fbpx
Suivez nous sur

Destinations au banc d'essai

Portugal vs Espagne

La majorité des retraités français ont choisi : pour aux, ce sera le Portugal ! Mais l’Espagne n’a pas dit son dernier mot et certaines de ses régions sont attractives pour les entrepreneurs.

Français à l'étranger

Publié

le

Gouvernance

> Portugal

Les politiques au pouvoir n’ont eu de cesse, ces dernières années, de moderniser l’économie, de renforcer la croissance, de créer des emplois. Depuis 2015, c’est un gouvernement socialiste qui est aux manettes et qui poursuit une politique anti-austérité. Le Premier ministre, António Costa, a donc augmenté le salaire minimum, baissé les cotisations des employeurs, augmenté les retraites et les allocations familiales, renforcé le droit du travail, arrêté les privatisations… Désormais, le chômage est moins élevé qu’en France, la croissance est de 2,5%, les investisseurs reviennent. Ce redressement du pays s’appuie aussi sur l’un de ses principaux atouts: le tourisme, en constante augmentation. La sta- bilité politique, la sécurité et la tranquillité civile ont eux aussi porté ce «miracle économique».

> Espagne

Les politiques d’austérité menées pour remédier à la crise ont produit des résultats mitigés. Les affaires de corruption n’ont rien arrangé, ni les crises séparatistes, notamment en Catalogne, ni l’afflux de migrants cet été… La situation est de plus en plus complexe, très sensible. Le nouveau gouvernement de Pedro Sanchez a d’ailleurs du mal à se trouver une majorité et à avancer sur un programme!
La fragmentation politique reste très importante en Espagne, ce qui n’empêche pas le pays de connaître une croissance qui est l’une des plus importantes de la zone euro. Cependant, les experts prédisent un ralentissement de l’économie au terme de l’exercice 2018.

Qualité de vie

> Portugal

Le Portugal est désormais l’une des destina- tions préférées des Français si l’on en croit l’en- quête d’Expat Insider 2017. Le pays obtient d’excellents scores en termes de sécurité, de santé et de bien-être, de bonheur personnel. Les sondés sont aussi très satisfaits des conditions de vie générales, notamment sur le plan des conditions climatiques, de la la gastronomie… Même son de cloche du côté de l’Expat Explorer Survey de HSBC. Pour l’enquête Better Life de l’OCDE, le Portugal se positionne au-dessus de la moyenne dans la dimension du logement, de l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée, de la sécurité et de la qualité de l’environnement. Il se classe en dessous de la moyenne dans les thèmes des revenus et du patrimoine, de la santé, des liens sociaux, de l’engagement civique, de l’éducation et des compétences, de la satisfaction à l’égard de la vie et de l’emploi et des revenus.

> Espagne

Dans l’enquête menée par Better Life pour l’OCDE, l’Espagne se positionne au-dessus de la moyenne dans les dimensions de l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée, le logement, la santé, les liens sociaux, la sécurité. L’enquête d’HSBC d’Expat Explorer Survey 2018 positionne l’Espagne à la 17e place, juste après le Portugal. En ressort le fait que les expatriés y trouvent un excellent équilibre entre la vie professionnelle et la vie familiale, s’y sentent en sécurité, s’intègrent parfaitement, et ont une vie sociale de qualité. Les points faibles concernent des critères tels que la progression de carrière, la sécurité en matière d’emploi, les augmentations de salaire…
En Espagne, le revenu moyen disponible ajusté net des ménages par habitant est de 23129USD par an.

Facilités d’installation

> Portugal

Dans le cadre de la simplification administrative engagée par le Portugal, le gouvernement va mettre en place une nouvelle carte de citoyen pour les étrangers (Cartão de cidadão) qui comprendra les numéros d’identification fiscale, numéros de sécurité sociale et le numéro de service de santé (SNS). En attendant, les Européens peuvent circuler librement au Portugal et n’ont besoin ni de passeport ni de visa. En revanche, il leur faut obtenir un numéro d’identification fiscale et une attestation de résidence auprès de la mairie du nouveau domicile.

> Espagne

Ni visa ni passeport ne sont demandés aux ressortissants français. En revanche, si vous vous installez en Espagne, vous devrez déposer une demande de «Certificado de Registro de Ciudadanos Miembros de la Union» à demander au commissariat de votre lieu de résidence. Le N.I.E. (numéro d’identification pour étranger) demeure en vigueur et est nécessaire pour diverses démarches comme l’acquisition d’un bien immo- bilier, l’ouverture d’un compte bancaire…
Vous pourrez aussi vous inscrire au recensement municipal («empadronamiento»), qui donne accès aux prestations sociales espagnoles et permet de participer aux élections municipales espagnoles et aux élections européennes.

Le marché de l’emploi

> Portugal

Pour trouver un emploi, il est essentiel d’avoir fait de bonnes études et de posséder de réelles compétences. En effet, la reprise pourrait être compromise par le manque de ressources humaines qualifiées. La population active connaît une décroissance significative depuis 2008, en raison notamment de la forte émigration que connaît le pays. La demande de main-d’œuvre qualifiée et spécialisée n’est pas satisfaite dans certains secteurs, y compris à forte valeur ajoutée. Il manquerait près de 30000 travailleurs dans le tourisme, 28000 dans la métallurgie, 2000 ingénieurs dans les TIC, et il devrait manquer 7 800 travailleurs dans l’automobile d’ici 2020 et 160000 dans le secteur maritime d’ici 2033. Les secteurs du tourisme, de la construction et de l’industrie (automobile notamment) sont ceux qui ont le plus participé à cette création d’emplois.
Pour trouver un emploi, il est possible de consulter ces sites :

> Espagne

L’Espagne est considérée comme le troisième plus vieux pays au monde (après le Japon et la Corée du Sud), ce qui impacte forcément son marché de l’emploi. Il est parfois difficile pour les recruteurs de trouver les profils recherchés, ce qui est un plus pour les expatriés diplômés. Mais on observe de réelles disparités entre les régions. Ainsi, Barcelone, plutôt dynamique, recrute des spécialistes des technologies de l’information et de la communication, de la biotechnologie, de la mobilité durable, ou encore de l’aéronautique.
À Madrid, on recherche plutôt des personnels diplômés dans le secteur de l’automobile, l’industrie, le nucléaire.
Madrid, Barcelone et Valence sont les régions qui recrutent le plus d’expatriés.
Pour trouver un emploi, vous pouvez passer par les agences de l’emploi (« Oficina de empleo ») ou consulter ces sites :

Les bons plans emploi

> Portugal

En raison des salaires trop bas, les entreprises ne parviennent plus à pourvoir les places disponibles. Elles doivent imaginer de nouvelles méthodes pour être attractives, comme par exemple proposer à leurs cadres des voitures ou des résidences de fonction, une mutuelle…
Les secteurs qui recrutent en ce moment sont l’hôtellerie, la restauration, les banques, les assurances, les hautes technologies et télécommunications, et le commerce de détail. Le bilinguisme est aussi un indéniable atout.

> Espagne

Dans les années à venir, le pays va cruellement manquer de personnels pour prendre en charge sa population vieillissante. Malgré un taux de chômage record (autour de 16%), d’autres secteurs recrutent : le marketing, les nouvelles technologies, l’e-commerce, l’informatique, le tourisme ou encore la restauration. Sans oublier le domaine de la viticulture, en pleine expansion. Attention, il est indispensable de maîtriser l’espagnol pour travailler dans le pays. Et sachez que les recruteurs espagnols s’intéressent plus à votre expérience qu’à vos diplômes.

Environnement des affaires

> Portugal

Le dynamisme du Portugal séduit les investisseurs; pour preuve, les investissements directs étrangers sont en nette augmentation.Trois régions attirent les entrepreneurs: Porto, Lisbonne et l’Algarve. Le numérique, l’immobilier, le textile recherchent des capitaux étrangers. Le pays applique une exemption fiscale au revenu des travailleurs étrangers qui ont un statut de résident non habituel: l’impôt sur le revenu est alors plafonné à 20%. Autre intérêt: une main- d’œuvre peu chère.
Les secteurs déclarés par le gouvernement comme étant prioritaires sont les biotechnologies, les centres de services partagés (call centers, etc.), le secteur électrique et électronique, la chimie à forte valeur ajoutée, les nouvelles technologies d’information et de communication (NTIC) et le tourisme de haut niveau.
Le Portugal se place en 29e position dans le classement Doing Business 2018 de la Banque mondiale.

> Espagne

L’Espagne est le 6e plus grand récepteur d’IDE en Europe, et le 17e dans le monde. Le pays se classe 28e sur 190 pays dans le rapport de Doing Business 2018 de la Banque mondiale. Ses atouts sont divers: ses liens avec l’Amérique latine, l’importance du tourisme, son réseau de transports très efficace, son développement en matière d’énergies renouvelables. Le Gouvernement accorde aux investisseurs diverses incitations telles que subventions, avantages fiscaux, formation professionnelle, accès préférentiel au crédit. Pour en savoir plus : www.investinspain.org.
Parallèlement aux aides gouvernementales, les 17 communautés autonomes ont chacune leur propre système d’incitations. Des zones franches sont aussi très attractives, comme celle de la Grande Canarie.
Les Français sont nombreux à investir dans l’immobilier, même si désormais les prix tendent à se stabiliser. Il est préférable de se faire assister d’un avocat pour concrétiser son projet.

Les + Étudiants

> Portugal

La plupart des étudiants français partant faire leurs études au Portugal ont des racines lusophones. Pour être accepté, il faut maîtriser le portugais et passer un concours. Les universités choisissent leurs candidats en fonction de leurs notes. Un quota est réservé aux jeunes étrangers d’origine portugaise.
L’université de Coimbra, l’une des plus ancienne en exercice en Europe, est la plus cosmopolite. Pour en savoir plus: www.dges.gov

> Espagne

L’Espagne est depuis plusieurs années la destination préférée des étudiants français. Pour que votre diplôme soit validé, il doit être vérifié via un processus de «homologación» par le département espagnol de l’Éducation et de la Culture. Chaque université ou école propose des procédures de candidatures en ligne pour les étudiants étrangers.
Les filières médicales et vétérinaires attirent les jeunes Français qui espèrent ainsi contourner la sélection à l’entrée de ces filières dans l’Hexagone.

Accès au logement

> Portugal

Les prix sont très variables et dépendent des villes où vous vous installerez. À l’achat, le prix du mètre carré varie entre 1850 et 2100€/m2, pouvant monter jusqu’à 3000€ dans les quartiers les plus recherchés.
Le prix moyen du mètre carré à la location est au- tour de 18€/m2 à Lisbonne, et descend à Porto et dans les villes moyennes.
Pour consulter des offres :

> Espagne

Ici, les prix sont indiqués charges comprises, et ils ne sont pas toujours abordables dans les grands centres urbains: il faut s’éloigner des centres pour pouvoir se loger à moindre coût. Pour louer un appartement de trois pièces en Espagne, il vous coûtera en moyenne 1000€/mois. À Madrid et Barcelone, les prix pour un appartement de trois pièces commencent à 1200€/mois et peuvent monter jusqu’à 2000€. À noter, les colocations sont très fréquentes en Espagne.
Pour consulter des offres :

Accès à la santé

> Portugal

Les salariés sont inscrits au Service national de santé et leurs soins sont pris en charge dans les centres de santé et les hôpitaux publics.Pour cela, il faut s’inscrire au centre de santé de son domicile. Seul un ticket modérateur reste à payer. Une assurance privée permet d’avoir accès au secteur privé, souvent plus rapide et de meil- leure qualité. Mais en cas de problème grave, il est préférable de se faire soigner en France. Le Portugal se situe à la 14e place de l ́index HCP (Health Consumer Powerhouse) qui évalue les systèmes de santé dans 35 pays européens, À titre de comparaison, la France occupe la 11e position.

> Espagne

Les salariés sont couverts par une assurance santé qui leur permet de faire soigner dans les hôpitaux publics, de qualité assez variable selon les régions. Si vous ne travaillez pas en Espagne vous pourrez vous faire rembourser vos frais du- rant deux ans avec la carte européenne. L’Espagne se situe à la 18e place de l’index suédois HCP (Health Consumer Powerhouse) qui évalue les systèmes de santé dans les pays européens: il semblerait que seuls le privé atteigne l’excellence. C’est donc la raison pour laquelle il est préférable de souscrire à une assurance privée, d’autant qu’en Espagne les frais dentaires ne sont pas, ou peu, pris en charge.

Fiscalité

> Portugal

Au Portugal, les impôts sont prélevés à la source, et les non-résidents sont prélevés à hauteur de 25%. Le statut du résident non habi- tuel permet d’être taxé au maximum à hauteur de 23,5 %. Les revenus dits passifs (intérêts, di- videndes, redevances, gains en capital, revenus immobiliers) de source étrangère perçus par les résidents non habituels sont exonérés d’impôt au Portugal, qui a signé une convention de non- double imposition avec la France.

> Espagne

Si vous êtes résident fiscal en Espagne (à la condition d’y vivre plus de 183 jours/an), vous devrez au préalable vous faire attribuer un numéro de NIE à demander auprès de la préfecture de votre lieu de résidence. Le taux de votre imposition démarre à 19% (si vous gagnez de 0 à 12450€) pour plafonner à 45% si vos revenus sont supérieurs à 60000€. La France et l’Espagne ont signé une convention de non double-imposition. Le montant de l’impôt sur le patrimoine dépend de la région dans laquelle vous vivez.

Passer sa retraite

> Portugal

Beaucoup de retraités français choisissent de vivre au Portugal en raison des avantages fiscaux accordés aux personnes relevant du statut RNH.Ils ont droit à une exonération totale des impôts appliquée à leur pension de retraite pendant dix ans. Cela est toutefois conditionné au fait d’être propriétaire ou locataire d’un logement qui est votre résidence principale et de ne pas avoir été résident fiscal au Portugal dans les cinq dernières années. D’autres raisons les poussent à faire ce choix: un coût de la vie plus abordable qu’en France, une météo plus agréable, la proximité de la France…

> Espagne

L’Espagne dispose d’atouts certains pour attirer les retraités européens : son prix de l’immobilier attractif, son climat agréable, sa vie culturelle dynamique, sa gastronomie, sa proximité avec la France… Pour en profiter, il vous faudra déposer une demande de carte de séjour (Permiso de residencia) auprès de la police des étrangers. Une fois cette carte en poche, vous pourrez vous inscrire au recensement municipal qui permet d’accéder aux prestations sociales et de s’inscrire sur les listes électorales.

Pour aller plus loin

Consultez nos fiches pays Portugal et Espagne et découvrez plus en détail les solutions qui vous correspondent pour préparer au mieux votre expatriation.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

FERMER
CLOSE