fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Coronavirus : quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Tous les jeudis, le Journal des Français à l’étranger, en partenariat avec la Caisse des Français de l’Etranger, fait un point sur la pandémie de coronavirus à travers le monde

Publié

le

foyers épidémiques dans le monde coronavirus

Le coronavirus aujourd’hui dans le monde :

Environ 191 millions de personnes contaminées

Plus de 4,11 millions de décès

Afrique

D’après l’OMS  et le Centre africain de contrôle et de prévention des maladies (Africa CDC), le nombre de décès a augmenté de 43% sur le continent africain ces dernières semaines (surtout dans les pays du sud et de l’est). En cause, la virulence du variant Delta ainsi que le manque de médicaments et de vaccins. Par ailleurs, le Covishield, le vaccin d’AstraZeneca fabriqué en Inde et distribué par le dispositif Covax dans de nombreux pays d’Afrique, a enfin été reconnu par la France.

En Afrique du Sud, pays à nouveau le plus touchée par la pandémie en Afrique, une crise politique (après l’arrestation de l’ancien président Jacob Zuma), vient aggraver une situation sanitaire déjà difficile et retarder encore la vaccination, la violence des émeutes ayant obligé  de nombreux centres de distribution des antidotes à fermer provisoirement. La situation est plus calme depuis quelques jours, mais elle reste tendue. Les hôpitaux déjà débordés par les cas de Covid-19 ont vu affluer aux urgences les personnes blessées pendant les manifestations. Une sévère crise économique frappe le pays que les mesures restrictives en place n’améliorent certainement pas. Dans les pays voisins de l’Afrique du Sud, au Botswana, au Zimbabwe, au Malawi et au Mozambique, les cas de Covid-19 sont en hausse. Par contre en Zambie, le nombre moyen de nouveaux cas recensés (officiellement) est en baisse depuis plusieurs jours, mais le nombre des décès reste élevé. La Namibie a connu un pic d’infections et un taux de létalité liés au Covid très importants ces dernières semaines, il semble que les courbes se stabilisent enfin, mais couvre-feu et autres restrictions sont en place jusqu’au 31 juillet (au moins). Les chiffres sont stables pour l’instant en Angola alors que le variant Delta y a été détecté. Des mesures restrictives sont en vigueur  partout dans ce secteur et les campagnes de vaccinations dans ces pays du sud du continent se déroulent au rythme de la disponibilité des vaccins et de leur acheminement souvent malaisé. Mais actuellement, les doses qui arrivent sont la plupart du temps attendues et rapidement distribuées, les populations de certains pays étant très souvent contraintes à accepter l’antidote, comme au Zimbabwe (ou en France). La Tanzanie ne communique toujours que très peu de statistiques mais le pays est maintenant inscrit au dispositif Covax . À Madagascar, les chiffres restent stables, les cas graves se raréfient mais les frontières demeurent fermées. Une crise économique fait rage et les personnels de santé s’inquiètent de l’arrivée du variant Delta ainsi que de ne pas se voir verser la totalité de leurs salaires…

 En République Démocratique du Congo, les centres de soin sont saturés, l’oxygène manque et son prix augmente. Les autorités congolaises ont indiqué être en rupture de stock du vaccin d’AstraZeneca. Le Rwanda fait face à une flambée épidémique particulièrement forte, une partie du pays est à nouveau confinée. En Ouganda également, un confinement est imposé, le virus continue de se répandre dans un contexte de crise économique et de pénurie de vaccins.  Au Kenya, le nombre de cas répertoriés est en hausse, des fonds alloués par des associations humanitaires aux kenyans les plus appauvris par la pandémie ne parviennent apparemment pas à leur destinataires. Certaines ONG demandent une enquête. Les vaccins manquent au Kenya mais aussi, d’après certaines informations, au Soudan du Sud. En Egypte, où le nombre de cas recensés quotidiennement continue de décroitre, la fabrication de vaccins chinois (et bientôt russes) a débuté et paraît une solution à étendre sur le continent. 

La frontière entre le Niger (où le variant Delta n’a pas encore été détecté) et l’Algérie a rouvert, celle-ci était close depuis plus de 16 mois. Par ailleurs, à Lagos, capitale économique du Nigéria, l’Université est fermée depuis quelques jours après la découverte de plusieurs cas de personnes positives au Covid-19. Le variant Delta a été détecté sur le territoire nigérian, les autorités nationales sont en état d’alerte face au nombre croissant de cas. Les cas se multiplient également au Sénégal, le président menace de fermer les frontières et de restreindre les déplacements internes car la fête de l’Aïd al-Adha (Tabaski en Afrique de l’Ouest) a commencé, donnant lieu à de grands rassemblements familiaux. En Guinée aussi, une recrudescence importante des cas de Covid-19 et la faible couverture vaccinale du pays, ont poussé le gouvernement à prendre de nouvelles mesures restrictives durant la Tabaski. Les craintes sont les mêmes en Mauritanie, où les autorités politiques et religieuses ont décidé d’annuler ou d’interdire la plupart des grandes prières collectives de cette fête religieuse. Le virus circule de plus en plus activement dans le pays.

L’Algérie enregistre des chiffres records de cas positifs et de décès liés à la pandémie, ce qui créé un encombrement dans les services de réanimations des hôpitaux où l’oxygène commence à faire défaut.  Le confinement est légèrement durci dans 24 wilayas. Le Maroc fait face aussi à une nouvelle vague, à partir du 23 juillet un couvre-feu nocturne sera instauré de 23h à 4h30 dans tout le pays, les déplacements entre les gouvernorats seront limités et le nombre de participants à diverses cérémonies seront restreints. Une jauge de 50% sera imposée dans la plupart des endroits publics (bars, restaurants, transports en commun, piscines publiques). La vaccination s’accélère à travers le Royaume marocain. Le nombre de contaminations au Covid-19 augmente toujours en Tunisie, où le ministre de la Santé a été limogé (sous de vagues prétextes) mardi dernier. Les hôpitaux subissent une tension terrible, l’oxygène et d’autres médicaments manquent, bien que de nombreux pays commencent à envoyer une aide médicale. Les personnels de santé sont éreintés et reprochent au gouvernement qui a festoyé dans un hôtel très luxueux ce week end, en pleines périodes de restrictions, sa gestion de la pandémie…

Amériques

Au Canada, les chiffres du Covid-19 sont toujours en baisse. Le pays prévoit de rouvrir ses frontières aux voyageurs entièrement vaccinés à partir du 7 septembre, mais à partir du 9 août pour les personnes en provenance des États-Unis.  Cette ouverture ne sera cependant pas réciproque immédiatement. Les États-Unis ont annoncé hier que, de leur côté, la frontière canado-américaine resterait fermée un mois encore, pour les déplacements non essentiels. La campagne de vaccination canadienne est rapide et rencontre un grand succès.

Aux États-Unis la situation est de nouveau préoccupante, une nouvelle vague se dessine comme en Europe. Une hausse des cas est constatée chez les personnes non vaccinées, mais pas uniquement, les personnes vaccinées peuvent aussi être infectées, même s’il semble que ces dernières ne développent pas de formes graves de la maladie. Les pics de contaminations sont plus forts dans les États du Sud du pays, donc les États où davantage d’américains refusent la vaccination… Des restrictions sont rétablies par endroit, à Los Angeles par exemple, le port du masque est de nouveau obligatoire pour tout le monde, vaccinés ou pas; mesure que le maire de New York a refusé de prendre. La campagne vaccinale stagne sur tout le territoire. Les fermetures des frontières avec le Mexique et le Canada ont été prolongées.

Au Brésil, une légère amélioration se fait sentir, peut être due aux effets de la vaccination qui progresse doucement mais rencontre plutôt un avis favorable auprès de la population. Un autre variant inquiète pourtant en Amérique du Sud, le variant Lambda. Même s’il ne défraie pas encore la chronique, ce variant est responsable de la quasi-totalité des nouveaux cas de Covid-19 au Pérou, où il a été détecté pour la première fois en août 2020. Malgré de nombreux cas et surtout de décès dans les pays de cette région du monde, la situation sanitaire à tendance à se stabiliser Le CNRS en Amérique du sud met régulièrement à jour des informations détaillées sur la situation liée au Coronavirus et sur l’avancement des campagnes de vaccinations dans la plupart des pays de cette zone géographique .

Asie

La Chine annonce à nouveau une petite augmentation du nombre de personnes positives au Covid-19 aux abords de sa frontière avec le Myanmar (Birmanie), pays confronté à une nette hausse des cas de contaminations. Des bruits courent que la Chine ferait construire une frontière de clôtures et de barbelés entre les deux pays, un peu comme le mur érigé entre les États-Unis et le Mexique, pour empêcher que les birmans passent en Chine (et peut être aussi pour éviter que des chinois quittent leur pays). En Inde, le taux d’incidence poursuit sa décrue et la vaccination avance doucement. Une étude du Center for Global Development (un groupe de réflexion à but non lucratif basé à Washington DC et à Londres qui se concentre sur le développement international…) tente de prouver que le nombre de décès liés à la pandémie en Inde serait entre 3,4 et 4,7 millions, au lieu des 415 000 morts évalués par les autorités du pays. Cette étude est basée sur une estimation de la «mortalité excédentaire», qui est la comparaison entre le nombre de décès actuel et celui antérieur à la pandémie, à l’aide des registres de décès et des études nationales officielles pendant la période ciblée. Au Bangladesh, le variant Delta met le système de santé sous pression, le pays manque de tout : lits dans les hôpitaux, médicaments, vaccins etc.  Au Laos, le confinement est prolongé jusqu’au 3 août afin de tenter de freiner l’épidémie de Covid-19. C’est la sixième fois que le gouvernement laotien proroge cette décision depuis le 22 avril. Les marchés et de nombreux lieux publics restent fermés à Vientiane et dans les provinces touchées par l’épidémie. En Thaïlande, la colère gronde dans les rues, dénonçant la mauvaise gestion la pandémie et réclamant la démission du Premier ministre. Le nombre de cas de Covid ne cesse de croître, les hôpitaux sont saturés et la vaccination piétine. Le Vietnam est également confronté à une flambée épidémique sans précédent. Le confinement déjà en vigueur à Ho Chi Minh-Ville et dans les provinces voisines est étendu à 16 provinces supplémentaires. Plus d’un tiers de la population vietnamienne est concernée. La vaccination n’avance pas suffisamment rapidement au Vietnam, mais le pays a débuté la fabrication du vaccin russe anti Covid-19 “Spoutnik V“ . La situation parait moins difficile au Cambodge, le Covid sévit surtout dans les villes, les Campagnes restant relativement épargnées. La vaccination s’organise. Singapour, qui pensait rouvrir rapidement ses frontières, donne un tour de vis supplémentaire aux restrictions anti Covid-19, car plusieurs clusters sont apparus sur l’île ces dernières semaines. De nombreux lieux publics et de distraction seront fermés, les rassemblements interdits etc. Ces restrictions seront en vigueur du jeudi 22 juillet au 18 août. La vaccination avance rapidement dans le pays

L’Indonésie est très endeuillée par l’épidémie ces dernières semaines. Cette nouvelle vague portée par le variant Delta qui frappe l’archipel est bien plus importante que les précédentes et touche aussi les jeunes enfants souvent porteurs de comorbidités. À Java, l’île la plus peuplée de l’archipel, les hôpitaux sont débordés et l’oxygène commence à manquer. Des restrictions sont en vigueur mais la vaccination n’est pas toujours bien acceptée par les habitants du pays. Aux Philippines, la situation se stabilise, la campagne vaccinale se poursuit. En Corée du Sud, le virus et son variant Delta continuent de se propager à travers le pays. Les restrictions sont renforcées et la campagne de vaccination est en cours. Au Japon, les Jeux Olympiques sont toujours au centre des préoccupations. Les cas de Covid-19 répertoriés au sein des équipes sportives ou de leur entourage se multiplient et le chef du comité d’organisation des J.O de Tokyo n’exclu pas une annulation de dernière minute. (Plus de 15 000 athlètes venus de plus de 200 pays différents vont être rassemblés au Japon pendant deux semaines avec la possibilité de se contaminer grâce à des variants toujours plus contagieux, puis ces personnes vont rentrer chez elles faisant courir un risque potentiel de propagation de la maladie). Avec ou sans les J.O, le nombre de cas augmente au Japon, seul un quart de la population est vaccinée. L’état d’urgence est en vigueur dans le pays depuis le 12  juillet.

La situation sanitaire se dégrade en Iran, de nouvelles restrictions ont été imposées, surtout à Téhéran où de nombreux lieux publics sont fermés. La vaccination semble mal organisée et progresse trop lentement à travers le pays. En Arabie Saoudite, pour cause de pandémie, le grand pèlerinage de La Mecque se déroule encore cette année avec un nombre limité de fidèles. Tous les participants devaient être complètement vaccinés.

Europe

En Russie, le virus circule toujours activement, mais la situation devient un peu moins critique à Moscou. Des restrictions sont en vigueur et la vaccination progresse.

En Angleterre les dernières restrictions ont été levées comme prévu le 19 juillet, malgré l’augmentation du nombre de contaminations et pendant que l’Union européenne tente de juguler une nouvelle vague de l’épidémie en forçant à la vaccination, comme en France, ou en durcissant à nouveau les mesures sanitaires. L’Europe a aujourd’hui vacciné une plus grande part de sa population que les États-Unis. Pour connaître plus en détail les mesures mises en place dans les pays d’Europe, le site touteleurope.eu  fait régulièrement un point sur chaque pays de l’Union.

Océanie

La moitié des habitants de l’Australie sont confinés, alors que le nombre de cas recensés par jour dans le pays peut paraître terriblement bas. Mais la stratégie “zéro Covid“ adoptée par l’Australie dés le début de la pandémie semble avoir porté ses fruits et, comme le variant Delta, affreusement contagieux, a été détecté sur l’île continent, il fallait des mesures sévères. La vaccination est en retard en Australie, donc peu de personnes sont immunisées, puisque qu’il n’y a eu que très peu de cas… La Nouvelle-Zélande quant à elle, reste sur sa stratégie de fermeture complète des frontières, efficace contre le Covid-19, mais difficile dans d’autres domaines comme celui de la pénurie de main-d’oeuvre.

Une assurance santé unique pour les soins liés au virus !

En savoir plus

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR