fbpx
Suivez nous sur

Vie pratique

Accueil des Français à l’étranger (3/3) : l’UFE

Cette semaine, Français à l’étranger dresse le portrait de trois associations regroupant une minorité de Français à l’étranger. Troisième et dernier épisode : l’UFE, association créée il y a plus de 90 ans

Français à l'étranger

Publié

le

Accueil des Français à l’étranger ( 3/3 ) : l’UFE

Parmi ces associations, l’UFE (Union des Français de l’étranger) est un réseau qui regroupe des Français à travers le monde. Elle est aujourd’hui présidée par François Barry Delongchamps.

> Création

L’UFE est fondée en 1927 par le journaliste franco-suisse Gabriel Wernlé. Elle est donc la première association représentative des Français de l’étranger jusque dans les années 1980. Depuis ses débuts, l’association oeuvre pour une meilleure représentation des Français de l’étranger. Elle a notamment participé à l’élaboration de la loi du 27 octobre 1946 permettant l’élection de sénateurs représentant les Français établis hors de France.

> Valeurs

L’action de l’UFE se définit, selon eux, autour de quatre valeurs : l’accueil, l’entraide, la convivialité et le rayonnement. Cinq sénateurs Républicains et un centriste sur les douze de cette assemblée sont membres de l’UFE.

> Présence

Sur leur site internet, l’UFE annonce « 170 représentations » dans «  une centaine de pays ». Néanmoins, une lecture détaillée de ce même site amène à constater que seules 145 représentations UFE y sont mentionnées. Parmi ces dernières, on remarque que cinq sont en cours de réorganisation, quatre ne mentionnent pas de président, deux mentionnent des chargés de mission et n’ont donc pas d’existence réelle selon les statuts de l’UFE, et une mentionne un président décédé depuis plus de neuf mois. Par conséquent, seules 133 représentations semblent réellement actives.
De plus, depuis 2018, un certain nombre de représentations UFE ont cessé de fonctionner. Dix-hui UFE ont fermé, représentant le départ de 193 membres UFE (ou reporté sur la représentation de l’UFE Monde). Il semblerait alors que l’UFE n’actualise pas suffisamment ses informations en particulier celles concernant sa présence à travers le monde, ce qui questionne pour une association reconnue d’utilité publique, censée représenter la quasi-totalité de la communauté française à l’étranger et percevant encore des subventions du ministère des Affaires étrangères.

> Services

L’association indique proposer un service d’accueil et de conseil en accompagnant les Français avant, pendant et après leur expatriation dans des domaines variés (fiscalité, scolarité, santé, vie pratique, déménagement, assurance ou encore emploi), mais la réalité de ces services proposés semble incertaine.
Enfin, dans le cadre des conditions d’adhésion, l’UFE envoyait jusqu’à fin 2019 à ses adhérents son magazine trimestriel «  La Voix de France » qui regroupait des articles sur l’actualité en France et à l’étranger, des dossiers approfondis, des interviews d’expatriés, et d’autres articles sur la vie pratique, la fiscalité ou l’éducation. Malheureusement, la parution de ce trimestriel a été brutalement arrêtée après 94 ans d’existence.

> Adhésion

Le prix de l’adhésion est en moyenne de 50 euros, mais il peut varier d’un pays à un autre. Adhérer à l’UFE offre plusieurs avantages. Cela permettait tout d’abord d’intégrer une communauté française établie à l’étranger et de participer à des événements organisés localement.

Lire la suite
Publicité
1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Accueil des Français à l’étranger ( 3/3 ) : l’UFE -

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR