fbpx
Suivez nous sur

Etudier et travailler

Comment travailler… en Slovaquie?

Pays méconnu d’Europe centrale, la Slovaquie dispose de quelques atouts pour attirer les étrangers, tant les travailleurs que les entrepreneurs. Le Journal des Français à l’étranger vous donne les conseils clés pour y réussir votre installation.

Antoine Maffray

Publié

le

Comment travailler... en Slovaquie?

Cinquième économie la plus ouverte au monde, la Slovaquie réalise près de 85 % de ses exportations et 80 % de ses importations avec l’Union européenne (UE). L’investissement privé est notamment porté par des investissements étrangers, notamment dans le domaine automobile. Plusieurs groupes ont ainsi installé des usines dans le pays comme PSA, Volkswagen, ou encore Jaguar Land Rover. Ses principaux clients et fournisseurs sont l’Allemagne, la République tchèque, la Hongrie, la Pologne et l’Autriche.

Le nombre de salariés a augmenté dans la production industrielle, et l’agriculture a également observé une croissance de l’emploi. Dans le secteur des services, l’emploi a progressé notamment dans le domaine de l’informatique et des communications, ainsi que dans les activités spécialisées, scientifiques et techniques. Les offres ont cependant baissé dans le secteur du bâtiment. Selon les statistiques du réseau européen Eures, des emplois vacants sont à pourvoir dans le domaine de l’industrie, dans le commerce et les services. Plus spécifiquement, ce sont des postes d’opérateurs et de monteurs de machines et d’équipements, de travailleurs et artisans qualifiés ou non qualifiés, ainsi que du personnel administratif, technique et spécialisé.

Comment trouver un emploi?

Beaucoup de sites internets proposent des emplois en lignes, comme sur Glassdoor par exemple. Pôle emploi dispose également de son propre réseau d’offres. Une autre solution est de s’appuyer sur le réseau européen Eures, pour trouver des offres d’emploi ou bien échanger avec des conseillers sur place.

Entreprendre

La Slovaquie occupe une honorable 45e place au classement Doing business 2020, se plaçant juste devant la Belgique notamment. La main d’oeuvre du pays est qualifiée mais reste très peu coûteuse. Le pays a une position géographique très avantageuse, au coeur de l’Europe centrale. L‘Agence de promotion des investissements en Slovaquie peut en outre proposer des aides conséquentes, qui peuvent aller de 20% à 50% des coûts d’investissement. Tout le pays est dans une phase de modernisation de ses infrastructures, ce qui rend les secteurs du BTP, de l’énergie et des transports très intéressants pour les entrepreneurs. Attention néanmoins, le laboratoire d’idées de l’institut Mines-Télécoms met en garde sur la charge administrative conséquente. Chaque année, les petits entrepreneurs en Slovaquie dépensent en moyenne 1651 euros passent en moyenne plus de 160 heures dans les tâches administratives concernant une centaine d’obligations légales. Pour toute démarche entrepreunariale, le bon réflexe est celui de se mettre en contact avec la Chambre de commerce et d’industrie Franco-Slovaque. 

Pour les jeunes

Il est difficile pour les jeunes européens d’étudier en Slovaquie. Il faut avoir un bon niveau en langue slovaque et un diplôme de fin d’études secondaires équivalent au niveau slovaque. Les inscriptions doivent être déposées autour de février/mars (et même en novembre pour les cursus artistiques) directement auprès des établissements, après une procédure de reconnaissance de diplôme. Il y a généralement un test d’entrée, le plus souvent sous forme d’examen écrit, parfois complété d’un oral ou d’épreuves spécifiques.

Si les étudiants désirent progresser dans la langue du pays, ils peuvent s’adresser à l’Institut pour la préparation linguistique et académique des étudiants étrangers, structure indépendante rattachée à l’Université Comenius de Bratislava. Elle propose des cours de slovaque à différents niveaux, durant l’année et pendant l’été et prépare les étudiants à poursuivre leurs études dans le système universitaire slovaque.

Il existe plusieurs partenariats avec des établissements français et la plupart des universités sont éligibles au programme Erasmus +. Les missions de volontariat international (VIE et VIA), pour les jeunes de 18 à 30 ans sont validées par Bercy et Business France.

L’économie slovaque face au coronavirus

Plutôt épargné par la première vague de l’épidémie, le pays subit fortement la deuxième vague. Presque 20000 cas confirmés ont été dénombrés à l’heure où nous écrivons, et le pays déplore 61 décès.

Comme les autres  tous les États du monde, elle est cependant condamnée à subir la crise économique qui découle de la crise sanitaire. Le FMI prévoit une croissance pour le pays en baisse, avec un PIB qui chuterait de 6,2 points en 2020. Et l’organisme international ne prévoit pas une relance rapide, puisqu’il estime que la croissance slovaque ne repartirait qu’à +5 % en 2021.

Fiscalité

En Slovaquie, l’imposition sur les particuliers est plutôt légère, et elle n’augmente pas en fonction des tranches de revenus. L’impôt sur le revenu est fixé à 19% quel que soit le niveau de rémunération. La TVA est quant à elle fixée à 20%.

Du côté des entreprises, l’impôt sur les sociétés est fixé à 21%. L’imposition sur les dividendes est très faible, puisqu’elle n’est que de 7%. Attention cependant, si vous êtes résident de pays n’ayant pas conclu de convention fiscale ou d’accord d’échange d’informations avec la Slovaquie, le taux s’envole pour atteindre 35%

Conditions légales pour travailler en Slovaquie

Comme dans la totalité des pays de l’UE, il n’est pas nécessaire de faire la moindre démarche pour un séjour inférieur à trois mois. Il suffit d’être  en possession d’une pièce d’identité en cours de validité

Pour un séjour en Slovaquie supérieur à 90 jours, il est obligatoire de s´enregistrer auprès la police des étrangers. La carte de séjour est notamment utile pour la souscription d’abonnements (électricité, téléphone, internet). Cette démarche doit être effectuée dans les 10 jours qui suivent l’arrivée auprès du bureau de la police des étrangers (Cudzinecka policia) du lieu de résidence.

La durée légale du travail en Slovaquie est de 40 heures hebdomadaires au maximum et les heures supplémentaires sont très rares et systématiquement payées en surplus du salaire. Le salaire brut minimum est de 520 euros par mois, et le salaire moyen est d’environ 1000 euros par mois.

Quelques liens utiles

Si vous souhaitez en savoir plus sur le pays, vous pouvez consulter la fiche sur la Slovaquie du Journal des Français à l’étranger qui fournit de nombreux conseils.

Il existe également quelques groupes Facebook regroupant les Français installés en Slovaquie. Parmi eux, le groupe Français en Slovaquie compte plus de 4000 membres. Ces derniers partagent régulièrement des bons plans pour visiter ou découvrir le pays.

Le dossier pays du site France Diplomatie peut également fortement vous intéresser. Ce dernier aborde de façon très détaillée de nombreux aspects des coutumes et habitudes de vie slovaques.

 

Lire la suite
Publicité
1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Comment travailler… en Slovaquie? -

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR