fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Sécurité : gros plan sur les zones de vigilance du 30 janvier au 4 février

Le site Français à l’étranger se penche, en partenariat avec International SOS, sur une douzaine d’évènements à travers le monde nécessitant une vigilance accrue.

Didier Bras

Publié

le

Afrique

> Guinée

Jours à venir. Le projet de révision constitutionnelle qui permettrait au président Alpha Condé de briguer un troisième mandat continue d’être dénoncé, notamment par le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), comme en témoigne la mobilisation du 29 janvier dernier. Cette vague de manifestations s’exprime dans la capitale Conakry, mais également dans les villes de Boké, Dalabala, Mamou, Kankan, Kindia, Nzérékoré, ou encore Dabola.

> Malawi 

Jours à venir. La régularité de l’élection présidentielle de mai 2019 qui a reconduit Peter Mutharika à la tête de l’État est toujours contestée par l’opposition au titre d’une absence de transparence sur son déroulement. D’ici le 3 février, la Cour suprême du Malawi devrait rendre son verdict quant à la validité de ce scrutin. Pour rappel, des violences ont été relevées dans le cadre de cette contestation en septembre dernier dans la deuxième ville du pays, Blantyre, et en octobre dans la capitale Lilongwe, même si le plupart des rassemblements ont conservé un caractère pacifique.

> Ouganda

Jours à venir. La détention de Robert Kyagulanyi et Kizza Besigye, deux leaders de l’opposition politique ougandaise, a relancé ces dernières semaines le mouvement de soutien en leur faveur dans la capitale Kampala ainsi que dans d’autre villes du pays. Ce regain de mobilisation augure d’autres rassemblements de ce type.

> Sénégal

31 janvier. Dakar, la capitale sénégalaise, sera ce jour le lieu d’une manifestation qui partira de l’université Cheikh-Anta-Diop jusqu’au rond-point de la Poste Medina. Cette mobilisation – qui s’inscrit dans la continuité de celle du 20 décembre dernier, marquée par des heurts et l’arrestation de vingt-cinq manifestants – est en lien avec la hausse du prix de l’électricité, contestée par la population et notamment par le collectif citoyen Noo Lank (« Nous refusons », en wolof).

> Togo

30 janvier au 1er février. Les Forces du consensus démocratique (FCD) ont prévu de manifester pour remettre en cause la légitimité du processus devant déboucher sur l’organisation des élections présidentielles le 22 février prochain. S’ils ne devraient pas atteindre l’ampleur du large mouvement de contestation de l’exercice 2017-2018, ces rassemblements sont toujours à anticiper.

Afrique du Nord/Moyen-Orient

> Liban

Jours à venir. Le projet de budget 2020 a été adopté le 27 janvier dernier dans un climat de tension certain, au sein d’un Parlement encerclé par des manifestants remettant en cause la légitimité du nouveau gouvernement libanais. Conséquence de cette phase de défiance, de nouvelles manifestations sont à prévoir prochainement. Parallèlement, la crise financière qui perdure devrait se traduire par des ruptures de liquidités.

> Syrie

Jours à venir. Le Nord-Ouest syrien – précisément Maaret al-Noomane, l’une des plus grandes villes de la région sur la route entre Alep, au nord, et Hama, plus au sud – est actuellement le lieu d’affrontements entre les forces armées syriennes du régime de Bachar al-Assad qui poursuivent leur offensive, et les rebelles, principalement liés au mouvement djihadiste Hayat Tahrir al-Shaam (HTS). Alors que les forces turques, éparpillées dans la zone, ne peuvent – ou ne veulent – endiguer les conséquences de cette offensive des forces armées syriennes, quelque 350 000 personnes ont déjà dû être déplacées.

Amériques

> Haïti

Jours à venir. La population haïtienne est appelée à se rassembler dans le cadre de son carnaval annuel. Nommé Mardi-Gras (ou « Karnaval » en créole), les parades qui le composent auront lieu cette année tous les dimanches jusqu’au 16 février, avec une densité de cortèges plus importante à Port-au-Prince, la capitale, mais aussi à Cap-Haïtien (deuxième ville du pays, au nord), à Cayes (sud-ouest) et Jacmel (sud). Compte tenu de la délinquance et de la criminalité dont souffre Haïti, la prudence reste de mise au regard des risques inhérents à ce type de grands rassemblements.

Asie-Pacifique

> Région

Jours à venir. Située dans la province enclavée du Hubei, au centre-est du pays, la ville de Wuhan attire tous les regards depuis qu’elle est devenue l’épicentre de l’épidémie de Coronavirus. L’empire du Milieu, dans le souci de limiter le risque de propagation, a adopté à l’intérieur de son territoire des mesures drastiques qui se traduisent notamment par de lourdes contraintes – voire des interdictions – de tout mouvement pour les voyageurs issus de cette province du Hubei. De leur côté, les villes de Xi’an et Chongqing (situées toutes deux dans des provinces frontalières avec celle du Hubei), mais aussi Shanghai (côte est), ainsi que Tianjin et la capitale Pékin (au nord-est du pays) ont mis en place d’importantes restrictions au niveau des transports publics entre les provinces. Au plan régional, des contaminations ont été confirmées au Japon, à Macao, à Singapour, en Corée du Sud, à Taïwan et en Thaïlande. Des contrôles sont ainsi à prévoir – notamment au niveau médical avec une prise de température – au niveau des frontières terrestres ou aéroportuaires, avec possibilité de mise en quarantaine en cas de symptôme avéré.

Europe

> Belgique

Jours à venir. À l’instar de la situation sociale en France, d’importantes mobilisations syndicales ont lieu en Belgique, comme en témoigne celle du 28 janvier dernier à Bruxelles. La question du financement du système de sécurité sociale fait ainsi partie des revendications portées par la Fédération générale du travail de Belgique (FGTB). Dans ce contexte, d’autres périodes de mobilisation sont à prévoir prochainement.

> France

3 février. Un nouvel appel à la grève a été lancé ce jour par le collectif SOS Retraites, en direction des médecins, avocats et pilotes de ligne

> Russie

Jours à venir. En dépit des manifestations – essentiellement de faible ampleur, à l’image de celle prévue le 1er février à Moscou avec 10 000 manifestants attendus, puis finalement retirée par les organisateurs –, la chambre basse du Parlement russe (Douma) a voté le 23 janvier dernier la série d’amendements que le chef de l’État, Vladimir Poutine, avait déposé la semaine précédente. Le calendrier prévoit une probable deuxième lecture en février avant la mise au vote populaire en avril prochain.

Monde

> Impacts du Coronavirus sur les déplacements

Jours à venir. Les cas de Coronavirus  recensés en dehors de la Chine – notamment en France, en Allemagne, en Australie, au Canada, aux États-Unis, en Malaisie, au Népal, au Vietnam (voir aussi rubrique Asie-Région) – impliquent un renforcement des contrôles dans les aéroports et la mobilisation d’équipes médicales afin de prévenir la propagation du virus. Dès lors, pour les voyageurs voyageant dans les pays impactés et/ou en provenance de Chine,  il est recommandé de suivre scrupuleusement les consignes des autorités sanitaires, d’être flexible dans ses projets de déplacements, et le cas échéant de solliciter sa compagnie d’assurance pour obtenir des conseils en lien avec sa destination, compte tenu des mesures de contrôle variables d’un pays à l’autre.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR