fbpx
Suivez nous sur

Destinations au banc d'essai

Entreprendre en ASEAN : Laos

L’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) constitue le cinquième bloc économique mondial et participe pour 8% du commerce mondial. Son modèle de croissance est caractérisé par une intensification des échanges internationaux, l’appel à des capitaux étrangers et la recherche de débouchés extérieurs. Aujourd’hui, présentation du Laos.

Publié

le

entreprendre en asean laos

Année d’adhésion à l’Asean : 1997
Français inscrits au registre consulaire : 1927 (2021)
Population : 7,5 millions d’habitants (2021)
Taux de croissance PIB : -0,5% (2020)
Taux d’inflation : 5,1% (2020)

Taux de chômage : 0,95 % (2020)

Répartition secteurs d’activité :

dans le PIB : (2017)

  • Agriculture : 20,9%
  • Industrie : 33,2%
  • Services : 45,9%

dans l’emploi : (2019)

  • Agriculture : 61,4%
  • Industrie : 12,9%
  • Services : 25,6% 

Comment créer son entreprise ?

Le Laos est considéré comme l’un des pays les plus difficiles au monde pour créer une entreprise, en raison notamment de délais administratifs très longs. Néanmoins, un nombre croissant d’investisseurs s’y installent démontrant la possibilité d’y réaliser des affaires pérennes.

La première étape de la création d’entreprise est le choix d’une forme juridique. Les plus courantes sont :

–        L’entreprise à responsabilité limitée (LLC) se fonde avec un capital minimum d’un dollar. Attention, certains secteurs sont fermés aux investisseurs étrangers (pêche, BTP, hébergement et restauration).

–        La société anonyme (PLC) se fonde avec un capital minimum de 125 000 dollars. Il faut aussi nommer au minimum 7 actionnaires, 3 directeurs et 1 représentant des travailleurs. La société à responsabilité limitée est la structure d’entreprise utilisée par la quasi-totalité des investissements directs étrangers au Laos.

La prochaine étape consiste à faire la demande de certificat d’enregistrement de l’entreprise en fournissant les documents demandés, traduits dans la langue officielle, le lao. Ensuite, il faudra :

  • enregistrer les articles constitutifs,
  • demander le certificat d’enregistrement fiscal,
  • obtenir son numéro d’identification fiscal,
  • créer et enregistrer le sceau de l’entreprise,
  • faire approuver l’enseigne de l’entreprise
  • et s’enregistrer auprès des autorités fiscales pour la TVA.

L’ultime étape sera d’ouvrir un compte bancaire pour l’entreprise.

Dans quels secteurs investir ?

Au Laos, le secteur le plus prometteur est celui du tourisme. De plus en plus d’hôtels cinq étoiles ouvrent pour accueillir les touristes fortunés d’Asie de l’Est. Ce secteur en pleine expansion représentait 17% du PIB en 2017. Le pays au « million d’éléphants » présente une nature et un patrimoine très attractifs. Dû à la crise sanitaire de 2020, le nombre de visiteurs accueillis s’est effondré, passant de 4,5 millions en 2019 à 800 000 en 2022. Ainsi, pour attirer à nouveau les populations chinoises et relancer le tourisme, une ligne de chemin de fer a été édifiée afin de relier les deux pays.

En 2020, l’industrie représente près d’un tiers du PIB. Ce secteur est concerné par la vague de modernisation souhaitée par le gouvernement. Le domaine prioritaire est celui du transport, notamment pour l’aviation avec une amélioration des aéroports laotiens. Ensuite, de nombreux projets de construction dessinent le paysage urbain, avec des chantiers de centres commerciaux et de bureaux.

Le réseau électrique laotien est disparate. Aussi le gouvernement s’est donné dix ans pour l’étendre et le moderniser. Le but est de couvrir 98% de la population et de pouvoir exporter de l’électricité vers le Vietnam et la Thaïlande. Cependant, il faudra d’abord pérenniser la distribution énergétique, fournir des équipements de gestion de l’énergie et faire appel à des experts étrangers, car le Laos en est peu pourvu.

Enfin, le système de santé laotien est rudimentaire. Il compte de nombreuses faiblesses : manque de financements, d’infrastructures et de personnel qualifié. Le pays est en demande d’équipements et de technologies médicales, ainsi que d’une industrie pharmaceutique. Pour les investisseurs, c’est un des secteurs qui compte le plus d’opportunités.

> Contacts utiles

Ambassade de France à Vientiane

Tout ce qu’il faut savoir sur le Laos

Lire la suite
Publicité
1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Entreprendre en ASEAN : Laos – Clémentine Amblard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR