fbpx
Suivez nous sur

Etudier et travailler

Diffusion d’un message du réseau FLAM aux parlementaires des Français de l’étranger

Le dispositif FLAM (Français LAngue Maternelle) soutient des associations qui proposent à des enfants français à l’étranger, dans un contexte extrascolaire, des activités autour de la pratique du français en tant que langue maternelle.

Publié

le

Diffusion d’un message important du réseau FLAM aux parlementaires des Français de l’étranger

le Réseau FLAM Monde a adressé le message suivant aux Parlementaires des Français de l’étranger ainsi qu’au Président de l’Assemblée des Français de l’étranger (AFE) et aux Présidentes des commissions Enseignement et Finance, budget, fiscalité de l’AFE.

“Les événements des dernières semaines ont été l’occasion pour nous, associations et regroupements FLAM (Français LAngue Maternelle) à travers le monde, de faire entendre notre voix, et d’évoquer la situation catastrophique et urgente des FLAM depuis le début de la pandémie.

C’est aujourd’hui en moyenne 40% d’élèves déscolarisés, car nous n’avons plus ou peu accès à des salles de classes? Ce sont plusieurs centaines de milliers d’euros d’investissement en outils pour assurer la transition en ligne, et des millions de pertes de budget.

Il s’agit aujourd’hui d’assurer la pérennité d’un réseau déjà exsangue, qui n’a jamais pu bénéficier de soutien logistique et pédagogique. Aucune bourse n’est allouée aux familles françaises FLAM, et les subventions sont insuffisantes et inadéquates pour répondre aux besoins grandissants des associations qui sont devenues un acteur majeur du réseau de l’enseignement français à l’étranger en quelques années.

En général issues d’initiatives parentales et fonctionnant très largement sur la base d’un intense bénévolat, beaucoup de ces structures ont atteint au fil des ans une dimension dépassant largement le stade des « activités ludiques » auxquelles d’aucuns souhaiteraient les cantonner. 

Le colloque du 6 novembre 2020 organisé sous l’égide de Mme la député Samantha Cazebonne, que nous remercions vivement, nous a permis de discuter avec des représentants de l’administration, des parlementaires ainsi qu’avec le Secrétaire d’État aux Français de l’étranger, Jean-Baptiste Lemoyne, des aspects importants de nos situations et des évolutions nécessaires. Les trois tables rondes de ce colloque ont également permis de faire prendre conscience des enjeux des associations et regroupements FLAM à travers le monde.

Nous remercions les représentants de  l’AEFE et de la DGM qui ont soutenu nos propositions de synergies avec le réseau homologué sur le plan pédagogique et celui de la communication. Des axes de réforme partielle du dispositif de subventionnement pour aider notamment la création de nouveaux sites ou l’expansion géographique de structures existantes, sont déjà en cours de discussion.

Nous souhaitons ici réaffirmer notre vocation première : enseigner le français aux enfants français et francophones qui pour diverses raisons (financières, géographiques,…) ne peuvent suivre leur éducation scolaire dans une école du réseau AEFE. Notre but premier est de permettre à ces enfants de pouvoir s’approprier leur langue maternelle et leur identité culturelle francophone. Notre mission : que les enfants restent francophones !
Nous remercions également Monsieur le sénateur Olivier Cadic d’avoir déposé deux amendements** concernant les FLAM dans le cadre des débats sur le PFL2021.
Nous tenons toutefois à préciser qu’il ne nous semble pas pertinent de rattacher les FLAM à l’Institut français comme le proposait le premier amendement. L’IF a en effet pour vocation la promotion de la culture et de la langue française à l’international et s’adresse donc à des publics étrangers francophiles.

Rappelons que les structures FLAM sont désormais un rouage important du maintien et de l’appropriation de la langue française pour les familles françaises qui vivent hors de l’Hexagone, mais également pour les familles binationales dont un des parents est francophone et qui utilisent le français comme langue de communication à la maison.

Nous félicitons par ailleurs l’adoption par le Sénat du deuxième amendement concernant les « chèques éducations » qui, nous l’espérons, permettront à des familles en difficulté de maintenir leurs enfants dans les structures FLAM.

Nous souhaitons également remercier celles et ceux qui nous ont permis d’assister au Conseil d’Administration de l’AEFE en novembre dernier et de proposer de mettre les FLAM à l’ordre du jour d’un prochain CA.

Pour terminer, nous vous informons que notre Réseau « FLAM Monde » continuera à œuvrer pour les familles françaises et le rayonnement de la langue française, et se constituera officiellement très prochainement pour une meilleure représentation.

 Nous vous remercions du soutien que vous pourrez nous apporter et serons ravis de pouvoir vous rencontrer pour en discuter de vive voix.“

Les Membres du Réseau FLAM Monde 

Lire la suite
Publicité
1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Diffusion d’un message du réseau FLAM aux parlementaires des Français de l’étranger -

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR