fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Coronavirus : quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Tous les jeudis, le Journal des Français à l’étranger, en partenariat avec la Caisse des Français de l’Etranger, fait un point sur la pandémie de coronavirus à travers le monde

Publié

le

Coronavirus : quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Le coronavirus aujourd’hui dans le monde :

Environ 240, 6 millions de personnes contaminées

Plus de 4,89 millions de décès

Afrique

D’après L’OMS (Organisation mondiale de la santé), le nombre des contaminations au Covid-19 en Afrique serait sept fois plus élevé que les chiffres officiels communiqués, car ceux-ci ne prendraient pas en compte les sujets souvent asymptomatiques et donc, non détectés faute de tests. La directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique a déclaré : “Au 10 octobre 2021, le nombre cumulé de cas d’infection par la Covid-19 était estimé à 59 millions en Afrique, un chiffre sept fois plus élevé que les plus de huit millions de cas officiellement notifiés” …

En Afrique du Sud, l’épidémie poursuit son recul. Un projet de vaccin fabriqué localement et mieux adapté au climat africain est toujours en cours d’élaboration. Le ministère de la Santé d’Afrique du Sud a annoncé en fin de semaine dernière que les adolescents, dès 12 ans, pourraient se faire vacciner contre le Covid-19 sans autorisation parentale. Par ailleurs, l’utilisation du vaccin russe Spoutnik V a été rejetée. L’Autorité sud-africaine de réglementation des produits de santé (Sahpra) a déclaré :  « L’utilisation du vaccin Spoutnik V en Afrique du Sud, où la prévalence et l’incidence du VIH sont élevées, peut augmenter le risque pour les hommes vaccinés de contracter le VIH » (l’information est controversée par le laboratoire russe). Environ un quart de la population sud-africaine est actuellement vaccinée. Le taux d’incidence est en baisse au Zimbabwe, mais le pays est confronté, malgré l’établissement de sanctions diverses et une obligation vaccinale pour les travailleurs, à un rejet important de la vaccination contre le Covid-19. Le gouvernement, aidé par l’Unicef a recruté près d’un millier de personnes à travers le pays qui ont pour mission d’aller convaincre, au sein de leur communauté religieuse, de l’importance de la vaccination. Stable au Botswana, le nombre de cas d’infections au Covid-19 est en baisse en Namibie, en Zambie et au Mozambique.

Dans les Iles de l’Océan Indien, face au Mozambique, la situation s’améliore : Madagascar rouvrira ses frontières, “sans restriction”, dés le 6 novembre (sauf concernant certains pays encore trop touchés par la pandémie et qui restent en “liste rouge“). La reprise du tourisme est très importante pour l’économie de l’île déjà fragile et mise à mal par la crise sanitaire. Maurice a également rouvert ces frontières il y a deux semaines, une grande partie de la population est vaccinée. À la Réunion, les restrictions sont de plus en plus allégées. L’état d’urgence sanitaire a pris fin le 15 octobre.

Au Kenya, la courbe épidémique décroit toujours, mais la gestion de l’élimination des masques usagés utilisés pour combattre l’épidémie de Covid-19 pose un problème environnemental. Ils sont très nombreux sur le bord des routes, dans les rivières et, malgré des directives  de l’Autorité nationale de gestion de l’environnement du Kenya (NEMA) sur la manière de se débarrasser des masques en toute sécurité, le problème persiste. Au Burundi, la vaccination contre le Covid-19 n’a pas encore commencé. Le pays, qui refusait de considérer l’importance de la pandémie, a finalement accepté le don de 500 000 doses de vaccin chinois Sinopharm et la campagne vaccinale devrait débuter à la fin du mois d’octobre. Les chiffres liés au Covid-19 augmentent au Soudan du Sud, le pays subit actuellement de très graves inondations. Elles surviennent à un moment où les populations sont déjà confrontées à la triple menace des conflits, de la pandémie de Covid-19 et de la faim. Le taux d’incidence marque également une légère hausse au Soudan du Nord et en République centrafricaine, pays qui connaissent actuellement des tensions politiques. Le virus semble circuler à nouveau activement en Egypte.

En République démocratique du Congo (RDC), les chiffres de l’épidémie de coronavirus sont en baisse mais la vaccination contre le virus piétine. Par ailleurs, une campagne de vaccination contre Ebola a été lancée la semaine dernière, dans l’Est du pays. Au Congo (Congo-Brazzaville) le taux d’incidence augmente. Une opération “coup de poing“ de 45 jours, afin d’intensifier la lutte contre la propagation du Covid-19 a été lancé le 18 octobre. En plus de permettre d’atteindre une couverture vaccinale plus importante (en passant de 20 à 30%), le chef du gouvernement a annoncé : « il s’agit notamment de faire respecter, avec la plus grande rigueur, par la force publique, le couvre-feu, l’interdiction des cérémonies de mariage, le port obligatoire de masques et la distanciation physique d’un mètre lors des manifestations publiques. » Au Nigeria, les chiffres restent stables et moins de 2% de la population est entièrement vaccinée contre le covid-19, alors que le pays souhaite arriver à un taux de 70%. À partir du 1er décembre, la vaccination sera obligatoire pour les fonctionnaires. Au Niger, pays où les chiffres déclarés de décès et de contaminations au Covid-19 restent dérisoires, la vaccination contre le Covid-19 ne mobilise pas non plus les foules. Selon les statistiques du ministère de la Santé publique, 4% des 20 millions de Nigériens se sont fait vacciner.

Dans la plupart des pays d’Afrique de l’Ouest : Togo, Côte d’Ivoire, Sénégal (etc.) la dernière vague de l’épidémie paraît sous contrôle, mais les différentes mesures restrictives, prises pour freiner la contagion, laissent derrière elles des problèmes économiques plus ou moins inquiétants selon les territoires. Le Burkina Faso est le seul pays de la région a déclarer une légère augmentation du nombre de cas cette semaine.

En Algérie, la décrue de la pandémie semble s’installer dans la durée. Le couvre-feu imposé entre 23 h et 5 h, encore en vigueur dans 23 wilayas (préfectures), sur les 58 du pays, sera levé à partir du mercredi 20 octobre. Par contre, l’interdiction, dans l’ensemble du pays, de “tout type de rassemblement de personnes et de regroupement familial, notamment la célébration de mariages et de circoncision, et autres événements” a été reconduite. Au Maroc également, on constate une amélioration notable et continue des indicateurs épidémiologiques. Les nombres des cas et des décès, ainsi que l’occupation des lits dans le hôpitaux sont en baisse. Les semaines à venir détermineront l’importance de l’allègement des mesures restrictives car, malgré ces chiffres encourageant, les autorités du pays craignent l’apparition d’une nouvelle vague de Covid. En Tunisie , le nombre de cas actif est en forte baisse. Des restrictions sont toujours en vigueur et un système de Pass sanitaire a été mis en place.

  • Le Centre africain pour le Contrôle et la Prévention des Maladies met régulièrement à jour les informations disponibles concernant la pandémie de coronavirus en Afrique,
  • et les publications du site  “Our World in Data“, dirigées par l’Université d’Oxford et rédigées par Max Roser (historien social et économiste du développement) fournissent des indications sur le taux de vaccination par continent, puis par pays.

Amériques

Le virus circule moins intensément au Canada, avec des différences selon les provinces. La vaccination est au coeur des débats et devient obligatoire pour de nombreux travailleurs. Le laboratoire Pfizer-BioNTech vient même de demander à Santé Canada d’approuver le tout premier vaccin contre le Covid-19 pour les enfants de 5 à 11 ans. Les mesures en vigueur, qui diffèrent selon les provinces, sont détaillées sur le site du gouvernement Canadien.

Aux États-Unis, la situation sanitaire s’améliore également. À partir du 8 décembre, la majorité des travailleurs devront être vaccinés ou apporter une preuve de non contamination au Covid-19 (test négatif) chaque semaine. Cette obligation touchera environ 100 millions d’Américains. Le bruit court que le pays pourrait autoriser que les rappels de vaccins soient fait avec des doses de marques différentes de celle des injections précédentes et que le pays se dit également “prêt” à vacciner les enfants de 5 à 11 ans dès le mois prochain… Le Marathon de New-York qui aura lieu le 7 novembre, se déroulera sans coureurs étrangers, car les frontières des USA n’ouvriront que le 8 novembre ! Plus d’informations précises, par États, sur le Covid-19 aux USA sur le site “Johns Hopkins, University &Medecine“ 

Au Mexique, où le nombre de cas d’infections au Covid-19 est en baisse, l’actualité est aussi concentrée sur des problèmes liés aux vaccins. Les autorités mexicaines accusent l’OMS de “négligence“ face à son refus d’approuver le vaccin russe Spoutnik V et le vaccin chinois CanSino (Sinovac et Sinopharm, chinois aussi, ont été approuvés), car les ressortissants mexicains immunisés grâce à ces sérums, ne pourront pas entrer aux États-Unis lors de la réouverture des frontières (le 8 novembre).

Dans la régions des Caraïbes, seules quelques îles ont encore un taux d’incidence en hausse : la République dominicaine, la Barbade et Saint-Vincent et les Grenadines.

En Amérique latine, le Brésil, où le virus circule beaucoup moins activement, défraie la chronique avec les résultats imminents de la Commission d’enquête du Sénat brésilien sur la gestion de la pandémie. Il semblerait que les conclusions de cette enquête incriminent lourdement le président Jair Bolsonaro. Par ailleurs en Amérique du Sud, la situation parait se stabiliser, à part au Chili et en Uruguay où les chiffres liés à la pandémie communiqués par les états indiquent encore une légère hausse. Le CNRS en Amérique du sud met régulièrement à jour des informations détaillées sur la situation liée au Coronavirus dans la plupart des pays de cette région du monde où l’évolution de la pandémie diffère énormément d’un territoire à l’autre.

Asie

Depuis cet été, le nombre de cas de coronavirus décline en Inde et le pays a commencé à accorder des visas de tourisme aux étrangers depuis le 15 octobre. C’est un signe que le pays assouplit progressivement les restrictions imposées par la pandémie de Covid-19 et enclenche la réouverture de ses frontières, mais avec les précautions nécessaires. En Chine, la ville de Pékin propose à ses habitants de se faire injecter une troisième dose de vaccin anti-Covid, certainement en raison de l’approche de la date des Jeux Olympiques d’hiver organisés dans la capitale chinoise. Le nombre de cas de Covid-19  (communiqués) est en baisse au Bangladesh et au Myanmar (Birmanie). Au Laos, par contre, la courbe épidémiologique est en hausse, certaines villes sont confinées. La campagne de vaccination suit son cours, environ 32% des laotiens sont déjà entièrement vaccinés. En Thaïlande la vie reprend et le pays rouvrira ses frontières aux visiteurs étrangers le 1er novembre. Le Premier ministre thaïlandais a demandé à toutes les administrations et secteurs économiques de contribuer à la réouverture du pays aux touristes. Les chiffres de la pandémie demeurent à la baisse et environ 36% de la population thaïlandaise est entièrement immunisée. Au Vietnam la situation sanitaire s’améliore et la plupart des restrictions ont été levées, mais Hô-Chi-Minh-Ville ne prévoit de reprendre toutes les activités touristiques et d’envisager le retour des voyageurs étrangers entièrement vaccinés qu’en 2022. Au Cambodge, les cas de Covid sont en baisse, l’activité reprend prudemment et le gouvernement prévoit la réouverture aux touristes vaccinés au cours du quatrième trimestre de cette année. Pour l’instant un système de quarantaine (le nombre de jours varie selon les cas) est toujours en vigueur pour entrer au Cambodge. Le Cambodge a un taux de vaccination de plus de 75%. En Malaisie,  après un confinement strict, la baisse du nombre de cas et l’accélération du déploiement de la vaccination (71% de la population totalement vaccinée) ont permis aux autorités de commencer à lever les restrictions depuis plusieurs semaines déjà. Les personnes entièrement vaccinées peuvent se déplacer librement dans le pays ainsi qu’à l’étranger (une quarantaine est imposée au retour des pays étrangers).

Singapour recense un nombre record de nouvelles contaminations quotidiennes, mais ces chiffres s’expliquent par le fait que le pays soit sorti de sa  stratégie « zéro Covid » pour vivre désormais avec le coronavirus. Plus de 80% de la population éligible est entièrement vaccinée et depuis le 19 octobre, les voyageurs en provenance de Grande-Bretagne, du Canada, du Danemark, de la France, de l’Italie, des Pays-Bas, de l’Espagne et des États-Unis n’ont plus de quarantaine à effectuer en arrivant à Singapour. En Indonésie, les indicateurs restent à la baisse et l’île de Bali rouvre précautionneusement ses portes aux touristes de certains pays depuis le 14 octobre. Aux Philippines, les chiffres sont stables et la vaccination avance. Au Japon, la vague épidémique semble toucher à sa fin. Environ 67 % de la population japonaise est entièrement vaccinée. En Corée du Sud, la courbe épidémique décroit et le pays s’apprête à supprimer progressivement les restrictions liées au Covid-19 à partir du mois prochain, à mesure que le taux de vaccination augmente. La Corée du Sud rejoindra ainsi la liste des pays qui adoptent un nouveau programme de retour à la vie normale “avec“ le coronavirus.

Les taux d’incidence sont à la hausse en Arménie, en Georgie et en Azerbaïdjan. La pandémie reprend également de la vigueur dans plusieurs États du Proche Orient : en Turquie, en Syrie ainsi qu’en Jordanie.

En Arabie Saoudite où la situation est stable et les chiffres très bas, les fidèles vaccinés ont pu recommencer à prier côte à côte dans la Grande mosquée de La Mecque pour la première fois depuis de longs mois.

Europe

En Europe, la situation demeure très contrastée et un nouveau “sous variant“ le “AY4.2” a été découvert dans plusieurs pays, sans que l’on en sache réellement davantage. Le Royaume-Uni est à nouveau confronté à une recrudescence des cas de Covid (peut être simplement dû à un très grand nombre de tests) et le Premier ministre de Lettonie a annoncé un reconfinement du pays pour tous (vaccinés ou non) jusqu’au 15 novembre. En Russie , la situation paraît hors de contrôle et, devant l’augmentation du nombre de cas recensés, le président russe a ordonné une semaine de congés payés du 30 octobre au 7 novembre, afin de tenter de juguler la vague épidémique. En Ukraine, en Roumanie et en Bulgarie, la situation est à peu près similaire à celle de la Russie, ces trois pays font face à une importante résurgence de l’épidémie. Pour connaître plus en détail les mesures mises en place dans les pays d’Europe, le site touteleurope.eu  fait régulièrement un point sur chaque pays de l’Union.

Océanie

En Australie, les mesures sanitaires ont été un peu allégées, mais le retour des touristes et des étudiants étrangers n’apparaît pas comme une priorité.  Les priorités du pays semblent orientées autour de la vaccination et les conditions d’entrée en Australie restent extrêmement strictes. En Nouvelle-Zélande également, l’abandon de la stratégie “zéro Covid“ laisse apparaître des chiffres à la hausse. La vaccination s’accélère dans le but de relâcher progressivement les restrictions en cours.

En Nouvelle Calédonie, les chiffres de la pandémie sont en baisse, mais ce territoire français qui dispose d’une large autonomie, impose officiellement la vaccination depuis le 6 septembre.

Une assurance santé unique pour les soins liés au virus !

En savoir plus

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR