fbpx
Suivez nous sur

Etudier et travailler

Coronavirus : 90% des établissements scolaires français fermés à l’étranger

Selon l’AEFE, 456 établissements scolaires français à l’étranger sont désormais fermés et inutilisés. Français à l’étranger fait le point sur le dispositif de l’AEFE.

Pénélope Bacle

Publié

le

Sans Titre 97

D’après les dernières informations publiées le 20 mars par l’Agence des Etablissements Français de l’Etranger (AEFE), ce sont 456 établissements dans le monde qui sont fermés, deux fois plus que la semaine dernière. Plus de 346 000 élèves sont désormais concernés par ces fermetures. L’AEFE a mis à disposition une liste mise à jour de ces établissements fermés en incluant les dates prévisionnelles de reprise.  

Selon nos sources, certains parlementaires et élus des Français de l’étranger souhaiteraient que ces centaines d’établissements vides soient mis à disposition des Français sans hébergement actuellement bloqués à l’étranger.

> Des frais de scolarité maintenus

L’Agence des Etablissements Français de l’Etranger (AEFE) était présente le 19 mars lors d’une réunion entre le secrétaire d’Etat chargé des Français de l’étranger, Jean-Baptiste Lemoyne, et les élus des Français de l’étranger. Interrogé par le sénateur républicain Robert Del Picchia, l’AEFE aurait affirmée qu’aucune exonération des frais de scolarité auprès des parents n’était pour le moment prévue, les services continuant d’être assurés à distance et les écoles ayant besoin des financements pour continuer leur travail. La situation des familles en extrême difficulté pourrait éventuellement être étudiée au cas par cas, selon l’AEFE.

> Les consignes de l’AEFE aux établissements scolaires

La décision de fermeture des établissements scolaires est actuellement prise localement, par les postes diplomatiques, en fonction des préconisations des autorités du pays sur le plan sanitaire.

Concernant la fermeture ou non des établissements, l’AEFE a donné un certain nombre de consignes aux établissements: 

  • Dans les pays où aucun cas de coronavirus n’a été déclaré ou dans les pays où seulement des cas isolés sont déclarés: il est demandé aux chefs d’établissement devant recevoir des élèves en provenance des zones d’exposition, après avoir pris attache du poste diplomatique, et sous réserve des décisions prises par les autorités sanitaires locales, d’appliquer le principe de confinement durant 14 jours avant d’être autorisés à entrer dans l’établissement. Ce principe s’applique également aux parents d’élève, aux enseignants et aux autres personnels de l’établissement concernés.
  • Dans les pays où des zones de circulation du virus sur le territoire national ont été identifiées : si les autorités locales ont pris une mesure de confinement, les chefs d’établissement devront appliquer les décisions prises par les autorités locales. En l’absence de mesure prise par les autorités locales, les chefs d’établissement appliquent les mêmes règles qu’en France et la règle du maintien en quatorzaine n’est plus nécessaire

Le directeur de l’AEFE, Olivier Brochet, vient de mettre en ligne le 13 mars un message vidéo d’une dizaine de minutes à destination des communautés éducatives, des élèves et de leurs parents, dans lequel il décrit le dispositif mis en place par l’agence pour faire face à la crise sanitaire à travers le monde

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR