fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Coronavirus : quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Tous les jeudis, le Journal des Français à l’étranger, en partenariat avec la Caisse des Français de l’Etranger, fait un point sur la pandémie de coronavirus à travers le monde

Publié

le

Coronavirus : quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Le coronavirus aujourd’hui dans le monde :

Environ 428 millions de personnes contaminées

Plus de 5,91 millions de décès

Afrique

La pandémie de Covid-19 poursuit son recul partout dans le monde. L’OMS (Organisation mondiale de la santé) signale que le sous-variant BA.2 (du variant Omicron), extrêmement contagieux mais induisant très peu de formes graves de la maladie, devient majoritaire dans la plupart des pays. Il a également été annoncé le 18 février que l’Afrique du Sud, l’Égypte, le Kenya, le Nigeria, le Sénégal et la Tunisie seraient les premiers bénéficiaires du programme mondial de l’OMS de production de vaccins. Cela permettra au continent africain de rattraper son retard dans la fabrication des produits de santé qui lui sont indispensables, réduisant ainsi sa dépendance vaccinale, et redonnant confiance à la population dans les produits conseillés.

En Afrique du Sud les chiffres du Covid diminuent toujours. L’obligation vaccinale va entrer en vigueur le 1er mars dans les Universités, certains étudiants sont quelque peu hésitants à renoncer a leur liberté de choix. Au Botswana, le taux d’incidence chute aussi et la période d’isolement pour les personnes positives au Covid-19 va être réduite (avec des différences suivant le statut vaccinal). Le nombre de cas recensés baissent en Namibie, en Angola, en Zambie et restent stables au Zimbabwe. Au Mozambique, les autorités annoncent plusieurs jours consécutifs sans décès lié au Covid-19.

Face au Mozambique, dans l’Océan Indien, un mieux quant à la pandémie se dessine à Madagascar, mais l’île est frappée par des cyclones dévastateurs et un rapport de la cour des comptes met à jour des opérations suspectes sur la gestion des fonds alloués au Covid-19. Des soupçons de corruption planent sur plusieurs administrations malgaches… À la Réunion, la situation sanitaire s’améliore, même si l’épidémie continue de provoquer un certains nombre de décès et, depuis le 21 février, le couvre-feu, initialement à 21h, débute maintenant à 23h. À Maurice, le nombre de cas de Covid est en hausse, mais le nombre des décès demeure stable et au plus bas. L’île est repassé en “vert“ sur la carte française des risques liés au Coronavirus.

Les courbes épidémiques sont en baisse au Kenya, où la vaccination s’intensifie, mais également en Ethiopie et en Somalie. La pandémie recule toujours en Erythrée, au Soudan du Sud et au Soudan du Nord ainsi qu’au Tchad. En Egypte, après plusieurs semaines difficiles, le virus circule enfin beaucoup moins rapidement. L’Egypte, qui fabrique déjà des vaccins contre le Covid-19 depuis l’été dernier (le vaccin chinois Sinovac) et, apparait également dans la liste des bénéficiaires du programme mondial de l’OMS de production de vaccins, va aussi renforcer ses compétences en matière de stockage. Le pays va recevoir 3,5 millions de dollars du Japon (via l’UNICEF) pour financer un projet concernant la sécurité du stockage et de la livraison des vaccins anti-Covid-19. En Libye, la courbe épidémique commence enfin à baisser durablement et la pandémie recule encore au Niger et au Nigéria (ces  pays restent, malgré tout, sur la liste “orange“ française).

En Afrique de l’Ouest, si quelques pays rapportent encore quelques nouveaux cas quotidiens, la tendance générale est à l’amélioration face à la pandémie. Le Togo, le Cap Vert, la Côte d’Ivoire, le Ghana, la Guinée, la Guinée Bissau, et le Sénégal, sont désormais dans la liste française des pays “Verts” (pays où le virus ne circule pas activement et où aucun variant préoccupant n’est recensé). Par contre le Bénin, qui reste classé dans les pays “oranges“ (pays où la circulation du coronavirus reste active, mais dans des proportions maîtrisées, sans diffusion de variants préoccupants), fait désormais partie de la liste des territoires dont le certificat Covid est reconnu par l’Union européenne (comme le Togo, le Cap-Vert, le Maroc et la Tunisie). 

En Algérie, la décrue de la pandémie semble s’installer dans la durée et le nombre d’hospitalisations a diminué de moitié. Le pass vaccinal instauré au mois de décembre dernier pour les voyages par voie maritime, de et vers l’Algérie, ainsi que pour accéder aux manifestations sportives, culturelles, à certains lieux accueillant rencontres, séminaires et conférences reste en vigueur. Environ 30% de la population algérienne est entièrement vaccinée et les experts de santé du pays semblent penser que cette couverture vaccinale n’est pas suffisante pour alléger rapidement les restrictions. Au Maroc, le taux d’incidence décroit toujours et la population (plus de 63% des marocains sont totalement vaccinés) souhaiterait un assouplissement des restrictions anti-Covid ainsi que du protocole sanitaire dans les écoles. En Tunisie, la courbe épidémique fléchit également, le nombre de personnes souhaitant recevoir la troisième dose du vaccin anti-Covid n’est pas suffisant pour inciter le gouvernement à lever les restrictions liées au virus…

Certains pays d’Afrique exigent une assurance spécial Covid-19 : l’Algérie, le Bénin, le Cap Vert, Djibouti, le Kenya, le Mozambique, la Namibie les Seychelles et le Togo et l’île Maurice.

  • Le Centre africain pour le Contrôle et la Prévention des Maladies met régulièrement à jour les informations disponibles concernant la pandémie de coronavirus en Afrique,
  • et les publications du site  “Our World in Data“, dirigées par l’Université d’Oxford et rédigées par Max Roser (historien social et économiste du développement) fournissent des indications sur le taux de vaccination par continent, puis par pays.

Amériques

Les indicateurs demeurent en baisse au Canada où la police a repris le contrôle d’Ottawa, la capitale (qui a été occupée pendant environ 3 semaines par des manifestants : “le convoi de la liberté“). Le Premier ministre canadien a déclaré le 21 février que l’état d’urgence n’était pas pour autant terminé dans le pays. Malgré tout, de nombreuses restrictions ont été levées et, au Québec, un rassemblement festif a eu lieu ce week-end pour réclamer la fin de toutes les restrictions sanitaires. .  Les mesures en vigueur, qui diffèrent selon les provinces, sont détaillées sur le site du gouvernement Canadien

Aux États-Unis, la vague Omicron poursuit sa décrue, mais le nombre de décès qu’elle laisse derrière fait courir des rumeurs sur le fonctionnement du système de santé américain. En Californie, des centaines de routiers opposés aux restrictions sanitaires se rassemblent et commencent à former un  «convoi du peuple», inspiré du mouvement canadien. Ces manifestants veulent se rendre à Washington, la capitale (située à environ 4.200 km) et leur mot d’ordre est : «Il est temps de rouvrir le pays». Plus d’informations précises, par États, sur le Covid-19 aux USA, sur le site “Johns Hopkins, University &Medecine“.

En Amérique centrale, le virus circule encore activement surtout au Nicaragua (qui pourtant passe sur la liste française des pays “verts“) , mais également au Guatemala

La situation s’améliore aussi dans la région des Caraïbes, beaucoup d’île allègent les restrictions liées au Covid. La République dominicaine, par exemple, a suspendu toutes les mesures sanitaires la semaine dernière.

La décrue de la pandémie se confirme dans les pays d’Amérique du Sud. Même si certains pays comme le Chili ne sont pas encore sortis d’affaire, les chiffres sont en baisse partout. (La Colombie, l’Equateur et le Venezuela sont aussi passés en vert sur la liste française des déplacements internationaux). Le CNRS en Amérique du sud a classé des informations détaillées sur la situation liée au Coronavirus dans cette région du monde.

Plusieurs pays du continent américain réclament également une assurance spécial Covid-19 : Aruba, l’Argentine, les Bahamas, le Belize, la Bolivie, le Chili, le Costa Rica, Cuba, l’Equateur, le Guatemala, le Salvador, le Paraguay, l’île de Saint-Martin (partie néerlandaise) et les Iles Turques et Caïques

Asie

En Inde, la vague Omicron est passée. Le 16 février dernier, le comité scientifique qui conseille les gouvernements régionaux dans la gestion du coronavirus a demandé la suppression des mesures sanitaires dans tout le pays (la décision est en attente). En Chine, il semblerait que des récompenses importantes soient offertes à ceux qui souhaitent donner des informations sur des personnes infectées par le Covid-19, venant de Hong Kong et entrant clandestinement sur le territoire…  À Hong Kong,  la stratégie “zéro Covid“ est malmenée par une recrudescence très importante de l’épidémie et des mesures drastiques ont été imposées. Ecoles, bars, salles de sport et diverses commerces sont fermés jusqu’à fin avril et les hôpitaux sont submergés. Un pass vaccinal va être mis en place et les habitants de la ville vont être soumis à des tests de dépistage obligatoires. L’entrée à Hong Kong est conditionnée à une quarantaine obligatoire de deux semaines, mais la France apparait sur la liste des 8 pays dont les voyageurs sont interdits d’accès au territoire Hongkongais. 

Les cas sont en baisse au Népal ainsi qu’au Bangladesh, mais la courbe des contaminations  augmente à nouveau fortement au Myanmar (Birmanie) où la situation reste très préoccupante. Le Laos signale cette semaine, le plus faible nombre d’infections quotidiennes au Covid-19 depuis des mois. Mais les autorités appellent la population à continuer de se faire vacciner et de respecter les mesures préventives et notamment le port de masques. Le déploiement national de la vaccination a débuté pour les enfants laotiens âgés de 6 à 11 ans depuis le 21 février. En Thaïlande, le nombre des infections augmente (mais les décès très peu), gestes barrières et distanciation sociale doivent toujours être respectés. Depuis le 1er février, le tourisme a repris pour les voyageurs de nombreux pays (dont la France), à l’arrivée, il faut fournir un schéma de vaccination complet et un test PCR négatif. Le Vietnam est à son pic de contaminations, heureusement, Omicron étant le variant majoritaire dans le pays, la courbe des décès ne suit pas ce mouvement et reste basse. Afin de relancer l’économie, la vie reprend son cours, mais des restrictions sont toujours en vigueur. Dans les zones les plus touchées par la pandémies, les bars et restaurants sont encore fermés et la plupart des rassemblements interdits. Le Vietnam devrait reprendre ses activités touristiques à partir du 15 mars (schéma vaccinal complet et test négatif seront obligatoires pour échapper à un isolement. Les personnes non vaccinées effectueront une quarantaine de 7 jours). Le virus circule toujours au Cambodge, mais moins activement que dans les pays voisins. Comme ailleurs (sauf aux États-Unis) le variant Omicron se propage rapidement mais sans créer trop de formes graves de la maladie. Il n’y a pas de couvre-feu et tout a rouvert (écoles, lieux de distractions ou culturels, etc). La prudence et les mesures barrières restent en vigueur. Une hausse des cas est également constatée en Malaisie.

Malgré la flambée épidémique liée au variant Omicron (donc, impliquant très peu de décès) qui sévit à Singapour, les contraintes Covid sont allégées, aussi bien pour entrer sur le territoire (grâce à la Vaccinated Travel Lane – VTL) que pour la vie quotidienne (à partir du 25 février).  En Indonésie, le taux d’incidence repart en flèche, porté par le variant Omicron-BA.2. Contrôles des passes vaccinaux et prises de température sont fréquents à l’entrée des  lieux recevant du public. Depuis le 16 février, en plus des tests PCR à réaliser, une quarantaine doit être effectuée à l’arrivée dans le pays. Elle est de 7 jours pour les personnes n’ayant reçu qu’une dose de vaccin, de 5 jours pour ceux qui sont doublement vaccinés et de 3 jours pour ceux qui ont reçu 3 doses.Aux Philippines, l’épidémie régresse rapidement, l’archipel a rouvert aux touristes depuis le 10 février (sous conditions).

En Corée du Sud, malgré un taux d’incidence en forte hausse, un allègement des restrictions anti-Covid a été annoncé. Comme ailleurs, le variant Omicron est prédominant et peu de morts sont à déplorer. Les bars et restaurants peuvent dorénavant fermer une heure plus tard (22h au lieu de 21h) et le traçage des coordonnées des clients (pour d’éventuels cas contacts) n’est plus exigé. La Corée du Sud vient d’approuver l’utilisation du vaccin anti-Covid de Pfizer pour les enfants âgés de 5 à 11 ans. Au Japon, les indicateurs sont en baisse. Les frontières vont s’entrouvrir le 1er mars pour les étudiants et les travailleurs étrangers, mais pas encore pour les touristes…

En Asie centrale , au Proche Orient et au Moyen-Orient, tous les pays indiquent un recul de la pandémie de Covid-19. Israël rouvrira ses frontières début mars au voyageurs non vaccinés, s’ils peuvent fournir un test Covid négatif. Le “passeport vert“ (pass vaccinal) a été supprimé la semaine dernière. Les dernières contraintes sont que les parents doivent continuer de tester leurs enfants 2 fois par semaine et qu’un test de dépistage négatif reste obligatoire pour rendre visite à des personnes dans des maisons de retraite.

Plusieurs pays d’Asie exigent des voyageurs une assurance spécial COvid-19 : l’Arabie saoudite, le Cambodge, la Chine, l’Indonésie, la Jordanie, le Liban, la Malaisie, les Maldives, la Mongolie, le Népal, Oman, le Pakistan, les Philippines, Singapour et la Thaïlande.

Europe

Les pays de l’Union européenne ont actualisé les recommandations pour l’entrée des voyageurs vaccinés ou guéris du Covid-19, venant de pays tiers. Ces règles qui rentreront en vigueur le 1er mars, visent à tenir compte davantage du statut de chaque voyageur face au Covid, plutôt que de son pays de provenance. Les modifications introduites donnent suite à l’évolution de la pandémie, à la hausse du taux de vaccination et à l’administration accrue de doses de rappel, ainsi qu’à la reconnaissance d’un nombre croissant de certificats délivrés par des pays tiers comme équivalents au certificat COVID numérique de l’UE.“ Sur le vieux continent seuls l’Islande (qui vient pourtant d’enlever toutes les mesures restrictives) et la Lettonie annoncent encore des chiffres en hausse. Par ailleurs, dans la plupart des pays membres, les mesures sanitaires sont revues et réorganisées. Le Portugal va abandonner le système de passe sanitaire et, en Norvège, les consignes de distanciation sociale ainsi que l’obligation du port du masque dans les espaces clos ont été supprimées. La Finlande et la Suède vont également annoncer prochainement la levée de la quasi-totalité des mesures anti-covid-19. Pour connaître plus en détail les mesures mises en place dans les pays d’Europe, le site touteleurope.eu  fait régulièrement un point sur chaque pays de l’Union.

En Suisse, le passe sanitaire n’est plus, et toutes les restrictions de voyage liées à la pandémie de Covid-19 ont été supprimées. Quant à l’Angleterre, elle assouplit toujours davantage les contraintes (bien que la Reine soit positive au Covid-19 !).

L’Ukraine et la Russie exigent également des voyageurs une assurance spécial Covid-19.

Océanie

En Australie, la courbe épidémique est toujours tournée vers le bas. Plusieurs restrictions ont été levées en Nouvelle-Galles du Sud et dans le Victoria. Les frontières du pays ont rouvert le 21 février aux voyageurs entièrement vaccinés.

En Nouvelle-Zélande un nombre record de contaminations est enregistré chaque jour. Le variant Omicron est présent et se propage comme toujours, très efficacement… À Wellington, la capitale, manifestants anti-vaccins et policiers se sont affrontés cette semaine devant le Parlement. Trois policiers auraient été blessés.

Une assurance santé unique pour les soins liés au virus !

En savoir plus

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR