Suivez nous sur

Actualités économiques

Covoiturage, une chance pour les frontaliers

Publié

le

Depuis plusieurs mois, une expérience pour fluidifier le trafic entre la France et la Suisse est menée. Il s’agit de permettre à celles et ceux qui sont au moins deux dans leur voiture de passer plus rapidement la frontière.
Chaque jour, ce sont plus de 20 000 voitures qui passent par cette autoroute reliant la Haute-Savoie à Genève. Et les bouchons au péage se multiplient aux heures de pointe. Une file réservée aux voitures occupées par au moins deux passagers permet sur 1 km d’avancer beaucoup plus rapidement. Cerise sur le gâteau, les covoiturés payent moins cher leur abonnement au télépéage… L’expérience pourrait être étendue. Elle s’inspire d’autres actions menées à travers le monde. En effet, des files réservées aux véhicules à occupation multiple (bus, covoiturage…) existent dans plusieurs villes du Canada et des Etats-Unis, à Leeds, Bristol, Madrid, Amsterdam, Alger, Sydney

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

FERMER
CLOSE