fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Coronavirus : quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Tous les jeudis, le Journal des Français à l’étranger, en partenariat avec la Caisse des Français de l’Etranger, fait un point sur la pandémie de coronavirus à travers le monde

Publié

le

Coronavirus : quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Le coronavirus aujourd’hui dans le monde :

Environ 401 millions de personnes contaminées

Plus de 5,76 millions de décès

Afrique

Les taux d’incidence du Covid-19 sont toujours en baisse en Afrique. Si le continent africain n’est pas encore déclaré dans une phase endémique par l’OMS (phase dans laquelle la charge de la maladie est ramenée à un niveau minimum avec seulement des épidémies sporadique), c’est par prudence et pour tenir compte des quelques pays où la situation sanitaire n’est pas encore totalement sous contrôle. Environ 11% de la population africaine est entièrement vaccinée, avec de grosses disparités suivant les territoires.

Certains pays un peu partout à travers le monde exigent des voyageurs une assurance spécial Covid-19, spécifique aux frais de santé engendrés par le virus (rapatriement, etc.). En Afrique, les pays où cette assurance est obligatoire sont : l’Algérie, le Bénin, le Cap Vert, Djibouti, le Kenya, le Mozambique, la Namibie, les Seychelles, le Togo et l’île Maurice.

En Afrique du Sud, les courbes sont stables et au plus bas. La société de biotechnologie sud-africaine Afrigen Biologics and Vaccines, basée au Cap et soutenue par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’initiative Covax, a annoncé la semaine dernière avoir produit une copie du vaccin à ARN messager Moderna Covid (grâce aux informations du domaine public). Dans les pays d’Afrique australe autour de l’Afrique du Sud : Botswana, Namibie, Angola, Zambie, Zimbabwe (le Zimbabwe a supprimé la quarantaine pour les voyageurs vaccinés) et Mozambique les chiffres du Covid continuent de diminuer.

Face au Mozambique, dans l’Océan Indien, Madagascar vient d’être frappé par un cyclone dévastateur et le nombre de nouvelles contaminations grimpe toujours. La région Analamanga reste l’épicentre de l’épidémie dans la Grande île. À Maurice, la rentrée scolaire a eu lieu le 7 février, alors qu’elle était prévue le 2, en raison du cyclone Batsirai (ce même cyclone qui a touché Madagascar). Maurice a subi des dégâts, mais ni victime, ni catastrophe majeure ne semblent à déplorer. À la Réunion, l’épidémie circule toujours à un niveau élevé et les restrictions en vigueur sont prolongées de deux semaines supplémentaires. Elles  seront levées dès que la pression sur le système hospitalier sera moins forte et la circulation virale en plus net recul.

Au Kenya, tous les indicateurs sont en baisse et pourtant, le ministère de la Santé kényan vient de lancer une campagne de vaccination de masse très ambitieuse, ce qui peut paraître peu opportun par rapport à la durée de protection des vaccins. Mais, au Kenya, depuis fin décembre, pour accéder aux services publics, transports en commun, et même pour travailler dans un service de l’Etat, il faut être vacciné.  En Ouganda, où le taux d’incidence décroit, un projet de loi rendant la vaccination contre le Covid-19 obligatoire vient d’être proposé au Parlement. Jusqu’ici, toutes les tentatives du gouvernement de faire appliquer le pass vaccinal, notamment dans les transports publics et pour les fonctionnaires, se sont heurtées à l’opposition d’une grande partie de la population. (L’Ouganda a déclaré moins de 3600 morts du Covid-19 sur son territoire depuis le début de la pandémie). En Somalie, au Soudan du Sud, au Soudan du Nord et au Tchad la vague Omicron recule également. Dans la plupart de ces pays l’accès aux soins demeure souvent difficile et la vaccination continue d’être encouragée. L’Egypte est un des pays du continent où la courbe épidémique augmente et refuse de s’inverser.

Au Niger, l’état d’urgence a été prolongé de 3 mois à partir du 2 février, face à “la persistance de la pandémie de COVID-19 ». Pourtant les données sur l’épidémie de coronavirus communiquées par les autorités sont faibles et en très nette baisse… Au Nigéria, la circulation du virus est également au plus bas.

En Afrique de L’Ouest, tous les indicateurs de l’épidémie sont en baisse. Bénin, Togo, Côte d’Ivoire, Guinée ou Sénégal, tentent de vacciner davantage mais surtout de relancer leur économie.

En Algérie, Le nombre moyen de nouveaux cas recensés est enfin en baisse sur 10 jours consécutifs. La courbe épidémique est également en baisse au Maroc. Les frontières du Royaume ont rouvert le 7 février et le secteur tourisme espère sauver la saison. La situation sanitaire s’améliore aussi en Tunisie.

  • Le Centre africain pour le Contrôle et la Prévention des Maladies met régulièrement à jour les informations disponibles concernant la pandémie de coronavirus en Afrique,
  • et les publications du site  “Our World in Data“, dirigées par l’Université d’Oxford et rédigées par Max Roser (historien social et économiste du développement) fournissent des indications sur le taux de vaccination par continent, puis par pays.

Amériques

Au Canada, le nombre de cas diminue mais pas la détermination des manifestants qui bloquent Ottawa, la capitale. Le Premier ministre canadien a exhorté  les centaines de routiers qui bloquent le centre-ville depuis plus d’une semaine pour dénoncer les mesures sanitaires anti-Covid, de mettre un terme à leur mobilisation. Le maire de la capitale a déclaré l’état d’urgence le 6 février et appelé les autorités fédérales à l’aide pour mettre un terme à la démonstration de force des routiers qui souhaitent la levée des restrictions. Le Québec, (sans doute un peu affolé) a présenté mardi dernier, un plan de déconfinement qui va s’étaler jusqu’au 14 mars. Les mesures en vigueur, qui diffèrent selon les provinces, sont détaillées sur le site du gouvernement Canadien

Aux États-Unis, la barre des 900 000 morts liés à l’épidémie de coronavirus a été franchie, mais si la courbe des décès tarde à fléchir, celle du nombre de nouveaux cas est en baisse. La Californie, le New Jersey, le Connecticut et bientôt New York, vont mettre fin au port du masque et assouplir les mesures sanitaires en vigueur. Par ailleurs, l’armée de Terre américaine a annoncé mercredi, près de trois mois après l’US Navy, qu’elle allait commencer à renvoyer à la vie civile les soldats refusant la vaccination obligatoire contre le Covid-19. Plus d’informations précises, par États, sur le Covid-19 aux USA, sur le site “Johns Hopkins, University &Medecine“ 

En Amérique du Sud, la plupart des indicateurs sont en baisse, sauf au Chili, au Guatemala et au Brésil où, si la situation n’empire pas, les chiffres restent assez conséquents. En Argentine, l’épidémie recule, un passe sanitaire a été mis en place depuis le 1er janvier dans la province de Buenos Aires et les autorités misent plus que jamais sur la vaccination.  Le CNRS en Amérique du sud a classé des informations détaillées sur la situation liée au Coronavirus dans cette région du monde.

Asie

En Inde, les chiffres du Covid sont en baisse, plus de 53% de la population est entièrement vaccinée. En Chine, les Jeux Olympiques se poursuivent sous une bulle sanitaire et entourés de la plus grande vigilance. Par ailleurs, des scientifiques chinois auraient trouvé une méthode de dépistage du coronavirus plus fiable et beaucoup plus rapide (pour l’obtention des résultats) que tous les systèmes existant déjà.  À Hong Kong, où la stratégie “zéro Covid“ est toujours de mise, de sévères restrictions viennent d’être annoncées, consécutives à une flambée des cas. Au Myanmar (Birmanie) une légère hausse des cas est signalée. À la frontière entre la Birmanie et la Chine, la Chine est en train de construire un mur qui couvrira environ 5000 kilomètres et séparera les 2 pays. Si le prétexte avancé pour justifier ce mur est de se protéger de l’épidémie de Covid-19, il semblerait plutôt que la Chine veuille s’isoler et mettre fin à l’afflux de réfugiés birmans. Ce mur aura des conséquences très néfastes sur le commerce, l’environnement (scinder un paysage en deux est mauvais pour les écosystèmes) et sa construction elle-même représente une pollution importante. Au Laos, le virus circule beaucoup moins activement, la vaccination est vivement encouragée. En Thaïlande, l’épidémie continue de se propager et les autorités veulent accélérer la vaccination des plus jeunes (5/11 ans). Le nombre de décès demeure peu important et l’activité touristique reprend malgré tout. Le programme “Test & Go” sans quarantaine pour les touristes entièrement vaccinés, a repris le 1er février. Au Vietnam, de nombreux cas sont encore recensés, même si les chiffres paraissent se stabiliser. Les établissement scolaires poursuivent leur réouverture progressive. Une légère reprise de l’épidémie est constatée au Cambodge, mais aucun nouveau décès lié au coronavirus n’a été signalé depuis plus d’un mois dans le Royaume.

Les courbes épidémiques sont ascendantes en Malaisie, à Singapour au Bruneï Darussalamm et en Indonésie. L’Indonésie a commencé cette semaine à tester son propre vaccin anti-Covid sur l’homme, après avoir obtenu la permission de l’agence nationale de la santé. Aux Philippines, par contre, l’épidémie poursuit son recul. Avec le Cambodge, la Malaisie, la Chine, la Thaïlande, Singapour, et quelques autre,  les Philippines font partie des pays d’Asie réclamant une assurance spécial Covid-19.

Débordée par la contagiosité du variant Omicron qui menace de submerger le système de santé du pays, la Corée du Sud a annoncé cette semaine qu’elle abandonnait sa politique sanitaire : “tracer, tester et traiter“. De nouvelles mesures vont progressivement entrer en vigueur, recentrant les ressources sur les personnes les plus vulnérables (priorité pour les tests aux plus de 60 ans, etc.). Le Japon est frappé par une sixième vague de l’épidémie, conduite par Omicron. Le nombre de cas ne cesse d’augmenter et les tests manquent dans l’archipel Nippon. L’échéance de réouverture du pays ne cesse d’être repoussée.

L’Azerbaïdjan est à son pic de contaminations et les courbes grimpent encore. Les chiffres flambent également en Iran, en Jordanie ou encore en Turquie, où le président Erdogan et son épouse ont été testés positifs à la variante Omicron. En Israël, dans les restaurants, cafés, bars, salles de sport ou encore les hôtels , le “pass vert“, délivré aux personnes vaccinées ou justifiant d’un rétablissement au Covid-19 n’est plus demandé depuis le 7 février. Il reste obligatoire pour accéder aux salles de spectacles et aux discothèques.

Europe

Les cas augmentent toujours en Russie, à cause du variant Omicron, mais aucune nouvelle restriction n’est prévue. Le taux d’incidence est en hausse également en Biélorussie, en Ukraine, en Slovaquie ou encore en Allemagne. En Suède le passe vaccinale est annulé. Même chose en Tchéquie, où malgré un assez grand nombre d’infections, la population n’aura plus à présenter de certificats de vaccination dans les restaurants ou pour participer à des événements culturels et sportifs à partir de la semaine prochaine. Par ailleurs, la loi sur la vaccination obligatoire entrera en vigueur samedi en Autriche… En Italie, plusieurs restrictions vont être allégées, notamment dans les écoles. Les autorités promettent de “poursuivre dans les semaines à venir la politique de réouverture ». La circulation de l’épidémie ralentit en France, en Belgique, au Portugal et dans de nombreux autres pays du continent. Pour connaître plus en détail les mesures mises en place dans les pays d’Europe, le site touteleurope.eu  fait régulièrement un point sur chaque pays de l’Union.

Océanie

L’Australie rouvrira ses frontières aux touristes entièrement vaccinés le 21 février. La baisse du nombre de cas et du taux d’hospitalisation en Nouvelle-Galles du Sud se poursuit et les restrictions vont y être allégées d’ici la fin du mois. Aujourd’hui, l’Australie est le pays le plus vacciné du monde contre le Covid-19, avec 95,2% de la population entièrement immunisée.

En Nouvelle-Zélande, l’ouverture des frontières ne se fera pas avant le mois d’octobre 2022. À l’image du mouvement canadien, un convoi de camions et de camping-cars a bloqué les rues situées autour du Parlement à Wellington, capitale de la Nouvelle-Zélande. Les manifestants s’opposent à la vaccination obligatoire et veulent que le gouvernement retire toutes les obligations et restrictions liées au Covid-19.

Aux îles Tonga, le gouvernement a décidé de prolonger le confinement de deux semaines, après la découverte de nouveaux cas de Covid-19.

Une assurance santé unique pour les soins liés au virus !

En savoir plus

Lire la suite
Publicité
1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR