fbpx
Suivez nous sur

Destinations au banc d'essai

Le Cambodge, un petit pays francophone à fort potentiel

Le Cambodge fait de réels efforts pour attirer les investisseurs, notamment grâce à ses zones économiques spéciales, mais il reste confronté à des infrastructures trop peu développées.

Nathalie Laville

Publié

le

Cambodge Business

Même s’il est parfois difficile de suivre les procédures pour créer son entreprise au Cambodge, il peut-être très intéressant de développer son entreprise dans ce petit pays francophone et francophile. Son potentiel est réel, en particulier dans l’industrie textile et le secteur touristique. Enfin le secteur de la construction contribue fortement à soutenir la croissance économique du pays, qui attire de nombreux investisseurs. Mais il reste encore beaucoup à faire dans ce pays très marqué par la guerre.

> Comment créer son entreprise

Il existe trois statuts juridiques : la SARL, la SA ou le travailleur indépendant. Depuis le 1er janvier 2016, l’enregistrement d’une société se fait par une procédure en ligne sur le site du ministère du commerce : www.businessregistration.moc. Les documents nécessaires pour l’enregistrement d’une société sont : des documents où figurent l’adresse de la société (facture d’électricité, d’eau, contrat de bail, document émis par une banque), les statuts de la société, des photos 4×6, la carte d’identité ou le passeport des dirigeants et actionnaires de la société, une déclaration sur l’honneur du dirigeant attestant qu’il n’a jamais fait l’objet de condamnation par une juridiction civile, commerciale ou pénale, et qu’il n’est pas, lors de l’exercice de ses fonctions de dirigeant, un fonctionnaire lié par les Statuts des fonctionnaires du Royaume du Cambodge.
Il faut aussi fournir deux copies de la version originale des statuts de la société, et un relevé de compte bancaire au Département du registre des sociétés, dans un délai de 30 jours dès la délivrance du certificat d’immatriculation.
Enfin, si l’actionnaire est une personne morale il lui faudra une copie certifiée du justificatif d’immatriculation de la société et une copie de lettre écrite par le dirigeant de la personne morale et qui nomme la personne morale en tant que représentante.

> Dans quels secteurs investir ?

Le secteur le plus intéressant pour les français reste celui du tourisme, en particulier parce qu’il est possible d’investir dans une PME. D’ailleurs, de nombreux restaurants et hôtels sont tenus par des Français. Le secteur de la construction est en plein essor, le Cambodge devant remettre aux normes ses infrastructures. De plus en plus de start-ups voient aussi le jour dans le secteur des nouvelles technologies.

> Taxes à prévoir

Seuls les bénéfices sont taxés, entre 10 et 20 % selon le type d’activité de votre société et son statut. La TVA est de 10%, les taxes sur les dividendes sont de 14%, sur les intérêts de 14% (pour les non-résidents) et 15% (pour les résidents), les royalties à 14% (pour les non-résidents) et 15% (pour les résidents).

> Aides possibles

Plusieurs zones économiques spéciales, qui attirent plus particulièrement les industries de manufactures, bénéficient de taxes allégées. Le Conseil pour les investissements au Cambodge aide les investisseurs, tout comme l’Agence d’investissement au Cambodge.

> Les atouts du pays

La main-d’œuvre est ici bon marché et la proximité des plus grands marchés du monde, comme celui de la Chine, favorisent les  investissements. La législation du pays permet l’acquisition à 100% des entreprises par les étrangers, , une exonération de l’impôt sur les sociétés jusqu’à huit ans, un taux d’imposition des sociétés de 20% après la fin de la période d’incitation, une importation de biens d’équipement en franchise de droits, et aucune restriction sur le rapatriement des capitaux. Pour faciliter l’investissement étranger, le Cambodge a créé des zones économiques spéciales (ZES), qui offrent aux entreprises un accès facile à la terre, aux infrastructures et à d’autres services pour faciliter la création et le fonctionnement des entreprises.

> Les bons plans

Il est préférable de s’associer à un partenaire intégré à la communauté d’affaires locale. Pour faciliter l’accès au marché des entrepreneurs français, EuroCham propose une gamme de services d’accompagnement complète allant des missions de prospection au soutien à l’activité sur place  jusqu’au partage d’espaces de bureau. Certains membres de la CCIFC proposent  des prestations d’accompagnement spécialisées dans les démarches juridiques, la logistique, la distribution…

 

 

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR