fbpx
Suivez nous sur

Nos partenaires

Le Bac en 4 ans : pour un parcours international dès le lycée

Pour permettre aux lycéens de bénéficier d’une année scolaire en lycée étranger sans « perdre » une année de lycée, des organismes expérimentés comme le CEI, conjointement avec des établissements scolaires, ont mis en place le programme de mobilité internationale du Bac en 4 ans.

Français à l'étranger

Publié

le

Le Bac en 4 ans : pour un parcours international dès le lycée

Un programme pour ouvrir un bel avenir

Les séjours longs à l’étranger rencontrent un véritable succès auprès de lycéens motivés pour devenir bilingues. Mais l’Etat français ne reconnaissant pas cette année scolaire passée à l’étranger comme équivalent d’une année scolaire classique, cela peut constituer un frein pour certains jeunes et parents, à l’idée d’avoir une année de « retard » dans le cursus d’un lycée général.

Une immersion totale en famille et en lycée à l’étranger permet pourtant d’acquérir de solides connaissances en langue étrangère et de la cuture du pays d’accueil, et est très valorisé par la suite pour entrer en école supérieure et pour envisager une carrière internationale.

Cette formule innovante du Bac en 4 ans permet aux lycées qui s’engagent à offrir ce parcours, de rayonner sur le territoire et à l’international.

Les lycéens, quant à eux, peuvent revenir bilingues, s’ouvrir l’esprit et gagner en maturité, en ayant la certitude d’être réintégrés dans leur cursus au sein de leur établissement français.

La parenthèse à l’étranger étant intégrée entre la 2nde et la Terminale, elle permet aussi au lycéen partant de bien réfléchir à son orientation. Elle peut être intégrée sur Parcours Sup, ce qui facilitera par la suite les démarches dans le cadre d’études supérieures.

> Pour en savoir plus

CEI Centre d’Echanges Internationaux
Angélina LECOUTURIER
11/13, Rue Nicolas BOUVIER
35400 SAINT MALO
Tel : 02 99 20 06 13
angelina@cei4vents.com
www.cei-etudes-etranger.fr

Lire la suite
Publicité
1 Comment

1 Comment

  1. Avatar

    Stephanie

    20 octobre 2020 at 12 h 51 min

    Très bonne initiative. Il serait aussi intéressant de faire l’expérience dans l’autre sens pour que les enfants français suivant leurs scolarités à l’étranger dans les écoles publiques et non l’école française puisse se préparer au retour au pays et y intégrer les cycles d’éducation supérieurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR