Suivez nous sur

Actualités internationales

La retraite à l’étranger, pourquoi pas ? (suite et fin)

Suivez le guide !

Français à l'étranger

Publié

le

Afin de clore ces quelques brèves sur les destinations les plus prisées des retraités français, après les quelques coins d’Europe, d’Asie ou d’Afrique parcourus ces derniers jours, il fallait, bien entendu, faire un point sur les îles “paradisiaques“ les plus investies par les séniors en quête de soleil, de renouveau, de paix et pourquoi pas d’aventure ?

L’île Maurice pourrait bien être l’endroit idéal : la stabilité y est rassurante, les habitants francophones, la douceur de vivre incomparable, des plages somptueuses resplendissent sous un soleil parfait mais, bien que le coût de la vie soit modéré, l’octroi du permis de résidence impose des conditions financières précises : il faut dépenser annuellement sur l’île l’équivalent de 40 000 US$, ou bien acquérir un bien immobilier d’une valeur minimum de 500 000 US$.

Partons donc explorer un autre océan, en République Dominicaine, la mer y est chaude et transparente toute l’année, on profite des cocotiers et du rhum à gogo, on s’enivre des épices d’Espagne et des Antilles, la vie est très bon marché, mais (toujours ce mais !), peu de sites culturels, une médiocre qualité de soin et des risques climatiques parfois ravageurs.

Les Philippines, enfin, ces îles regorgent de trésor offerts par la nature. En plus des eaux turquoises et du sable blanc, on y trouve jungle et montagnes et même des villes ultra modernes. Les quelques 7 000 îles qui composent l’archipel offrent un choix sans pareil. Les gens sont accueillants, ouverts, l’anglais est parlé partout, le coût de la vie est assez bas, surtout pour se loger et le gouvernement Philippin propose aux retraités occidentaux un visa permettant d’entrer et de sortir du pays comme ils le veulent et d’y résider autant qu’ils le souhaitent. L’éloignement semble donc la seule contrainte… à la condition d’éviter les îles du sud des Philippines (zone Palawan-Mindanao), touchées par des attentats.

Bon voyage !

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

FERMER
CLOSE