fbpx
Suivez nous sur

Destinations au banc d'essai

Le Qatar, une destination originale pour investir

Le Qatar fait tout pour attirer les investisseurs, allant même jusqu’à permettre aux étrangers de détenir 100% de leur entreprise. Mais attention, ici, il faut tout de même avoir un capital minimum à investir !

Nathalie Laville

Publié

le

Le Qatar, Une Destination Originale Pour Investir

Le Qatar est devenu un acteur économique incontournable au Moyen-Orient et l’organisation du Mondial de foot en 2022 lui a donné une envergure internationale indéniable. Si le pays doit sa richesse aux hydrocarbures, il a depuis longtemps fait le pari de la diversification. Mais attention, pour s’implanter dans ce pays il est indispensable d’avoir des moyens financiers importants !

> Comment créer son entreprise

Il est impératif d’être accompagné d’un avocat pour créer son entreprise au Qatar. La création d’une joint-venture (JV) avec un partenaire local reste la solution préférée des investisseurs. 51% des parts sont alors détenues par un investisseur local (un capital minimum de 200000QR est requis, soit 47000 euros). Les étrangers peuvent s’installer seuls dans le pays, en particuleir dans les zones spéciales (Qatar Financial Center, Qatar Science and Technology Park, Education City). Un capital minimum est requis : 200000QR est requis (soit 47000 euros). La première étape va être d’enregistrer le nom de votre entreprise au ministère de l’Economie et du Commerce, puis il vous faudra ouvrir un compte bancaire, vous rapprocher de la mairie et enfin obtenir un numéro fiscal.

> Dans quels secteurs investir ?

Les Français sont de plus en plus présents dans les sociétés de service liées à l’organisation de la Coupe du Monde FIFA 2022. On trouve aussi des entreprises hexagonales dans le luxe et le retail, notamment via des licences. Le Cluster “French Team for Sport” de la CCIF Qatar regroupe des entreprises françaises proposant produits et services en lien avec l’organisation d’événements sportifs. Avec la coupe du monde de foot, se développe parallèlement le secteur touristique : hôtels, restaurants, transports… Le tourisme médical est aussi en plein essor, avec par exemple Aspetar, un hôpital de renommée mondiale qui accueille les sportifs de haut niveau. Enfin, l’agriculture est aussi en plein développement, le pays visant à assurer son autonomie sur la majeure partie de ses besoins alimentaires frais.

> Taxes à prévoir

Il existe de nombreuses exemptions, et le taux maximum de la fiscalité est de 10%. Il n’y a pas de TVA. La vente d’actions par des non-résidents de sociétés résidentes fiscales du Qatar est imposable à un taux de 10% (non applicable aux sociétés cotées). Il n’y a pas d’impôt foncier ou de droits de mutation au Qatar. Le pays ne prélève pas de retenue à la source sur les dividendes. Les intérêts et les redevances sont assujettis à une retenue à la source de 5%.

> Aides possibles

Le Qatar business incubation center est un dispositif (anglais et arabe) qui, deux fois par an, va choisir des projets et les aider à se développer dans le pays. Investment in Qatar vous aidera aussi à créer votre entreprise. Il faut savoir que de nombreuses aides peuvent être attribuées, des prix très attractifs sont proposés aux entreprises, notamment en ce qui concerne l’électricité, l’eau et le gaz… Vous pourrez aussi bénéficier d’exonération des taxes à l’importation sur les machines lourdes et leurs pièces détachées et matières premières ou encore d’exonération des taxes à l’importation. Le capital étranger investi est exonéré de revenus fiscaux pendant dix ans au maximum à compter de la date de mise en œuvre du projet.

> Les atouts du pays

Le Qatar, c’est le plus fort revenu par habitant au niveau mondial, une économie solide et en croissance, un système bancaire sain… Le pays offre aux investisseurs étrangers la possibilité d’être propriétaire à 100% de son entreprise, une main-d’œuvre étrangère flexible,un congé fiscal de 20 ans – avec zéro impôt sur les sociétés, zéro droit de douane et aucun impôt sur le revenu des particuliers.

> Les bons plans

La chambre de commerce du Qatar permet au nouvel investisseur français d’entrer en contact avec les entités publiques les mieux adaptées à son projet, ainsi qu’avec des potentiels partenaires Qatariens. Il lui permet aussi de trouver des services à prix négociés auprès de partenaires sélectionnés (location de bureaux, traduction, location de véhicule…). La CCI est aussi un bon partenaire pour permettre à ceux qui arrivent sur ce marché de s’enquérir des bonnes pratiques qui faciliteront son incorporation et accélèreront le développement de son business.
En outre, le pays a créé un organisme qui vous aidera dans vos démarches, le Qatar Financial Center, qui permet un enregistrement sans sponsor, fournit le soutien juridique, réglementaire et financier.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR