fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Sécurité dans le monde : gros plan sur les zones de vigilance du 13 au 18 avril

Tour d’horizon de l’actualité internationale avec notre partenaire International SOS, pour la période du 13 au 18 avril.

Publié

le

Tour d'horizon de l'actualité internationale avec notre partenaire International SOS, pour la période du 13 au 18 avril.

Europe/Communauté des États indépendants (CEI)

Ukraine

Tandis que les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne restent divisés sur un embargo sur le gaz et le pétrole russe, Moscou vient d’être sanctionné, plus symboliquement, en étant exclu du Conseil des droits de l’Homme des Nations unies à la suite d’accusations de crimes de guerre à son encontre. Sur le terrain, les forces russes semblent se repositionner vers l’Est ukrainien comme elles l’avaient annoncé le 29 mars dernier, avec une large offensive à anticiper dans les provinces de Donetsk et de Louhansk. Pour autant, le reste du territoire ukrainien est toujours ciblé par de multiples frappes aériennes et d’importants combats sont relevés dans certaines régions, comme celles de Kherson et Mykolaïv (au sud du pays, près de la mer Noire).

Afrique

Burkina Faso

Le nord-est du pays, non loin de la zone dite des «trois frontières» (avec le Mali et le Niger), reste en situation de risque sécuritaire extrême en raison de fréquentes attaques meurtrières. La dernière en date a visé un détachement militaire à Namissiguima le 8 avril dernier, tuant douze soldats burkinabés et quatre Volontaires pour la défense de la patrie (VDP, supplétifs de l’armée). Quelques jours auparavant, vingt personnes avaient également perdu la vie lors d’une attaque contre une exploitation minière de Bouroum, toujours dans cette zone nord-est du Burkina Faso où des groupes armés affiliés à Al Qaïda et à l’Etat islamique ont imposé leur influence. En l’état, les nombreuses opérations de sécurité menées conjointement avec plusieurs forces internationales ne permettent pas d’endiguer l’emprise de ces groupes terroristes dans la région.

Soudan

Le coup d’État du 25 octobre dernier contre le gouvernement de transition a isolé le pouvoir militaire soudanais qui se voit refuser toute aide internationale, alors que le pays fait face à l’une des plus importantes inflations de son histoire. En conséquence, les manifestations de contestation populaire se succèdent en dépit du danger. En effet, au moins 94 personnes ont perdu la vie depuis octobre 2021 dans la répression exercée par le pouvoir, dont une nouvelle victime lors d’un rassemblement dans la capitale Khartoum le 6 avril dernier.

Afrique du Nord/Moyen-Orient

Israël/Territoires palestiniens

Le retour des fortes tensions entre l’État hébreu et les Territoires palestiniens occupés s’accompagne d’une multiplication des opérations des forces de sécurité israéliennes, en réaction aux dernières attaques menées sur son sol. Pour rappel, le 22 mars, quatre personnes ont été tuées dans une attaque au couteau et à la voiture bélier à Beer Sheva (sud du pays) puis, le 28 mars, le groupe Etat islamique a également revendiqué le meurtre de deux policiers à Hadera (au nord, entre Tel Aviv et Haïfa). Le 7 avril, c’est un tireur isolé qui a tué deux personnes et en a blessé dix autres sur une artère très animée de Tel Aviv. Deux jours plus tard, l’armée israélienne intervenait à Jénine, en Cisjordanie. Douze Palestiniens ont été blessés dans ce cadre, dont plusieurs par balle, selon le Croissant-Rouge palestinien, et un jeune homme de 17 ans aurait aussi été blessé par des balles israéliennes avant de succomber dans la nuit, selon le ministère de la Santé palestinien. Par ailleurs, le gouvernement israélien a également annoncé la fermeture du passage de Jalamah/Gilboa, principal poste de contrôle reliant Israël à la Cisjordanie.

Liban

Les élections législatives libanaises auront lieu le 15 mai prochain. Ce scrutin est attendu dans un contexte socio-économique extrêmement délétère, avec près de 75% de la population vivant dorénavant sous le seuil de pauvreté. Exacerbée par la pandémie, cette crise est amplifiée depuis l’intervention ruse en Ukraine en raison de nouvelles difficultés d’importations de denrées.

Amériques

Région

En Amérique latine, de nombreux rassemblements et processions sont attendus aux abords des principaux lieux touristiques et religieux durant la Semaine sainte qui doit durer jusqu’au 17 avril prochain. Cette hausse de la fréquentation locale devrait se traduire par une augmentation sensible des demandes d’hébergement et de moyens de transports, ainsi que des difficultés logistiques pour les voyageurs d’affaires sur l’ensemble du territoire sud-américain.

Asie-Pacifique

Corée du Sud

C’est dans un contexte de tensions accrues entre les deux Corée que se tiendront du 12 au 15 avril prochain des exercices militaires conjoints entre la Corée du Sud et les Etats-Unis. En effet, les tirs de missiles balistiques effectués par la Corée du Nord se multiplient depuis le début de l’année et plusieurs rapports semblent indiquer qu’elle pourrait envisager de reprendre ses essais nucléaires sur son site de Punggye-ri. Alors que cette situation reste préoccupante aux yeux de la communauté internationale, le nouveau président sud-coréen Yoon Suk-yeol, élu le 9 mars dernier, s’est positionné pour une attitude sensiblement plus ferme que ses prédécesseurs à l’égard des provocations militaires récurrentes de son voisin nord-coréen.

Pakistan

Mis sur la sellette après plusieurs motions de censure, le Premier ministre Imran Khan a finalement été destitué le 10 avril par les députés de l’Assemblée nationale. Son successeur est Shehbaz Sharif, à la tête de la Ligue musulmane du Pakistan et instigateur de cette fronde. Son frère ainé, Nawaz Sharif, a également été aux commandes du gouvernement pakistanais à trois reprises, de 1990 à 1993, de 1997 à 1999, puis de 2013 à 2017. C’est lors de ce dernier mandat qu’il a été destitué pour corruption présumée. De son côté, le Mouvement du Pakistan pour la justice, le parti d’Imran Khan, appelait à des mouvements de protestations dès ce 13 avril, avec des risques d’affrontements avec les forces de l’ordre et entre opposants politiques.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR