fbpx
Suivez nous sur

Actualités économiques

“Le Portugal offre encore de nombreuses opportunités pour les candidats expatriés”

Entretien avec Laurent Marionnet, directeur général de la Chambre de commerce et d’industrie Luso-Française.

Emmanuel Langlois

Publié

le

Laurent-Marionnet

Le Portugal bascule à nouveau, à compter de ce vendredi 15 janvier, un le confinement généralisé. Les restrictions sanitaires dureront au moins un mois. Le télétravail redevient obligatoire. Les autorités exigent désormais un test négatif au Covid-19 pour les passagers débarquant dans les aéroports du pays.

Cet entretien a été réalisé avant l’annonce du reconfinement par le Premier ministre, Antonio Costa.

Français à l’étranger : Quel est, en quelques lignes votre parcours jusqu’au Portugal ? 

Laurent Marionnet : Originaire de Blois dans le Centre de la France, je suis diplômé de Temple University (USA) en Commerce International. J’ai démarré ma carrière professionnelle comme commercial export en Asie, en Amérique du Nord et en Europe. J’ai ensuite intégré le réseau d’appui à l’exportation des entreprises françaises où j’ai occupé différents postes de responsable international en Chambre de Commerce en France ainsi que chez Business France à l’étranger. Je suis Directeur Général de la CCILF depuis Juin 2014

FAE : Quelle est la situation de l’emploi aujourd’hui pour les expatriés français ? 

L. M. : Si la situation actuelle perturbe quelque peu le marché de l’emploi, notamment dans le secteur du commerce et du tourisme, le Portugal offre encore de nombreuses opportunités pour les candidats expatriés à un emploi. Il faut cependant être prêt à accepter les conditions de travail locales et notamment un niveau de salaire qui risque être très inférieur au niveau français. Mais certains secteurs d’activités offrent des rémunérations proches des niveaux français.

FAE : Quels sont les secteurs porteurs ? 

L. M. : Aujourd’hui les secteurs porteurs restent multiples. Le Portugal devient une référence européenne dans le secteur du digital et d’une façon générale dans tous les secteurs touchant à l’innovation. De nombreux groupes internationaux sont présents dans le pays et y ouvrent des centres de recherche. C’est notamment le cas dans le secteur automobile, par exemple.

  • Les secteurs traditionnels de la sous-traitance mécanique et du textile restent aussi très actifs malgré la crise.
  • Le secteur des services et notamment les centres de services partagés sont très peu impactés par la crise.
  • L’activité du secteur immobilier reste soutenue malgré le contexte actuel et soutient de façon importante l’activité économique.
  • Enfin, on peut supposer qu’après la crise, les secteurs du tourisme et du commerce repartiront rapidement.

FAE : Quid du télétravail ?

L. M. : Comme partout, la crise actuelle a bouleversé les habitudes de travail. Et le télétravail est fortement incité par le gouvernement portugais dans le cadre de la crise sanitaire. Certains de nos compatriotes sont en effet venus s’installer, provisoirement, au Portugal, pour y exercer leur activité à distance. Mais on ne peut pas dire que ce soit un phénomène important.

FAE : Quelles sont les règles pour créer son entreprise ou travailler au Portugal ?  

L. M. : Pour un ressortissant de l’U.E. il est assez simple de venir s’installer et travailler au Portugal. Les modalités de créations d’entreprises ont été simplifiées lors de la crise économique précédente. Il existe différentes formes de sociétés, un peu comme en France. Mais la législation est différente il est donc nécessaire de bien se préparer. C’est d’ailleurs une des activités de la Chambre de commerce et d’Industrie Luso-Française qui accompagne et conseille les créateurs dans leurs projets d’ouverture de sociétés. Les emplois salariés sont protégés par un code du travail. Il est possible de travailler en CDD ou en CDI, de faire des stages….

FAE : Quels sont les atouts du Portugal ?

L. M. : On parle souvent du Portugal pour ses conditions fiscales favorables. Mais je pense que ce n’est pas l’atout principal. Le pays est surprenant par son dynamisme et sa résilience. Ce qui contribue aussi à sa force, c’est le niveau d’éducation de sa population qui maîtrise souvent parfaitement l’anglais. Certaines universités entrent d’ailleurs dans les classements internationaux. L’interaction entre le milieu universitaire et le monde de l’entreprise est ici une réalité. Le pays se place aussi comme l’un des plus attractif en Europe pour ses coûts d’opération. Cet environnement transforme le pays en une véritable terre d’innovation qui, en plus, bénéficie d’un cadre de vie plus qu’agréable !

FAE : On a assisté il y a quelques années à l’arrivée en masse de retraités français attirés par des exonérations d’impôts. Où en est-on aujourd’hui ? 

L. M. : Lors de la crise économique de 2008, le gouvernement portugais a en effet lancé un certain nombre de mesures pour attirer les investissements étrangers. Ces mesures fiscales dont on parle beaucoup (statut de Résident Non Habituel) offrent en effet la possibilité de défiscaliser une partie de ses revenus pour les retraités du secteur privé et certaines catégories professionnelles. Mais on ne peut pas parler de phénomène de masse. Beaucoup de français étaient présents au Portugal avant la mise en œuvre de ces mesures et il n’y a pas eu vraiment d’évasion fiscale comme on voudrait nous le laisser croire. Ces mesures restent en vigueur à ce jour, mais je souhaiterais surtout insister sur le volet réservé aux professionnels qui peuvent, selon les critères définis, bénéficier d’un plafonnement avantageux du taux d’imposition sur le revenu.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR