisé en ce début de mois de février Pour connaître plus en détail les mesures mises en place dans les pays d’Europe, le site touteleurope.eu  fait régulièrement un point sur chaque pays de l’Union.

Océanie

En Australie, les chiffres ont atteint un plateau et les nombres de contaminations et de décès ralentissent doucement. Des manifestations contre la vaccination ont eu lieu à Canberra, la capitale, et des chauffeurs routiers, solidaires avec les manifestants canadiens, se sont rassemblés dans la ville, causant des embouteillages.

Les Îles Salomon, jusqu’à il y a peu épargnées par la pandémie, sont prises, depuis la semaine dernière, dans la tourmente Omicron.

Une assurance santé unique pour les soins liés au virus !

En savoir plus

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR