fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Coronavirus : quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Tous les jeudis, le Journal des Français à l’étranger fait un point sur la pandémie de coronavirus à travers le monde.

Publié

le

Coronavirus : quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Le coronavirus aujourd’hui dans le monde :

Environ 174 millions de personnes contaminées

Plus de 3,75 millions de décès

Afrique

Cette semaine encore, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) alerte sur le risque de résurgence de la pandémie dans plusieurs pays d’Afrique. Le continent africain a enregistré une hausse de 20 % des contaminations par rapport à la quinzaine précédente et beaucoup de pays craignent que leurs systèmes de santé ne soient pas suffisamment équipés pour gérer cette recrudescence des cas. Les campagnes de vaccinations sont lentes, parfois mal acceptées et la logistique et l’approvisionnement sont difficiles. La crise sanitaire a, par ailleurs, ébranlé les économies des pays les plus en difficultés et des soupçons de corruption et de mauvaises répartitions de certains fonds attribués à la pandémie planent sur plusieurs États africains (Afrique du Sud, Cameroun, Côte d’Ivoire, Kenya, Nigéria).

En Afrique du Sud, le nombre de cas répertoriés est à la hausse. Le ministre de la santé a été suspendu, il est suspecté d’avoir détourné des fonds destinés à la lutte contre le Covid-19. En Namibie, Angola et en Zambie on observe également une augmentation du nombre de cas. Tendance à la hausse aussi pour le Mozambique qui, déjà confronté à une crise sécuritaire dans un contexte social difficile va recevoir une aide financière de la Banque mondiale afin d’acquérir des vaccins contre le Covid-19.

Une troisième vague est bien présente en République démocratique du Congo (RDC), surtout à Kinshasa, la capitale. Au Kenya, malgré une baisse du taux de positivité dans tout le pays au cours des deux dernières semaines, des clusters liés aux nouveaux variants font des apparitions dans les comtés de l’ouest. Le couvre-feu a été maintenu et les grands rassemblements sont toujours interdits. Relativement épargné jusque là, l’Ouganda est confronté à une hausse inquiétante des cas, des mesures strictes ont été adoptées depuis le 6 juin. Les écoles sont fermées pour six semaines et la plupart des rassemblements interdits, tout comme les déplacements non essentiels entre districts. Les lits des services de soins intensifs sont pleins et la vaccination avance trop lentement pour changer la donne. Le Cameroun se débat toujours avec le “Covidgate“, un scandale sur de l’argent prêtée par le FMI et destinée à la lutte contre la pandémie qui aurait été détournés par des membres du gouvernement. La courbe épidémique semble se stabiliser dans le pays, alors que l’incidence augmente légèrement dans le Nigeria voisin. Le Tchad a lancé sa campagne de vaccination le 4 juin avec des doses du vaccin Sinopharm, offertes par la Chine.

Au Togo la campagne de vaccination avance, plutôt bien acceptée par la population, il y a moins de cas répertoriés quotidiennement. Recul de la pandémie aussi au Niger où la vaccination n’attire pourtant pas les foules… Au Burkina Faso, la campagne vaccinale débutée la semaine dernière suit son cours, le nombre de cas recensés diminue. L’incidence est à la baisse aussi en Côte d’Ivoire où les agents de santé sont en grève et réclament 13 mois de primes impayées… Par contre, les cas de Covid-19 ont brusquement augmenté en Sierra Leone et en Guinée-Bissau. Le bruit court que le Sénégal devrait lancer une production locale  de vaccins contre le covid-19 en 2022, le nombre de cas recensés est en légère hausse.

En Algérie, la courbe est à nouveau ascendante, mais la vaccination, qui a connu un retard considérable en raison des difficultés d’approvisionnement, prend de la vitesse. Un premier “vaccinodrome“ a vu le jour à Alger, d’autres services de ce type seront rapidement mis en place à travers le pays.  Les frontières ont partiellement rouvert, mais les conditions d’entrée restent dissuasives. La situation est critique en Tunisie, où l’inquiétude grandit face au risque d’une quatrième vague. Des mesures sanitaires sont en vigueur, mais les vaccins manquent et l’espoir d’un retour massif des touristes pendant l’été s’éloigne. Le Maroc a annoncé dimanche une réouverture progressive  de ses frontières aériennes à partir du 15 juin, certificat de vaccination et/ou un résultat négatif d’un test PCR de moins de 48 heures seront obligatoires (les ressortissants de certains pays : Inde, Afrique du Sud etc. seront soumis à un isolement obligatoire). Les restrictions sanitaires sont allégées, la vaccination se déploie à un rythme soutenu.

Amériques

Au Canada, la vaccination s’accélère et partout dans le pays, les chiffres sont encourageants. Les déconfinements spécifiques à chaque région se poursuivent prudemment. Seul le Nouveau-Brunswick retarde la première phase d’allègement des mesures sanitaires, pourtant les nouveaux cas sont rares, mais le pourcentage prévu d’adultes ayant reçu une première dose de vaccin n’a pas été atteinte. Au Canada, plus de 60% de la population a reçu au moins une dose d’antidote et le pays autorise le mélange de plusieurs vaccins pour arriver aux deux doses recommandées, mais il semble que l’approvisionnement connaisse peut-être quelques difficultés, les deuxièmes injections étant parfois programmées jusqu’à seize semaines  après la première.

Depuis le 8 juin, les États-Unis ont assoupli les mises en garde pour les voyages vers une soixantaine de pays, dont la France. Les risques ayant été réévalués à la faveur des progrès de la vaccination. Dans le pays, tous les américains peuvent désormais recevoir le vaccin anti-covid et ceux ayant reçu leur 2 injections peuvent déambuler sans masque. Des initiatives de plus en plus étranges sont prises pour relancer le rythme de la vaccination, dans l’État de Washington il arrive qu’un “joint“ de cannabis (autorisé) soit proposé contre une piqure du précieux antidote !

En Amérique latine, la situation sanitaire est encore critique. Le Brésil se débat avec des vagues successives de l’épidémie et des variants toujours plus contagieux. Les restrictions sont peu respectées et la vaccination trop lente.  Le CNRS en Amérique du sud met régulièrement à jour des informations détaillées sur la situation liée au Coronavirus dans la plupart des pays de cette région du monde.

Asie

La Chine, qui relaie peu d’informations sur la pandémie, a annoncé qu’elle serait le premier pays à vacciner les enfants contre le coronavirus depuis l’âge de 3 ans.

L’Inde est toujours sévèrement touchée par l’épidémie de Covid-19, même si les chiffres sont à la baisse et que Delhi et Bombay commencent à lever les restrictions, le virus circule activement dans les zones rurales et dans certains États du Sud. La stratégie vaccinale, très critiquée, va changer et devenir gratuite à partir du 21 juin pour tous les adultes. La Thaïlande, prise dans la tourmente depuis quelques semaines vaccine massivement, espérant le retour rapide des touristes, indispensables à son économie. Face à la recrudescence des cas de Covid-19, le Cambodge a décidé de réinstaurer des mesures restrictives à Phnom Penh (la capitale) jusqu’au 16 juin. Au Vietnam, une campagne d’appel aux dons du public pour acheter des vaccins a été lancée, un nouveau variant se transmettant rapidement dans l’air a été découvert, plus de données sur cette souche mutante devraient être communiquées dans peu de temps. Le nombre de cas est en augmentation en Indonésie et la population paraît méfiante face à la vaccination .

Taïwan fait également face à une recrudescence de cas, le niveau d’alerte prévu à la baisse le 14 juin est finalement maintenue. Au Japon, où l’incidence est en baisse, ce sont encore les Jeux Olympiques qui défraient la chronique avec l’annonce d’une surveillance étroite des déplacements des journalistes étrangers qui viendront couvrir l’évènement (savoir où ils vont et qui ils rencontrent afin de pour pouvoir pister et isoler de possibles clusters) …

Par crainte du variant Delta (variant indien), la vaccination progresse plus rapidement au Pakistan. Des mesures restrictives ont été prises. Le nombre de nouveaux cas recensés chaque jour atteint des records en Afghanistan alors que le pays fait face à une pénurie de vaccins.

Europe

La vaccination stagne en Russie alors que l’épidémie reprend de la vigueur, surtout à Moscou. Le gouvernement assure que la situation est sous contrôle.

Le variant Delta perturbe la phase finale du déconfinement prévue le 21 juin au Royaume-Uni. Discothèques et salles de concert devaient rouvrir, mais plus rien n’est sûr.

En France, le 9 juin a marqué un nouvel assouplissement des règles sanitaires. D’après le ministre de la santé, l’évolution de l’épidémie reste “très favorable“. Pour connaître plus en détail les mesures mises en place dans les pays d’Europe, le site touteleurope.eu  fait régulièrement un point sur chaque pays de l’Union.

Océanie

Le confinement imposé à Melbourne, la deuxième plus grande ville d’Australie, sera levé le 10 Juin, comme prévu. Certaines restrictions sur les déplacements et les rassemblements resteront probablement en vigueur pendant une semaine supplémentaire.

Une assurance santé unique pour les soins liés au virus !

En savoir plus

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR