fbpx
Suivez nous sur

Etudier et travailler

Le WWOOF : voyager en apprenant l’agriculture biologique

Les organisations WWOOF, présentes dans plus de 100 pays, mettent en relation des personnes souhaitant une initiation au fonctionnement des fermes biologiques avec des hôtes prêts à partager leur savoir, en échange du gîte et du couvert.

Weena Truscelli

Publié

le

Sans Titre (17)

L’acronyme WWOOF a d’abord été créé à partir des mots Working Weekends On Organic Farms (Weekends travaillés dans des fermes biologiques), mais ce terme a rapidement évolué. Les organisateurs se sont en effet rendus compte que les personnes intéressées par l’idée de faire du bénévolat dans les fermes bio ne l’étaient pas uniquement pour des week-ends, mais sur de beaucoup plus longues périodes. Maintenant, diverses organisations WWOOF utilisent une variété de significations comme:

  • World Wide Opportunities on Organic Farms (opportunités internationales dans des fermes biologiques)
  • Willing Workers OOrganic Farms (travailleurs volontaires dans des fermes biologiques)
  • ou We’re Welcome OOrganic Farms (Nous sommes la bienvenue dans des fermes biologiques)

Le WWOOFing est devenu un mouvement mondial qui vise à reconnecter les hommes et les femmes à la terre en participant bénévolement à des pratiques agricoles biologiques.

> Qui sont les hôtes ?

Etre hôte permet de rester ouvert sur le monde en accueillant des WWOOFeurs de tous horizons. C’est aussi l’occasion de recevoir un soutien physique et moral dans son projet agricole. Ils offrent donc logement et nourriture, mais avant tout l’opportunités de s’informer sur le fonctionnement d’un site de culture et d’agriculture biologique, en dispensant aux personnes qu’ils accueillent leur savoir faire, tout en les faisant participer aux travaux quotidiens 4 à 6 heures par jour.

> Qui sont les WWOOFeurs ?

Les bénévoles, les WWOOFeurs, sont donc en général des personnes impliquées dans le combat pour l’écologie, le développement durable et avides d’en savoir plus sur les divers fonctionnements des exploitations biologiques à travers le monde, ainsi que le mode de vie de leurs exploitants. Ils sont reçus dans de petites exploitations à échelle humaine où vivent et travaillent des familles ou des collectifs.

Une fois inscrit en tant que bénévole, il est de la responsabilité du nouveau WWOOFeur de prendre contact directement avec la ferme d’accueil de son choix.  Tous les frais autres que le gîte et le couvert sont à la charge du bénévole. La durée du séjour dans une ferme est décidée entre le WWOOFeur et son hôte, il n’y a pas de période standard (cela peut aller de quelques jours à quelques mois). 

Il n’y a pas non plus d’âge limite, la plupart des hôtes accueillent plutôt les bénévoles à partir de 18 ans, mais certains participent en famille (parfois les fermes acceptent des familles avec enfants), le seul frein lié à l’âge peut être une condition physique mal adaptée, mais les agriculteurs se félicitent en général de la maturité des WWOOFeurs plus âgés.

> WWOOF est un réseau d’organisations nationales

Chaque organisation a les connaissances appropriées au pays qu’elle représente. Plus de 100 pays participent à ce projet de l’Australie à l’Argentine, en passant par la Corée, le Kenya, Israël ou encore l’Islande… La première chose à faire est donc de choisir un pays puis de s’informer grâce à ce lien :  https://wwoofinternational.org/independents/

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR