fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Coronavirus : quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Tous les jeudis, le Journal des Français à l’étranger, en partenariat avec la Caisse des Français de l’Etranger, fait un point sur la pandémie de coronavirus à travers le monde

Publié

le

Coronavirus : quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Le coronavirus aujourd’hui dans le monde :

Environ 218 millions de personnes contaminées

Plus de 4,52 millions de décès

Afrique

Le troisième vague de la pandémie de coronavirus est en recul dans la majorité des pays du continent africain. Les livraisons et promesses de dons de vaccins par les pays riches se multiplient, l’Afrique étant une partie du monde où le pourcentage d’individus vaccinés demeure assurément trop faible.

  • Le Centre africain pour le Contrôle et la Prévention des Maladies met régulièrement à jour les informations disponibles concernant la pandémie de coronavirus en Afrique,
  • et les publications du site  “Our World in Data“, dirigées par l’Université d’Oxford et rédigées par Max Roser (historien social et économiste du développement) fournissent des indications sur le taux de vaccination par continent, puis par pays.

En Afrique du Sud, un nouveau variant du coronavirus baptisé “C.1.2 “ fait l’objet d’études attentives, car sa mutation est quasiment deux fois plus rapide que celle des autres variants déjà observés. C.1.2 a été détecté en Afrique du Sud, mais il a également été signalé au Royaume-Uni, en Nouvelle-Zélande, en Chine ou encore à Maurice, etc. Pour l’instant, C.1.2 n’est pas suffisamment fréquent pour inquiéter davantage que le variant Delta, mais il est soupçonné être plus contagieux et surtout encore plus résistant aux vaccins. Malgré tout, le taux d’incidence est en baisse en Afrique du Sud où environ 14% de la population est immunisée. Au Botswana voisin, la baisse des cas de contaminations au Covid-19 se confirme, mais les décès sont toujours trop nombreux et le variant C.1.2 a également été détecté sur le territoire. La courbe épidémique commence sa décrue en Angola et poursuit sa baisse en Namibie, en Zambie, au Zimbabwe, ainsi qu’au Mozambique. Au large du Mozambique, la situation sanitaire s’améliore à Madagascar, où les autorités restent prudentes et, sur l’île de la Réunion, le confinement partiel normalement en vigueur jusqu’au 31 août est prolongé jusqu’au 5 septembre. La préfecture redoute une « levée trop précipitée des mesures de freinage » et cela malgré « une amélioration de la situation épidémique ». Par contre, l’épidémie de coronavirus continue de progresser à Maurice, mais la majorité des porteurs de la maladie développent peu de symptômes graves. À Maurice, la vaccination va être rendue obligatoire dans de nombreux secteurs d’activité (touristiques, forces polices, pompiers, etc.).

En République démocratique du Congo (RDC), les mesures ont été allégées, le nombre de cas recensés est en baisse, pourtant le variant “C.1.2“ est présent aussi en RDC. L’ancien ministre de la Santé du pays a été placé vendredi sous mandat d’arrêt provisoire pour un présumé détournement des fonds alloués à la lutte contre la pandémie de coronavirus. En Tanzanie, le déni persiste face à la pandémie et la vaccination ne rencontre pas un franc succès. Au Kenya, le virus circule toujours dans l’ensemble du pays, un couvre-feu très stricte est appliqué, Il a été prorogé de 60 jours le 18 août dernier. Depuis le 23 août, les fonctionnaires kenyans qui n’auront pas reçu une première dose de vaccin seront «traités comme des dossiers disciplinaires et des actions appropriées seront prises contre eux». En Ethiopie l’épidémie flambe, le pays a enregistré au moins 1000 contaminations quotidiennes au cours de la semaine écoulée et le nombre de décès est important. En Somalie, le nombres de cas recensés ne correspond apparemment pas à la réalité quotidienne dans les centres de soins où les moyens manquent. Les travailleurs humanitaires rapportent qu’ils tentent de faire face à l’épidémie sans lits, ni oxygène ou respirateurs. Au Tchad et au Soudan du Sud, malgré d’insignifiantes fluctuations, les chiffres communiqués demeurent extrêmement bas. En Egypte, où les autorités craignent une nouvelle vague de contaminations, la vaccination va sans doute être bientôt imposée aux étudiants et aux enseignants ainsi que dans différents autres domaines d’activité. En Libye, on note une recrudescence du nombre de cas d’infection et d’hospitalisation, notamment dans la région de Tripoli. L’oxygène manque. Au Niger également, le taux d’incidence est signalé à la hausse, mais le nombre de décès déclaré dus au Covid-19 est inférieur à 200 personnes (depuis le début de la pandémie) et la vaccination attire peu de volontaires.

Au Nigeria, le nombre de cas serait sous évalué et certains États souhaitent rendre la vaccination obligatoire, en interdisant l’accès à des lieux publics aux personnes non vaccinées (banques, églises, mosquées) et ceci afin d’accélérer le processus d’immunisation de la population. Ces mesures sont plutôt mal acceptées, pour différentes raisons, mais surtout pour cause de manque d’approvisionnement en vaccins. Au Bénin, la résurgence des cas de Covid inquiète, même si les chiffres se stabilisent à nouveau, les hôpitaux arrivent aux limites de leur capacité d’accueil et les autorités multiplient les séances de sensibilisation sur le respect des gestes barrières et autres mesures préventives. Au Togo, où le taux d’incidence est en hausse, il semblerait que le gouvernement veuille prendre en charge des frais d’inscription et de scolarité pour l’année 2021-2021 ainsi que «des factures d’eau et d’électricité pour le mois d’août 2021». Ces mesures sociales s’inscrivent dans le cadre de «la poursuite des actions de renforcement de la résilience des populations togolaises» face au Covid-19. En Côte d’Ivoire, les chiffres augmentent légèrement et les vaccinations se font désormais jusque sur les marchés des grandes villes, afin de venir à la rencontre des populations. Le nombre de cas baisse en Mauritanie et au Sénégal .

La campagne de vaccination s’accélère en Algérie, qui sort d’une troisième vague particulièrement meurtrière. Le confinement partiel imposé dans 40 wilayas est prolongé de deux semaines supplémentaires (soit environ jusqu’au 15 septembre). Le nombre de cas de contamination est à nouveau en légère hausse en Tunisie. La situation économique et sociale reste difficile, les autorités ont annoncé qu’une aide pour les familles les plus vulnérables serait versée à partir du 1er septembre. Au Maroc, la situation sanitaire est encore fragile, mais le pic a été atteint vers la mi-août et la courbe épidémiologique est entrée en phase descendante. Le pays est sous couvre-feu nocturne, et les déplacements sont restreints vers des villes importantes comme Casablanca, Marrakech ou Agadir. (Environ 40% de la population marocaine est vaccinée). 

Amériques

L’épidémie prend à nouveau de l’ampleur au Canada, la réticence envers les vaccins anti Covid-19 a diminué et le taux de population immunisée atteindra bientôt 70% (toutes Provinces confondues).

Aux Etat-Unis également, le virus circule de nouveau activement. Les pays membres de l’Union Européenne se sont entendus pour ne plus considérer les USA comme un pays « Sûr », des restrictions pourront être imposer à certains voyageurs (dépistages, quarantaines, etc.). Les hospitalisations des moins de 18 ans dues au covid sont en augmentation, surtout dans certains États du Sud du pays (Texas, Floride). Le site de Johns Hopkins University & Medicine communique les données de la pandémie (par région) aux États-Unis. 

Une nouvelle vague de contagions sévit aussi au Mexique, où la rentrée scolaire – après 18 mois de fermeture des écoles – se fait dans la crainte et accompagnée de mesures sanitaires strictes. À Cuba par contre, au vu des chiffres inquiétants, les autorités ont déclaré que cette rentrée n’aurait lieu que quand tous les enfants du pays seraient vaccinés. À partir du 6 septembre la classe se fera“ via des cours télévisés“. (Sous embargo américain, Cuba développe ses propres vaccins).

En Guadeloupe comme en Martinique, on note une légère diminution du nombre de contaminations, mais la situation reste préoccupante. Le confinement est prolongé dans les îles françaises jusqu’au 19 septembre. La rentrée scolaire 2021-2022, est repoussée au 13 septembre dans les Antilles et dans la zone “rouge” de la Guyane. Plus de détails seront donnés le jeudi 2 septembre par le ministre de l’Education National. 

À Rio de Janeiro, au Brésil, un passe sanitaire est demandé à l’entrée de certains lieux touristiques depuis le 1er septembre. Dans ce pays, comme dans d’autres pays d’Amérique latine, les cas de Covid sont en baisse, mais la pandémie a parfois laissé de lourdes traces sur son passage.   Le CNRS en Amérique du sud met régulièrement à jour des informations détaillées sur la situation liée au Coronavirus dans la plupart des pays de cette région du monde où l’évolution de la pandémie diffère énormément d’un territoire à l’autre.

Asie

En Chine, la propagation du coronavirus semble actuellement contenue. La situation reste à peu près stable en Inde où, dans la crainte d’une nouvelle vague, le gouvernement fait tout pour élargir la couverture vaccinale et vient d’autoriser un vaccin anti Covid-19 sans aiguille mis au point par une société pharmaceutique locale. Le vaccin Zydus, appelé ZyCoV-D, utilise une technologie basée sur l’ADN. Au Sri Lanka, le Covid a fait des ravages (chute du tourisme etc.) et une crise économique sans précédant a poussé les autorités à déclarer l’île en état d’urgence alimentaire. En Birmanie, les chiffres sont en baisse par rapport aux pics atteints en juillet, mais des confinements sont en vigueur dans les cantons les plus touchés par la pandémie. Au Laos, les cas de Covid-19 continuent d’augmenter dans tout le pays, les écoles ont rouvert le 1er septembre mais les personnels sont tenus de se faire entièrement vacciner. En Thaïlande, un mieux se confirme au niveau des chiffres et le pays a assoupli les restrictions liées au Covid-19 depuis le 1er septembre, le couvre-feu nocturne reste en place. Les lignes aériennes sont autorisées à reprendre du service et de nombreux lieux publics peuvent enfin rouvrir (restaurants à 50% de leur capacité, Salons de coiffure et de beauté, marchés etc.) Le virus circule toujours très activement au Cambodge, mais l’évaluation de la situation paraît difficile et le ministère cambodgien de la Santé a reconnu des divergences dans les rapports sur les totaux provinciaux de contaminations au Covid-19. Des restrictions sévères sont en vigueur à Phnom Penh. Au Vietnam, le nombre des cas quotidiens recensés et celui des décès augmentent fortement. Des mesures restrictives sont en vigueur et Hô-Chi-Minh-Ville est confinée. En Malaisie aussi, le taux de létalité atteint des records, cette situation sanitaire délicate s’ajoute à une crise politique compliquée.

Singapour est actuellement le pays ayant le taux de vaccination contre le Covid-19 le plus élevé au monde, avec 80% des d’habitants entièrement immunisés. Ce résultat permettra aux autorités d’assouplir rapidement les mesures restrictives. Après un rebond de l’épidémie au mois de juillet en Indonésie, la courbe s’apaise et les mesures de confinement ont été assouplies la semaine dernière, bien que des restrictions de mobilité soient encore en place dans de nombreuses villes indonésiennes. Aux Philippines, face à la remontée implacable du taux d’incidence, les autorités ont adopté une série de mesures destinées à contenir l’épidémie sur le territoire de l’archipel. Des mesures de confinement différenciées sont en vigueur dans l’ensemble du pays et sont susceptibles d’être régulièrement prolongées. En Corée du Sud, l’absence de signe d’accalmie significatif a donné lieu à l’ajout de davantage de conditions de mesures de distanciation sociale dans la région de Séoul, les restaurants et les bars ne pourront plus recevoir de clients après 21h. Passé cet horaire, seules les commandes à emporter sont autorisées. Au Japon, les chiffres continuent de grimper et les mesures sanitaires sont étendues à 33 des 47 départements japonais, dont la capitale Tokyo qui accueille actuellement les Jeux paralympiques. Le Japon a suspendu les injections du vaccin Moderna après le décès de deux trentenaires ayant été vaccinés avec du sérum contaminés par des “impuretés“.

Les Emirats arabes unis, qui connaissent une accalmie sur le front de l’épidémie, ont recommencé à délivrer des visas aux touristes entièrement vaccinés contre le Covid-19 depuis lundi 30 août, un mois avant le début de l’Exposition universelle 2020. Le nombre de cas de Covid n’a cessé d’augmenter en Israël ces dernières semaines. Le variant Delta est en cause et les autorités ont lancé une campagne pour l’administration d’une dose de rappel du vaccin.

Europe

En Europe, les vagues épidémiques vont et viennent à des rythmes différents selon les pays et la “sortie de crise“ est promise grâce aux vaccins. Au Danemark, la couverture vaccinale a été jugée assez significative par les autorités compétentes pour que les restrictions en place soient levées à partir du 10 septembre. En Irlande, c’est la date du 22 octobre qui a été avancée pour la réouverture de l’économie et la fin de la plupart des restrictions liées à l’épidémie. En France métropolitaine la quatrième vague de l’épidémie de coronavirus continue de refluer. Pour connaître plus en détail les mesures mises en place dans les pays d’Europe, le site touteleurope.eu  fait régulièrement un point sur chaque pays de l’Union.

Océanie

En Australie, le nombre de nouveaux cas augmente et la plupart des confinements imposés dans les grandes villes sont prolongés. Canberra, la capitale va rester confinée jusqu’au 17 septembre, à Melbourne le “lock down“ qui devait s’arrêter le 2 septembre va durer plus longtemps et Sydney va certainement subir le même sort. La campagne de vaccination d’abord très lente en Australie, tourne maintenant à plein régime, laissant la stratégie “zéro Covid“ derrière elle.

Hausse des cas en Nouvelle-Zélande également, le gouvernement a toutefois assoupli les restrictions mardi 31 août, les faisant passer du niveau 4 au niveau 3 et ce, pour toutes les régions du pays, à l’exception d’Auckland.

La Polynésie française connaît une flambée des cas de contamination, une centaine de soignants partiront dans quelques jours de métropole pour venir en renfort aux personnels des hôpitaux de l’archipel totalement saturés.

Une assurance santé unique pour les soins liés au virus !

En savoir plus

Coronavirus : quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR